RSS Feed

Catégorie : Actualité

  1. Pour l’hôpital public : 5 milliards tout de suite !

    Écrit le 17 mars 2020 par Éric Thouzeau

    En appeler à l’esprit citoyen est nécessaire dans cette situation de crise sanitaire. Le confinement est un impératif. D’autant que la crise du coronavirus met à nu des systèmes de santé fragilisés par les politiques d’austérité. Macron parle de guerre : on peut dire qu’il a contribué à affaiblir nos défenses. Il faut tout de suite 5 milliards pour l’hôpital public !

    Les mesures d’austérité dans le secteur hospitalier se paient cash aujourd’hui. Tant en France que dans d’autres pays. Selon les pays, cela peut aller jusqu’au point de rupture avec une incapacité d’accueillir un afflux de malades. Voire pire jusqu’au « tri » des malades.

    Macron se rêve en sauveur de la Nation. Il prononce pas moins de 4 fois : « nous sommes en guerre ». Utiliser le mot « confinement » eut été plus utile. Il ne l’a pas fait. Lire la suite…


  2. Nantes : plus que jamais l’heure est au rassemblement de la gauche

    Écrit le 16 mars 2020 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici un communiqué de nos camarades Marlène Collineau et Nadège Boisramé, candidates de la Gauche démocratique et sociale (GDS44) sur la liste Nantes en Confiance. 

    Hier, dans des conditions de crise sanitaire aiguë, les Nantaises et les Nantais s’étant déplacés ont voté en faveur des listes de gauche et de l’écologie : Nantes en Confiance, Nantes Ensemble, Nantes en Commun.

    Loin devant toutes les autres, la liste menée par Johanna Rolland est très en tête. Cette liste portait en elle l’union de la gauche sociale, communiste, socialiste, laïque et de l’écologie. C’est bien le rassemblement politique de notre camp politique qui est plébiscité. L’heure est au rassemblement à gauche. Parce que c’est la volonté des habitantes et habitants mais aussi parce que les enjeux qui sont devant nous ne peuvent justifier nos divisions. Lire la suite…


  3. Fin du monde ou fin d’un monde ?

    Écrit le 15 mars 2020 par Éric Thouzeau

    Selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM) 2019 a été la deuxième année la plus chaude jamais enregistrée. « La période 2015-2019 représente les cinq années et, 2010-2019, la décennie les plus chaudes jamais enregistrées. Depuis les années 1980, chaque décennie successive a été plus chaude que toutes les décennies précédentes depuis 1850 » (1). « Nous sommes actuellement très loin d’atteindre les objectifs de 1,5°C ou 2°C prévus par l’accord de Paris », a réagi le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.

    Quoi qu’il en coûte ?

    Face au coronavirus, Macron s’est dit prêt à débloquer des moyens exceptionnels. Face à l’urgence écologique, le gouvernement s’est toujours refusé à mobiliser les moyens nécessaires, se contentant de penser que les grandes entreprises pourront piloter la transition écologique dans le cadre des lois du marché. Ce qui se passe aujourd’hui avec la crise déclenchée par le coronavirus est la démonstration éclairante que le marché ne peut pas répondre aux grands défis qui se pose à l’humanité. Lire la suite…


  4. Marche pour le climat : urgences sociales et climatiques, il est temps d’agir !

    Écrit le 12 mars 2020 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici un communiqué de la Gauche démocratique et sociale (GDS44) appelant à participer à la marche pour le climat à Nantes samedi 14 mars.

    Marche pour le climat à Nantes samedi 14 mars

    Urgences sociales et climatiques : il est temps d’agir !

    Les effets du dérèglement climatique sont sensibles partout : inondations, sécheresses, incendies, ouragans. Les mouvements « climat », menés par des  jeunes dans le  monde entier, contestent par leurs grèves et marches l’inaction des gouvernements. Ils nous rappellent avec force qu’il est grand temps d’agir !

    Le combat pour le climat est aussi une lutte contre toutes les inégalités, tant sociales que  territoriales. Affronter les chocs climatiques, réduire le temps de travail et le recours aux énergies carbonées de façon solidaire, trouver des solutions pour faire face aux désordres à venir : telles sont les urgences. Lire la suite…


  5. Contre Macron et la crise qui vient, se rassembler à gauche

    Écrit le 9 mars 2020 par Éric Thouzeau

    Tous les éléments d’une nouvelle récession mondiale se sont accumulés depuis la crise de 2008 : d’énormes dettes publiques et privées, des bulles spéculatives toujours aussi importantes…La fragilité de l’économie capitaliste mondiale est telle qu’un accident peut à tout moment engendrer une récession et une nouvelle crise d’ampleur. Le coronavirus sera-t-il cet élément déclencheur ?

    Résister contre la crise qui vient

    Les bourses sont en chute libre, les prévisions de récession se multiplient. Le capitalisme est un système de compétitivité généralisée, pas de solidarité. Le néo-libéralisme, mode de gestion du capitalisme mondialisé, a engendré des aberrations : délocalisations en masse et donc dépendance de productions à des dizaines de milliers de kilomètres de bien essentiels (les médicaments par exemple), spéculations financières…. Sans parler du développement anti-écologique du transport sur de longues distances de  nombreuses productions. Les marches pour le climat prévues les 13 et 14 mars seront l’occasion de rappeler qu’urgence sociale et urgence écologique ne doivent pas être dissociées (voir par exemple l’appel « un même enjeu d’avenir : vers un front populaire écologique » ). Lire la suite…