RSS Feed
  1. Pour la convergence Hamon-Jadot-Mélenchon

    Écrit le 15 février 2017 par Éric Thouzeau

    A l’initiative de quelques dessinateurs nantais favorables à une convergence des 3 candidats de gauche, un rassemblement citoyen est organisé jeudi 16 février à 18h30 place Royale à Nantes sous le titre : « Benoît Hamon, Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon, écoutez-nous ! ». Cet appel est positif, et essayons d’être nombreux à y répondre en participant à ce rassemblement.

    L’appel préconise de venir « en famille, entre amis, avec de quoi faire du bruit pour interpeller les trois candidats de gauche et exiger l’union : casseroles et ustensiles en bois, tambours et trompettes, kazoos et ukulélés, etc… Créativité bienvenue ! Lire la suite…


  2. Le besoin d’une gauche démocratique, sociale et écologique

    Écrit le 2 février 2017 par Éric Thouzeau

    Rouge-Rose-Vert

    Les électeurs de gauche se sont clairement exprimés : ils veulent une politique de gauche. Tout ce qui de positif a pu être fait a été noyé par le CICE, la déchéance de nationalité, la loi El Khomri…

    La politique « social-libérale », nous l’avions dit été répété, a toujours été minoritaire à gauche. Les partisans de Manuel Valls aimeraient bien que cette leçon de la primaire citoyenne soit vite oubliée. Et, certains d’entre eux osent même demander à Benoît Hamon de changer son orientation pour « rassembler la famille socialiste ». Serait-ce aux perdants (de la primaire) de dicter leurs conditions à celui qui a été désigné par plus d’un million deux cent mille électeurs ?

    Benoît, Yannick, Jean-Luc, Pierre

    Autre idée qui circule, il faudrait d’abord rassembler les socialistes avant de rassembler la gauche. Rappelons au passage, que c’est la politique menée par Manuel Valls et Emmanuel Macron qui a profondément divisé le Parti socialiste. S’il reste une force organisée importante le PS a perdu des adhérents et des sympathisants ces dernières années. Nous devons surtout émettre un message d’unité et de rassemblement de la gauche. C’est pourquoi Benoît Hamon a raison de proposer à Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon d’engager les discussions pour « créer une majorité gouvernementale » car s’il y a des différences, « les idées que l’on partage sont si nombreuses ». Lire la suite…


  3. Benoît, Jean-Luc, Yannick: vous avez les cartes en main!

    Écrit le 31 janvier 2017 par Éric Thouzeau

    Des citoyen.ne.s électeurs appellent à signer une pétition mise en ligne qui a recueilli plus de 35 000 signataires intitulée : « Pour une coalition entre Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Benoît Hamon ». J’ai signé cette pétition et la tribune parue à ce propos dans Médiapart.

    Nous sommes des citoyen.ne.s de Lille, Nanterre, Lyon, Besançon, Grenoble, Marseille, Toulouse… et partout en France.

    Nous lançons un appel à Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Benoît Hamon pour une alliance sociale, écologique et démocratique. Car vos points de vue sont plus convergents que divergents. Vous devez travailler dès maintenant à la mise en place d’une équipe progressiste, écologiste et novatrice autour d’un projet commun et d’un représentant pour le rassemblement. Lire la suite…


  4. Et maintenant rassembler la gauche

    Écrit le 30 janvier 2017 par Éric Thouzeau

    Jaurès, qui a rassemblé toutes les familles socialistes en 1905, disait qu’il défendait une unité respectueuse « faite de la dignité antérieure de chacun ». Touts celles et tous ceux qui veulent aujourd’hui mener la campagne de Benoît Hamon seront les bienvenus quel que soit ce qu’ils ont défendu auparavant.

    Les gens de gauche, dans leur grande majorité, ont mal vécu ce quinquennat. Ils ont l’impression que leurs convictions de gauche n’ont pas été respectées par Manuel Valls premier ministre : l’égalité, une autre répartition des richesses, la justice sociale plutôt que la déchéance de nationalité et la loi El Khomri

    La page du quinquennat Hollande vient d’être tournée. Nous avons aujourd’hui la confirmation de ce que nous disons depuis longtemps : la politique mise en œuvre par Manuel Valls et Emmanuel Macron a toujours été minoritaire à gauche, elle nous a été imposée grâce aux institutions de la 5ème République, y compris à coups de 49-3. Qu’Emmanuel Macron veuille poursuivre cette politique sous couvert d’un soi-disant « ni droite, ni gauche » n’est pas étonnant. Cela ne cachera pas longtemps la réalité de son projet au service de la finance. Lire la suite…


  5. « Je soutiens Benoît Hamon » sur France Bleu Loire Océan

    Écrit le 26 janvier 2017 par Éric Thouzeau

    Jeudi 26 janvier, j’étais l’invité de France Bleu Loire Océan pour commenter le débat Hamon-Valls, une occasion pour appeler aux urnes les citoyens de gauche. Mettre au coeur du débat les questions sociales et écologiques, en finir avec l’austérité et le « social-libéralisme », rassembler la gauche : toutes les raisons de voter Benoît Hamon en 5 minutes et 53 secondes !