RSS Feed

Catégorie : Actualité

  1. Privé-public, tous ensemble ! Retrait du rapport Delevoye !

    Écrit le 9 décembre 2019 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici un appel de la Gauche démocratique et sociale (GDS44) à participer aux rassemblements intersyndicaux du mardi 10 décembre en Loire-Atlantique.

    Le 5 décembre : 25 000 manifestants à Nantes, 10 000 à Saint-Nazaire, 600 à Châteaubriant, 750 à Ancenis. Malgré une mobilisation impressionnante, Edouard Philippe maintient son projet de retraite par points, qui vise à casser notre régime de retraite solidaire pour le remplacer par un système individualisé où chacune et chacun sera perdant. Il faut le faire reculer ! Lire la suite…


  2. Privé-public : toutes et tous concerné.e.s !

    Écrit le 5 décembre 2019 par Éric Thouzeau

    Avec mes camarades Gérard Filoche et Anne De Haro de la Gauche démocratique et sociale (GDS), j’ai signé une tribune parue dans le journal L’Humanité en ce 5 décembre, jour de grève interprofessionnelle pour le retrait du plan Macron-Delevoye de casse de nos retraites.

    Edouard Philippe et Agnès Buzyn dénoncent les grèves « corporatistes » des salariés de la SNCF et de la RATP. Emmanuel Macron s’en prend à « ceux qui défendent le maintien des régimes spéciaux ». Tout d’abord les régimes spéciaux, ça n’existe pas, ce sont des accords d’entreprise, des éléments du contrat de travail collectif, des conventions collectives !

    Loin d’être « corporatistes » les grévistes de la SNCF et de la RATP sont les premiers de cordée d’une grève, à laquelle tous les salarié.e.s sont appelé.e.s à partir du 5 décembre, contre le système de retraites à points qui ne ferait que des perdants parmi les salariés, qu’ils soient du privé ou du public. Lire la suite…


  3. Privé-Public : tous ensemble ! Retrait du rapport Delevoye !

    Écrit le 3 décembre 2019 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici un texte de la Gauche démocratique et sociale (GDS44) appelant à participer aux manifestations du 5 décembre en Loire-Atlantique.

    La retraite par points de Macron a pour objectif de réduire les pensions et d’individualiser les droits à la retraite (perte des repères collectifs que sont l’âge de la retraite et la durée de cotisation). Aucun actif ne saura avec certitude quelle sera sa pension quand il sera en retraite (la valeur du point fluctuera).

    C’est une véritable remise en cause des principes de solidarité issus du programme du Conseil national de la résistance (CNR). « Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945et de défaire méthodiquement le programme du CNR » avait dit il y a quelques années un dirigeant du Medef. Lire la suite…


  4. Exigeons la libération de Louisa Hanoune

    Écrit le 2 décembre 2019 par Éric Thouzeau

    La secrétaire générale du Parti des travailleurs algériens est emprisonnée depuis le mois de mai. Un rassemblement a eu lieu le 2 décembre devant le consulat d’Algérie à Nantes. J’y ai pris la parole au nom de la Gauche démocratique et sociale (GDS44).

    A force de manifestations pacifiques, le peuple algérien a obtenu le départ  du quasi moribond président Bouteflika. Mais la révolte populaire ne visait pas qu’un homme mais tout un « système » associant affairistes, officiers supérieurs et politiciens.

    Acculé le régime a changé quelques têtes, mais résiste pour maintenir à tout prix son pouvoir et ses privilèges. Le nouvel homme fort, le général Gaïd Salah est un pur représentant de c e système détesté par les algériens. Il n’avait pas réussi à imposer une élection présidentielle en juillet. Après avoir trouvé 5 candidats (qui tous ont à un moment ou à un autre ont soutenu Bouteflika), le pouvoir prévoit  une élection présidentielle fixée au 12 décembre. Les manifestations se poursuivent les mardis et vendredis  en Algérie, et le rejet de cette présidentielle s’y exprime avec force. Et  Amnesty international s’inquiète car, selon cette organisation, « le début de la campagne pour la présidentielle du 12 décembre en Algérie se déroule dans un « climat de répression » et d’atteintes aux libertés, défavorable à la libre expression des opinions ». C’est ce que des citoyens algériens vivant dans notre région ont dit ici-même, lors d’un rassemblement devant le consulat d’Algérie de Nantes samedi dernier.

    Lire la suite…


  5. Pourquoi GDS rejoint la démarche initiée par J. Rolland ?

    Écrit le 2 décembre 2019 par Éric Thouzeau

    Les militant.e.s nantais de la Gauche démocratique et sociale (GDS) viennent de rendre publique leur position pour les municipales à Nantes. Je reproduis ce texte ci-dessous. Ce texte fait suite aux différentes contributions déjà publiées : « Municipales à Nantes : premières réflexions et propositions » , « Rassembler le camp du social et de l’écologie » , « Rassembler à gauche » .

    Pour une action municipale sociale et écologique de proximité

    Pourquoi nous rejoignons la démarche de rassemblement engagée par J.Rolland ?

    La Gauche démocratique et sociale inscrit son choix d’alliance électorale avec Johanna Rolland dans un processus long. Quelques idées fortes ont guidé notre réflexion:

    1. Nous tenons à ce que la ville de Nantes soit gérée par la gauche,

    2. Nous constatons qu’il n’existe pas de divergences de vue trop appuyées entre les forces de gauche à Nantes qu’elles justifieraient une multiplicité de listes,

    3. Nous oeuvrons pour le rassemblement. Lire la suite…