RSS Feed

Catégorie : Actualité

  1. Une bourgeoisie toujours plus cupide

    Écrit le 20 juin 2017 par Éric Thouzeau

    Le capitalisme contemporain est un système absurde, de plus en plus financiarisé et qui n’agit pas prioritairement en fonction de logiques industrielles. Il creuse les inégalités, et souvent se soucie fort peu de l’environnement. Comment est-il possible que ce système perdure ? C’est bien qu’il profite à certains.

    La cupidité des « grands » patrons n’a rien à envier à celle de la bourgeoise du 19ème siècle. Tout le 20ème siècle a consisté pour le mouvement ouvrier et pour les forces politiques qui en sont issues (la gauche) à rééquilibrer le rapport de forces en faveur du Travail face au Capital. L’idéologie de l’entreprise véhiculée classiquement par la droite et aujourd’hui celle de l’entrepreneur (1) par les libéraux d’En Marche !  cherche à effacer le 20ème siècle.

    Une obsession : augmenter leurs rémunérations

    On a beaucoup parlé du projet permettant de verser des millions d’euros de bonus annuels à l’équipe dirigeante de l’Alliance Renault-Nissan, et notamment à Carlos Ghosn, via une société de service détenue par une fondation de droit néerlandais (2). Il a certes démenti (3). Carlos Ghosn, qui a perçu 15,4 millions d’euro en  2016, ne semble jamais avoir des rémunérations suffisantes ! Il n’exprime pas le même  souci pour les salariés de son groupe. Lire la suite…


  2. Rassembler les opposants de gauche à Macron

    Écrit le 19 juin 2017 par Éric Thouzeau

    Une séquence électorale importante (présidentielle / législatives) vient d’avoir lieu. Elle ne se terminera vraiment qu’avec le vote de la confiance au gouvernement prévu le 4 juillet qui indiquera qui est ou qui n’est pas dans la majorité présidentielle. Sans attendre le 4 juillet, il est possible de tirer d’ores et déjà quelques rapides enseignements (j’y reviendrai dans des articles de mon blog ultérieurement). C’est ce que je fais dans ce court billet en 4 points.

    Il y a une très forte distorsion entre la majorité absolue de députés La république en marche (LREM) et l’étroitesse de la base électorale d’Emmanuel Macron. Une réforme institutionnelle incluant la proportionnelle ne peut pas, ne doit pas être repoussée. Lire la suite…


  3. Appel à voter à gauche

    Écrit le 16 juin 2017 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici un appel signé par une dizaine d’élus de l’agglomération nantaise au vote à gauche pour le deuxième tour de la législative sur 5 circonscriptions de Loire-Atlantique. Et si j’étais électeur sur une des  5 autres circonscriptions qui voient un duel droite conservatrice (LR) droite libérale (LREM), il est évident qu’il ne saurait être question pour moi de choisir (et donc je voterais blanc). Mais c’est sur la deuxième circonscription que je vote, et je voterai donc pour la candidate de la France insoumise.

    Au lendemain du premier tour des législatives, les conséquences du quinquennat Hollande-Valls se sont amplifiées frappant même des députés de gauche méritants.

    Il est aujourd’hui de notre devoir, à nous gens de gauche, d’appeler à voter pour les candidats de gauche qui sont présents sur les 2ème, 3ème, 4ème, 5ème et 8ème circonscription de Loire-Atlantique. Lire la suite…


  4. L’actualité du désistement à gauche

    Écrit le 13 juin 2017 par Éric Thouzeau

    L’heure n’est pas aux bilans. Il nous faudra pourtant rapidement ouvrir les débats pour reconstruire la gauche, tant elle est un champ de ruines avec une représentation parlementaire qui risque d’être extrêmement réduite quelles que soient les composantes de la gauche : socialiste, communiste, écologiste, insoumise.

    Le moins que l’on pourrait attendre d’un parti c’est de donner un éclairage sur une élection et un positionnement un minimum collectif pour ce deuxième tour de la législative. La paralysie du PS est telle que la fédération du PS 44, par exemple, ne s’exprimera pas entre les deux tours, si ce n’est en faveur de Michel Ménard.

    N’y a-t-il pas au moins la nécessité de dire qu’on appelle à ne voter ni pour Les Républicains ni pour En Marche ? Comme le dit si bien Michèle Gressus, maire de Bouguenais et vice-présidente de Nantes-Métropole : « Pour le second tour, engagée de longue date sur des valeurs de justice sociale et d’émancipation, je ne souhaite pas la victoire de candidats En Marche et d’un projet de dérégulation sociale et d’affaiblissement des collectivités territoriales, qui pèsera sur les populations les plus fragiles et les plus précaires » (*). Ce n’est pas parce qu’une partie de l’électorat de gauche s’est laissé entraîner par le vote Macron qu’on ne doit pas caractériser son projet : un projet de droite. Lire la suite…


  5. Se battre pour les services publics en milieu rural

    Écrit le 8 juin 2017 par Éric Thouzeau

    Je suis intervenu sur la question des services publics en milieu rural à Guéméné Penfao lors d’une réunion de soutien au candidat socialiste Gérard Poussin dans la 6ème circonscription. Je reproduis ici l’essentiel de mon intervention.

    « Le rural va mal, la gauche l’a abandonné au profit des villes », c’est ce que répète à l’envi la droite régionale. Pourtant la gauche à la tête de la Région ou du Département de Loire-Atlantique a toujours veillé à prioriser les territoires qui en avaient le plus besoin. Qui peut dire que dans notre département, par exemple, les campagnes seraient moins bien dotées en équipements sportifs que les villes ?

    Pourtant des territoires ruraux souffrent (tout comme il existe aussi des quartiers urbains en difficulté). Il faut d’abord bien comprendre qu’il n’y a pas une ruralité, mais bien des ruralités aux réalités fort différentes (voir à ce propos la typologie territoriale proposée par la Chambre de Métiers de l’artisanat régionale dans leur étude sur l’économie de proximité. Lire la suite…