RSS Feed
  1. Le social au coeur

    Écrit le 14 septembre 2016 par Éric Thouzeau

    logo-filoche2017Une réunion d’information sur la candidature de Gérard Filoche à « une grande primaire citoyenne de la gauche et des écologistes » aura lieu jeudi 15 septembre à 18h à Nantes au « bistrot de Mr Jules » au 11 Avenue Sainte-Anne (arrêt Lechat du  C1). La réunion ( à laquelle la présence de Gérard Filoche n’est pas prévue) a pour but d’expliquer le sens de cette candidature, et d’organiser le soutien départemental à sa campagne. Je reproduis ci-dessous l’appel « le social au coeur » qu’il est possible de signer sur le site filoche2017.

    Le mouvement social contre la loi El Khomri et son monde est profond.
    Il rassemble et reçoit le soutien d’une majorité de la population : le salariat, personnes retraitées, personnes sans emploi, jeunes, syndicalistes…
    Le président de la République a dû se rendre à l’évidence : il n’est pas le « candidat naturel » de la gauche en 2017. Lire la suite…


  2. Marin Poirier : premier résistant nantais fusillé

    Écrit le 30 août 2016 par Éric Thouzeau

    Marin Poirier PhotoCe 30 août 2016, à l’initiative du Comité du souvenir et de la ville de Nantes, une cérémonie à la mémoire de Marin Poirier va se dérouler à Nantes (Vieux-Doulon à 17h30). Je reproduis ici un court article que j’avais écrit il y a quelques années pour se souvenir de ce cheminot socialiste, premier résistant nantais fusillé par les nazis en 1941.

    Il a son buste sur la place du Vieux Doulon . La cité cheminote ainsi qu’une place près du Manoir Saint-Lô portent son nom. Mais qui se souvient encore de Marin Poirier, ce cheminot membre de la SFIO et  premier résistant nantais à être fusillé ?

     Né le 9 avril 1903  à Fougères, Marin Poirier est au début de la deuxième guerre mondiale garde-barrière au Passage à niveau n°318 place de la Bourse à Nantes (près de la place du Commerce). Les troupes nazies entrent à Nantes le 19 juin 1940. Dès la fin juin, le Comité d’Entente des anciens combattants organise l’aide et l’envoi de colis aux nombreux prisonniers de guerre détenus dans notre département. Plusieurs des membres de ce comité  organisent un réseau d’évasion de prisonniers, qui une fois hors camps sont acheminés soit vers l’Angleterre, soit vers la zone libre. Le réseau opère à partir des bureaux de l’Association des mutilés et réformés, situés rue Saint-Léonard. Une des activités est l’établissement des faux papiers nécessaires. Lire la suite…


  3. L’identité ou le mythe des origines

    Écrit le 29 août 2016 par Éric Thouzeau

    Crépuscule de l'histoireLes élections présidentielles et législatives de 2017 devraient être l’occasion pour la gauche de mettre au coeur de la campagne les question sociales et écologiques, qui sont les vraies questions auxquelles notre société est confrontée. Surtout ne pas suivre la droite et l’extrême droite, comme le font certains,  sur le terrain de l’islam et de l’identité. Dans ce petit article, j’essaie de montrer le piège du débat sur l’identité, car cette notion ne peut pas permettre de construire un projet politique émancipateur car basé sur une vision trop souvent réductrice de notre passé. Je me suis largement inspiré du chapitre « Détruire le mythe des origines » du livre « Crépuscule de l’histoire »(1) de Shlomo Sand, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Tel-Aviv (auteur notamment de « Comment le peuple juif fut inventé » et « Comment j’ai cessé d’être juif »).

    Le discours de rentrée de François Fillon a marqué les esprits par l’attaque contre Sarkozy avec notamment cette phrase : « qui imagine De Gaulle mis en examen ? » . Pour ma part, j’ai aussi remarqué que Fillon propose de « revoir l’enseignement de l’Histoire pour privilégier le récit national ». C’est toujours extrêmement inquiétant quand un homme politique entend dicter ce que l’on doit ou ne doit pas enseigner et tout particulièrement dans le domaine de l’histoire. La droite veut focaliser le débat des présidentielles sur le thème de l’identité nationale, la déclaration de Fillon s’inscrit dans cette orientation. Lire la suite…


  4. Un gouvernement minoritaire dans sa majorité

    Écrit le 6 juillet 2016 par Éric Thouzeau

    Logo-A-gauche-pour-gagner1Je reproduis ici un communiqué de presse d’A gauche pour gagner 44 (la motion B du PS44).

    Notre pays est confronté depuis plusieurs mois à une crise sociale de grande ampleur provoquée par le débat autour de la réforme du code du travail. Les sondages d’opinion qui se succèdent le confirment :Nos concitoyens ne se reconnaissent pas dans ce texte. Dans son contenu ils n’y voient pas les avancées en terme de progrès social. Au contraire ils s’inquiètent des déséquilibres majeurs qu’il entraînera dans les relations entre les salariés et leurs employeurs au détriment de ces premiers.

    Il était de la responsabilité du gouvernement de rechercher les voies de l’apaisement. Nous pensions avec des millions de citoyens-ennes que celles-ci -ci passaient par le retrait du texte de loi et l’ouverture d’un réel dialogue avec toutes les organisations syndicales, dialogue dont on n’aurait jamais dû se départir. Le Président de la république ne s’y était il pas engagé devant tout le Pays lors de sa campagne en  2012 : « Tout texte de loi concernant les partenaires sociaux devra être précédé d’une concertation avec eux. Je ferai modifier la Constitution pour qu’elle reconnaisse et garantisse cette nouvelle forme de démocratie sociale. » Lire la suite…


  5. Estuaire : laissons les élus et les acteurs locaux décider !

    Écrit le 4 juillet 2016 par Éric Thouzeau

    Un parc naturel dans l'estuaireUne réunion a lieu mardi 5 juillet à la Préfecture concernant un comité de préfiguration d’une réserve naturelle nationale de l’estuaire de la Loire. En charge du dossier du projet de Parc naturel régional de l’Estuaire dans le mandat régional précédent, je reproduis un communiqué que j’ai rédigé au nom du groupe socialiste régional, et que je signe avec deux de mes collègues. Un Parc naturel et une réserve naturelle, ce ne sont pas deux projets identiques, ce que nous essayons de rappeler dans ce communiqué.

    A la veille de la réunion qui se déroule à la Préfecture, les élus régionaux réaffirment la priorité qu’ils donnent à un projet global et cohérent de développement durable à l’échelle de l’Estuaire, dans le cadre d’un Parc Naturel Régional. Un projet de réserve naturelle nationale sur l’estuaire de la Loire est aujourd’hui réactivé par l’Etat. Le risque est grand qu’un tel projet soit ressenti comme imposé par le pouvoir central dans une région où les élus et les acteurs locaux ont  l’habitude de travailler ensemble à la définition de projets ambitieux, concertés et décidés localement. Lire la suite…