RSS Feed
  1. Nantes, un laboratoire de la violence « légitime » ?

    Écrit le 24 juin 2019 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici un communiqué de presse des militant.e.s du réseau de la Gauche démocratique et sociale (GDS) suite à l’intervention des « forces de l’ordre » qui a eu lieu quai Wilson à Nantes à l’occasion de la fête de la musique.

    Pour la Gauche démocratique et sociale : L’usage de la force ne peut être la seule réponse au maintien de l’ordre à Nantes.

    Dans la nuit de vendredi à samedi, la police est intervenue pour disperser un concert, qui se tenait Quai Wilson, dans le cadre de la Fête de la musique. L’intervention, pour laquelle les témoins parlent de l’utilisation par les forces de l’ordre de gaz lacrymogène, LBD, matraques et taser, a été violente.

    Dans un contexte de fatigue, d’alcool, d’excitation, cette violence a pris une tournure dramatique car pour échapper à la police, une dizaine de personnes s’est jetée à l’eau. On peut espérer que toutes et tous aient été repêchés par le bateau de sauvetage de la SNA ( Sécurité nautique atlantique) , heureusement présent près des quais de Loire en cette soirée populaire. Lire la suite…


  2. Urgence pour les urgences !

    Écrit le 21 juin 2019 par Éric Thouzeau

    Au cours de la dernière session du Conseil régional, j’ai présenté un vœu sur la grève des Urgences hospitalières. La droite régionale l’a repoussé.

    Depuis mars dernier, le mouvement des personnels soignants des services d’urgences s’étend dans tout le pays. Il est particulièrement actif dans notre Région. La fréquentation des urgences a doublé en vingt ans, pour passer de 10 millions à 21 millions de passages par an. Dans le même temps les structures d’urgence ont diminué et leurs moyens en effectif n’ont pas augmenté. Lire la suite…


  3. Ne pas ratifier l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada

    Écrit le 21 juin 2019 par Éric Thouzeau

    Lors de la session des 20 et 21 juin 2019 du Conseil régional des Pays de la Loire, j’ai présenté un vœu sur le CETA, soutenu par les deux groupes de gauche de cette assemblée. La majorité régionale de droite l’a repoussé.

    Le président de la République a annoncé que l’accord commercial « CETA » entre l’Union européenne et le Canada sera examiné en première lecture cet été à l’Assemblée nationale. Ce traité de libre-échange est entré en application provisoire le 21 septembre 2017, mais doit être approuvé par l’ensemble des États membres de l’Union européenne, pour être mis en totale application. Lire la suite…


  4. La guerre sociale menée par Macron

    Écrit le 19 juin 2019 par Éric Thouzeau

    Assurance-chômage, retraite : Macron poursuit sans relâche son offensive contre les droits des salariés, une véritable guerre sociale. Macron profite des divisions à gauche  pour imposer le néo-libéralisme aux travailleurs de notre pays qui pourtant très majoritairement le refusent.

    Les mesures présentées mardi par le gouvernement Philippe pour soi-disant « améliorer le marché de l’emploi » consistent surtout à durcir les conditions d’accès à l’indemnisation. Objectifs avoués : diminuer le nombre de chômeurs dans une fourchette de 150 000 à 250 000 (de façon administrative pas par des créations d’emploi) et baisser de 3,4 milliards d’euros les indemnités versées par l’assurance-chômage). Lire la suite…


  5. De Rugy contre la gratuité des transports. Bizarre pour un ministre de l’écologie ?

    Écrit le 13 juin 2019 par Éric Thouzeau

    Un nouveau communiqué de GDS44 après l’étonnante déclaration du macroniste De Rugy contre la gratuité des transports.

    Johanna Rolland vient d’annoncer qu’elle proposera une baisse des abonnements de transport et la gratuité des transports en commun les samedis et dimanches. La ville de Dunkerque avait elle aussi commencé par la gratuité les week-ends, avant de l’étendre à tous les jours de l’année. Les habitants de cette ville ont plébiscité la mesure, et l’usage du transport en commun public y a explosé. La gratuité a un coût. Elle nécessité aussi des investissements pour faire face à l’augmentation du nombre d’usagers. Cela nécessite des choix. Gouverner c’est choisir !

    Pour les militant.e.s du réseau de la Gauche démocratique et sociale (GDS), l’annonce faite à Nantes doit concerner également les jours fériés et les jours de pics de pollution. Elle doit surtout s’inscrire dans un projet et une volonté d’atteindre la gratuité toute l’année. C’est à la fois une mesure sociale, et une volonté de lutter contre les embouteillages et la pollution de l’air. Oui une gauche sociale et écologique doit favoriser, pour les transports du quotidien, le développement des déplacements doux et les transports en commun. Lire la suite…