RSS Feed

Catégorie : Actualité

  1. Débattre d’abord de l’inventaire et de l’orientation

    Écrit le 19 septembre 2017 par Éric Thouzeau

    Depuis le dernier congrès du PS, nous avons obtenu la publication d’une tribune dans chaque numéro du journal du PS44 qui est adressé à tous les adhérents socialistes de Loire-Atlantique. Ce mois-ci, la majorité souhaitait qu’il y ait une tribune commune à toutes les motions pour s’adresser ensemble aux militants sur le thème de la refondation du PS. Nous avons refusé. L’unanimisme serait la plus mauvaise des attitudes après toutes les déroutes électorales subies par le PS. Sans débat de fond sur la ligne politique d’une direction responsable de la crise actuelle, il n’y aura pas de reconstruction réellement possible. Je reproduis ci-dessous la tribune de la gauche du PS44 de ce mois-ci.

    Pourquoi le Parti n’a-t-il pas consulté les militants lorsque le gouvernement Hollande a décidé le CICE (sans contrepartie) ou la loi El Khomri ? Ces deux mesures n’étaient pas dans le programme de 2012 et elles ont, avec la déchéance de nationalité, entraîné une coupure profonde avec l’électorat de gauche. Aujourd’hui oui, il est plus que temps de donner la parole aux militants et aux sympathisants. Lire la suite…


  2. Travaillons ensemble

    Écrit le 15 septembre 2017 par Éric Thouzeau

    Que des élus et des personnalités de différentes sensibilités de la gauche lancent ensemble un appel au travail en commun, c’est une bonne nouvelle. Que cet appel « Travaillons ensemble » acte la mise sur pied d’un comité de liaison ouvert et pluraliste, avec un bulletin de liaison, c’est une excellente chose. Reste à se rassembler « partout dans des collectifs unitaires de la gauche sociale, écologiste, intellectuelle ou culturelle » comme l’indique cet appel dont je suis signataire. E.Th

    Les propositions d’alternatives sont présentes dans la société.

    Le rejet massif de la loi El Khomri en 2016 reste prégnant. Il conduit au rejet des ordonnances anti sociales qui vont aggraver la casse du droit du travail. Le social reste au cœur des préoccupations d’une majorité de jeunes, de salariés, de retraités.

    La mise en cause des APL, des emplois aidés, l’augmentation de la CSG ont été rejetées dès cet été. La baisse de popularité d’un Président élu par défaut s’explique d’abord par cette réalité.

    Quant aux attentes en termes de transition écologiste, de démocratie, de solidarité avec les migrants … elles risquent, sans aucun doute, d’être tout autant balayées. Lire la suite…


  3. Liberté pour Salah Hamouri

    Écrit le 13 septembre 2017 par Éric Thouzeau

    En septembre 2012 au Conseil régional

    Membre d’une délégation du Conseil régional des Pays de la Loire, j’ai rencontré Salah Hamouri à Jérusalem en janvier 2012. Puis nous l’avons reçu en septembre de la même année au Conseil régional. Signez massivement la pétition pour la libération de Salah. Exigeons du gouvernement français qu’il défende un de ses ressortissants !

    Salah Hamouri a été arrêté dans la nuit du 23 août 2017, à son domicile de Jérusalem-Est, par une cohorte de l’armée d’occupation venue le surprendre dans son sommeil. Il est soupçonné d’appartenir à une « organisation politique ennemie ». Le 29 août, la Cour statue tout d’abord sur une libération conditionnelle, mais avant même que Salah puisse en bénéficier, il se voit remettre un ordre de détention administrative d’une durée initiale de 6 mois signé par Avigdor Lieberman, figure de l’extrême-droite israélienne et ministre de la défense. Depuis des décennies, des milliers de Palestiniens ont été emprisonnés sous « détention administrative » sans être informés de la raison de leur emprisonnement, sans inculpation ni procès. Lire la suite…


  4. Nous soutenons la mobilisation du 12 septembre

    Écrit le 11 septembre 2017 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici un appel national  publié dans le journal Politis que j’ai signé avec d’autres élus et responsables politiques. Il est le fruit d’un travail unitaire pour rassembler les opposants de gauche à Macron dans le respect des différentes sensibilités de la gauche.

    Nous l’avions dit ensemble dès le mois de juin : « Nous refuserons une loi Travail bis par ordonnances ».

    Aujourd’hui, nous soutenons la journée de lutte intersyndicale du 12 septembre ainsi que toutes les mobilisations syndicales et politiques à venir contre la politique de casse sociale de Macron. Aujourd’hui, les forces de gauche et écologistes se rassemblent et agissent contre les nouveaux visages de la droite libérale.

    Après la loi El Khomri de 2016, le président Macron annonce un plan de casse sociale en 18 mois pour renverser les principes du Code du travail, réduire les libertés syndicales, diriger lui-même l’assurance-chômage en menaçant les droits des sans-emplois, augmenter la CSG pour fiscaliser la Sécurité sociale, briser les acquis du Conseil national de la résistance. De plus, il veut gouverner par l’austérité, baisser les budgets sociaux (APL, emplois aidés…) et ceux des collectivités territoriales. Il veut montrer son autorité pour imposer les disciplines financières et diriger l’Europe libérale. Lire la suite…


  5. Contre les ordonnances, dans la rue le 12 septembre

    Écrit le 31 août 2017 par Éric Thouzeau

    Depuis plus de 30 ans, les néo-libéraux remettent en cause les droits acquis par les salariés lors de nombreux combats syndicaux. Macron franchit une nouvelle étape avec ses ordonnances. Il faut s’y opposer fermement et mobiliser pour faire reculer le pouvoir.

    « Négociations » sans syndicat pour les entreprises de moins de 50 salariés, référendum possible sur tous les sujets pour les moins de 20, élargissement des sujets négociés directement en entreprise, périmètre nationale d’une multinationale seul pris en compte pour la justification des licenciements collectifs, nouveaux accords de compétitivité « simplifiés », plafonnement des indemnités Prud’homales… Et au cœur de ce nouvel affaiblissement du droit social, la fusion forcée des instances représentatives du personnel et la disparition des CHSCT si nécessaires pour la santé et les conditions de travail des salariés. Lire la suite…