RSS Feed
  1. Démission de Rugy : logique mais pas suffisant

    Écrit le 16 juillet 2019 par Éric Thouzeau

    Suite à la démission de François De Rugy, la Gauche démocratique et sociale (GDS44) a publié un communiqué de presse.

    Démission de François de Rugy : logique mais pas suffisant

    François de Rugy vient de présenter sa démission. Il n’est, à cette heure, plus ministre. Cette décision est logique. Les femmes et les hommes politiques sont d’abord jaugés à l’aune de leur discours et de l’éventuel écart avec leurs actes. C’est cette distance entre le dire et le faire qui a causé sa démission. Cet écart rappelle celui constaté quotidiennement entre le discours écologique d’un gouvernement et ses actes qui, dans les faits, préserve les intérêts des grands groupes agro-industriels. Lire la suite…


  2. Ne pas ratifier le CETA

    Écrit le 16 juillet 2019 par Éric Thouzeau

    Avec le collectif Stop-CETA de Nantes, j’ai participé à la rédaction d’une tribune qui a été proposée à la signature d’élus locaux. Soixante quinze d’entre eux ont signé.

    La négociation de l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Union Européenne, le CETA, s’était déroulée dans la plus grande discrétion. Adopté provisoirement le 21 septembre 2017, cet accord  doit maintenant être définitivement ratifié par tous les états membres de l’Union européenne. Le Président de la République a annoncé  qu’il serait examiné en juillet par le Parlement français. La période estivale n’est absolument pas propice pour un débat alors que ce traité, loin d’être un simple accord commercial, comporte de graves dangers sur le plan économique, social, écologique et démocratique Lire la suite…


  3. Pour faire oublier sa boulette sur le CETA, la droite régionale s’incline devant la FNSEA

    Écrit le 5 juillet 2019 par Éric Thouzeau

    Lors de la dernière session du Conseil régional des Pays de la Loire (21 juin), j’ai défendu un vœu demandant aux parlementaires de ne pas voter la ratification du  CETA. La majorité de droite l’a rejeté (sans doute car il émanait de la gauche !). Patatras ! l’accord UE-Mercosur remet au premier plan la nocivité des accords de libre-échange. La droite comprend qu’elle a fait une « boulette », et publie le 1er juillet un communiqué dénonçant l’accord avec le Mercosur. En effet les manifestations d’agriculteurs (souvent à l’initiative de la FNSEA) se multiplient aussi bien contre l’accord avec le Mercosur qu’avec le Canada (CETA). Pour montrer son mécontentement, la FNSEA (avec les Jeunes agriculteurs et la Chambre régionale d’agriculture tenue par la FNSEA) décide alors de boycotter une réunion importante sur la qualité des eaux des Pays de la Loire qui devait réunir près de 200 personnes (des représentants de plusieurs dizaines d’association set organismes) à la Région le 4 juillet. Pour montrer à la FNSEA qu’elle est toujours à son écoute, la droite régionale décide à 22h  le 3 juillet d’annuler la réunion prévue le lendemain à 9h30 (mails et sms d’annulation envoyés à 22h21 !). Est-ce bien raisonnable ? Je milite contre les accords de libre-échange, cela n’a rien à voir avec la nécessaire lutte pour l’amélioration de la qualité écologique des eaux dans notre région. Ci-dessous, le communiqué que j’ai signé hier. E.Th Lire la suite…


  4. À Nantes, rassembler le camp du social et de l’écologie

    Écrit le 4 juillet 2019 par Éric Thouzeau

    Nous présentons la deuxième contribution des mulitant.e.s du réseau de la Gauche démocratique et sociale (GDS) en vue des municipales à Nantes.

    Un  sondage n’a jamais fait une élection…surtout à  9 mois de l’échéance. D’autant que par sa présence régulière en Loire-Atlantique et ses réactions rapides à l’actualité nantaise, le macroniste De Rugy montre qu’il lorgne toujours sur la mairie de Nantes. En s’appuyant sur le résultat des présidentielles et des européennes, les amis du président des riches pensent possible de transformer Nantes en un bastion de la droite macroniste. Il faut les en empêcher !

    C’est tout le sens des propositions faites par les militant.e.s du réseau de la Gauche démocratique et sociale (GDS) pour rassembler le camp du social et de l’écologie. Le rassemblement que nous appelons de nos vœux ne peut se faire que s’il est clairement opposé au gouvernement et à sa politique.

    Rassembler la gauche dès le premier tour, c’est souhaitable pour redonner confiance à ces milliers de citoyens désespérés de voir la gauche s’éparpiller, se diviser. Ce rassemblement sans exclusive est possible si toutes les sensibilités de la gauche se sentent respectées, et que nul n’essaie d’imposer son hégémonie. Le temps où l’on est sommé de se rassembler autour d’un parti dominant est bel et bien révolu. Lire la suite…


  5. Libre-échange : le double discours de la droite régionale

    Écrit le 2 juillet 2019 par Éric Thouzeau

    A la dernière session du Conseil régional des Pays de la Loire, j’ai défendu un vœu contre l’adoption de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (CETA). La majorité de droite l’a rejeté. Voilà que par voie de presse, elle se prononce contre l’accord UE-Mercosur. D’où le communiqué de presse ci-dessous que je viens  de signer.

    Accords de libre-échange : la droite régionale prise en flagrant délit de double discours

    Nous apprenons ce matin, par voie de presse, que Christelle Morançais, présidente du Conseil régional, et Lydie Bernard, présidente de la commission agriculture, considèrent comme « une catastrophe pour notre agriculture » la conclusion du traité de libre-échange entre l’Union européenne et les pays membres du Mercosur, le grand marché sud-américain. Lire la suite…