RSS Feed

mars 2015

  1. Le 44 résiste, le national attriste

    Écrit le 29 mars 2015 par Éric Thouzeau

    Drapeau PSJe suis évidemment partagé ce soir. Très heureux que la Loire-Atlantique reste à gauche, mais très triste de voir la gauche perdre de trop nombreux départements. Il faut enrayer ce cycle d’échecs nationaux successifs et revenir aux engagements pris devant notre électorat en 2012.

    Nous avons réussi à garder une majorité de gauche au Conseil départemental de Loire-Atlantique, et c’est tant mieux. Cela s’explique par le bon bilan de l’équipe emmenée par Philippe Grosvalet, qui a su présenter un projet concret pour continuer à faire du 44 un département des solidarités. C’est aussi le fruit du travail de terrain des militantes et militants socialistes qui ont multiplié les tractages et les porte-à-porte pour aller à la rencontre des citoyens de ce département. Et malgré les difficultés, la gauche a su se rassembler comme l’a montré le meeting de jeudi dernier à Nantes.

    Mais il ne faut pas ignorer les résultats plus globaux. Ils ne sont malheureusement pas bons pour mon parti, c’est un nouvel échec au plan national. En 2014, nous perdions 150 villes de plus de 9000 habitants aux municipales et obtenions de mauvais résultats aux européennes. Alors qu’en 10 ans, les électeurs nous avaient donné progressivement la majorité dans toutes les institutions (collectivités locales, Sénat, Présidence, Assemblée) le résultat des élections départementales est le troisième échec consécutif depuis 2012. Il faut en tirer les leçons. Lire la suite…


  2. Les 22 et 29 mars, gardons le 44 à gauche !

    Écrit le 19 mars 2015 par Éric Thouzeau

    44 à GaucheJ’en ai assez d’entendre dire que le Front national serait le premier parti de France. L’extrême-droite, digne héritière du fascisme à la française, progresse surtout en pourcentage plutôt qu’en nombre de voix. Même si cela n’exclut pas une progression du vote FN dans certains territoires, avec des caractéristiques différentes suivant les régions, l’abstention demeure la façon majoritaire qu’ont certains électeurs de gauche de manifester leur mécontentement et leurs déceptions. Jusqu’au bout, au cours de cette campagne électorale,  nous, militants socialistes, avons multiplié les tractages sur les marchés et surtout les porte-à-porte pour convaincre d’aller voter.

    Il s’agit le 22 mars, de voter pour les élus qui gèrent les départements, soit 6 % de la dépense publique, 35 milliards d‘investissement de la politique sociale par an, 12 milliards d’équipement de proximité, collèges, routes, gymnases, et de 12,3 % de financement de secteur associatif soit 1 828 000 emplois. A ce niveau, une gestion de gauche ou de droite, chacun le sait, ce n’est pas la même chose. Nous le savons bien en Loire-Atlantique où la gestion de la droite (avant 2004) était sans aucune ambition, se contentant de saupoudrer des subventions aux uns et aux autres sans projet structurant, avec toujours une obsession : opposer le rural à l’urbain. Il faut éviter un retour en arrière pour les collèges publics, les transports publics, les personnes âgées et handicapées, les associations sociales et culturelles, les prestations sociales pour ceux qui sont le plus en difficulté. Ce sont des enjeux concrets qu’il serait malvenu de sacrifier localement au nom du débat national. Lire la suite…


  3. Air Pays de la Loire, la vigie de l’air

    Écrit le 11 mars 2015 par Éric Thouzeau

    apdl-logo_quadri-300-pppLe numéro 50 de la revue Place Publique (mars-avril 2015) vient de paraître. Elle publie une contribution que j’ai écrite en tant que président d’Air Pays de la Loire (Place Publique n°50, « Air Pays de la Loire, la vigie de l’air »). Je la reproduis ci-dessous.

    Air Pays de la Loire vient d’emménager dans de nouveaux locaux (Europarc de la Chantrerie à Nantes) en ce début d’année 2015. Saisissons cette occasion pour faire le point sur le rôle de cet organisme dans la surveillance de la qualité de l’air mais aussi sur l’aide qu’elle apporte aux collectivités sur les thématiques air-climat-énergie.  Lire la suite…


  4. PS : les enjeux d’un Congrès

    Écrit le 5 mars 2015 par Éric Thouzeau

    SUMfVUzP_400x400Lors d’un Conseil de la Fédération du PS 44 consacré aux contributions (*) préparatoires au Congrès National de Poitiers (juin 2015), j’ai présenté la contribution du collectif national « Vive la Gauche », au nom de 5 autres contributions. Je reproduis ci-dessous mon intervention.

    Les mandataires départementaux de 5 contributions ont décidé de se regrouper pour ne présenter qu’une 6ème contribution, celle de « Vive la Gauche ». Il s’agit des contributions :

    « Le sursaut républicain. Un coup de jeune pour le socialisme«  (premier signataire : Emmanuel Maurel). Cette contribution du courant Maintenant la Gauche (dont je suis le mandataire départemental) prône une rupture avec les politiques d’austérité, explique que si les déficits se sont creusés, c’est faute de recettes et non à cause d’un dérapage des dépenses. Elle se prononce pour une relance par l’investissement et les salaires (à noter que, dans la contribution de Jean-Christophe Cambadélis, on ne trouve  qu’une seule fois le mot salaire, à propos d’un salaire minimum européen. Il n’y aurait pas de problème de salaire en France ?). Lire la suite…