RSS Feed
  1. Génération.s : une convention dynamique mais ambigüe

    Écrit le 5 juillet 2018 par Éric Thouzeau

    J’ai représenté, avec mon camarade et ami Bernard Motto-Ros, la Gauche démocratique et sociale (GDS) à la convention de Grenoble du mouvement Génération.s. Je livre ci-dessous quelques-unes de mes impressions suite à ce week-end des 30 juin et 1er juillet.

    La première convention nationale de Génération.s s’est tenue les 30 juin et 1er juillet à Grenoble. Un millier de militant.es s’y sont retrouvé.es. Une telle rencontre c’est toujours un moment fort pour des militants, qui ont pu échanger entre eux lors de plusieurs ateliers (revenu universel, inégalités et territoire, thèmes à mettre en avant aux municipales). Peu de débats politiques ont eu lieu en plénière si ce n’est l’adoption d’un manifeste. Lire la suite…


  2. Contre la politique d’assistanat en direction des riches

    Écrit le 4 juillet 2018 par Éric Thouzeau

    Les organisations du collectif Marée Populaire, appellent à se rassembler à 11h devant la préfecture, pour dénoncer la politique du gouvernement, à l’occasion de la visite d’Edouard Philippe ce jeudi 5 juillet à Nantes . Ci-dessous le communiqué de presse unitaire.

    La politique menée par le gouvernement néo-libéral Macron-Philippe nous entraîne dans un système agressif et répressifs contre toutes les catégories de la populations (salariés, chômeurs, retraités, jeunes, …).

    Le modèle de société proposé par celui-ci amène l’augmentation des inégalités en donnant toujours plus aux riches et en culpabilisant les pauvres. En effet, pour E.Macron « il faut responsabiliser les gens pour qu’ils sortent de la pauvreté ».En un mot, pour lui,si les pauvres sont pauvres, c’est bien un peu de leur faute. A contrario,  le  gouvernement d’E.Philippe n’hésite pas à mettre « un pognon de dingue »…pour les plus riches ! Cela n’empêche pourtant pas que le nombre de chômeurs toutes catégories (A, B, C, D) ne baisse pas, et que la précarité augmente. De plus, la vision du travail impulsée par celui-ci pousse les travailleurs en concurrence permanente, impose une pression, et cherche à les monter les uns contre les autres. Cette politique économique inégalitaire se perçoit également d’un point de vue fiscal. Suppression de l’ISF, de l’Exit Tax, augmentation de la CSG, baisse de l’impôt sur les sociétés, passivité face aux pratiques d’évasion fiscale, … sont autant de mesures favorisant l’injustice fiscale entre les citoyens, permettant alors des cadeaux aux plus riches… Lire la suite…


  3. Un contrat pas très porteur d’avenir

    Écrit le 2 juillet 2018 par Éric Thouzeau


    La présidente de la Région des Pays de la Loire a réuni un « Parlement des territoires » avec à l’ordre du jour l’adoption d’un « contrat d’avenir » suite à la décision du gouvernement d’abandonner le transfert de l’aéroport. Les président.e.s des grandes collectivités territoriales étaient présents à cette conférence des territoires de l’action publique (CTAP). Je reproduis ici l’intervention que j’y ai faite. Le moins que l’on puisse dire c’est que le texte proposé n’est porteur d’aucune vision d’un nouveau modèle de développement économique pourtant nécessaire.

    Un contrat d’avenir, pourquoi pas, mais il aurait dû être mis au service d’un projet d’avenir qui n’est pas au rendez-vous. Or, le projet présenté ce matin n’est pas celui du rebond attendu. La Région n’a pas su, à notre avis, initier une dynamique collective des acteurs des Pays de la Loire pour éclairer l’avenir, proposer aux habitants de notre Région un autre récit pour notre parcours collectif, poser les bases d’un nouveau projet de territoire. Lire la suite…


  4. Le choix du rassemblement

    Écrit le 27 juin 2018 par Éric Thouzeau

    Le voilà avec plus de 60% de mécontents de son action. Le président des riches séduit de plus en plus à droite, mais il mécontente de plus en plus à gauche. Le « et de droite et de gauche » ne trompe plus personne. Macron mène une politique particulièrement agressive et régressive contre les salariés en activité, à la retraite ou privés d’emploi. Et le voilà qu’il s’entête à imposer aux jeunes de 16 ans un service national « universel » malgré l’opposition de la quasi-totalité des organisations de la jeunesse (1).

    Contrer une politique de régression sociale

    Les cadeaux aux riches n’ont aucun impact positif sur l’économie, et la baisse du pouvoir d’achat des salariés et retraités entraîne une baisse de la consommation populaire. Le nombre de chômeurs, toutes catégories (A, B, C, D) ne baisse pas car la précarité augmente.

    Les licenciements se poursuivent dans des entreprises qui font des bénéfices (Carrefour, Ford,…). Ce n’est pas Macron qui s’y opposera lui qui cherche à réduire l’intervention de l’Etat dans l’économie au profit de ses amis, les grands patrons. Lire la suite…


  5. La Région invite le privé à faire son marché

    Écrit le 21 juin 2018 par Éric Thouzeau

    Photo © Patrice MOREL

    Photo © Patrice MOREL

    Je suis intervenu lors de la dernière session du Conseil régional des Pays de la Loire contre l’ouverture à la concurrence dan le ferroviaire et contre l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) soumis au vote par la majorité régionale. Cet AMI est « destinée aux opérateurs ferroviaires susceptibles de concourir à l’ouverture à la concurrence du réseau régional ».

    Si la Commission européenne prône la libéralisation du transport ferroviaire depuis le début des années 90 du siècle dernier, jamais elle n’a accepté d’en faire un bilan. Car ce bilan est loin d’être probant. Et il laisserait voir qu’il s’agit surtout d’un parti-pris idéologique, avec une volonté évidente de casser des bastions du syndicalisme. Lire la suite…