RSS Feed

Catégorie : Actualité

  1. En défense du droit de grève

    Écrit le 18 décembre 2019 par Éric Thouzeau

    La Présidente du Conseil régional des Pays de la Loire, imitant son prédécesseur Bruno Retailleau, multiplie les déclarations appelant à restreindre toujours plus le droit de grève dans les transports. Je lui ai répondu lors de la réunion plénière du 18 décembre. Ci-dessous mon intervention.

    Comment le droit du travail définit-il la grève ? La grève est la cessation collective et concertée du travail par les salariés d’une entrepris, d’un secteur économique, d’une catégorie professionnelle en vue d’appuyer des revendications. La grève est par nature collective  et  conduit à une cessation complète du travail.

    La grève vise à appuyer les revendications des salariés en faisant pression sur l’employeur par la perte de production que la cessation de travail entraîne. Il s’agit d’une épreuve de force.  Le gréviste n’est pas rémunéré alors que l’entreprise ne produit plus et perd de l’argent.

    Si la continuité du service dans les hôpitaux amène à l’organisation d’un service minimum, nul ne le conteste. Dans le reste du service public, des restrictions déjà abondantes ont été imposées pour restreindre le droit de grève : préavis de 5 jours en règle générale, et dans le cas particulier des transports, un dispositif supplémentaire qui impose un délai de 8 jours, délai de soi-disant concertation, au cours du quel il est interdit de déposer un préavis de grève. Puis, en cas de grève, plus de 50 000 des 140 000 salariés de la SNCF doivent se déclarer en grève quarante-huit heures à l’avance (conducteurs de train, contrôleurs, aiguilleurs, agents de la maintenance des trains ou chargés de l’information des voyageurs. Lire la suite…


  2. Le 17 décembre dans la rue et grève générale pour le retrait

    Écrit le 15 décembre 2019 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici une déclaration de la Gauche démocratique et sociale (GDS44) appelant aux manifestations intersyndicales du 17 décembre en Loire-Atlantique.

    Le Premier Ministre a annoncé le maintien de sa réforme telle que proposée dans le rapport Delevoye, y compris avec le report de 62 à 64 ans du départ à taux plein. Il accélère le calendrier pour que la loi soit examinée dès février et appliquée avant la fin du quinquennat. Il veut la rendre irréversible et casser notre modèle social. Nous serions toutes et tous perdants avec le calcul sur toute la carrière et non sur les meilleures années ! Lire la suite…


  3. Privé-public, tous ensemble ! Retrait du rapport Delevoye !

    Écrit le 9 décembre 2019 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici un appel de la Gauche démocratique et sociale (GDS44) à participer aux rassemblements intersyndicaux du mardi 10 décembre en Loire-Atlantique.

    Le 5 décembre : 25 000 manifestants à Nantes, 10 000 à Saint-Nazaire, 600 à Châteaubriant, 750 à Ancenis. Malgré une mobilisation impressionnante, Edouard Philippe maintient son projet de retraite par points, qui vise à casser notre régime de retraite solidaire pour le remplacer par un système individualisé où chacune et chacun sera perdant. Il faut le faire reculer ! Lire la suite…


  4. Privé-public : toutes et tous concerné.e.s !

    Écrit le 5 décembre 2019 par Éric Thouzeau

    Avec mes camarades Gérard Filoche et Anne De Haro de la Gauche démocratique et sociale (GDS), j’ai signé une tribune parue dans le journal L’Humanité en ce 5 décembre, jour de grève interprofessionnelle pour le retrait du plan Macron-Delevoye de casse de nos retraites.

    Edouard Philippe et Agnès Buzyn dénoncent les grèves « corporatistes » des salariés de la SNCF et de la RATP. Emmanuel Macron s’en prend à « ceux qui défendent le maintien des régimes spéciaux ». Tout d’abord les régimes spéciaux, ça n’existe pas, ce sont des accords d’entreprise, des éléments du contrat de travail collectif, des conventions collectives !

    Loin d’être « corporatistes » les grévistes de la SNCF et de la RATP sont les premiers de cordée d’une grève, à laquelle tous les salarié.e.s sont appelé.e.s à partir du 5 décembre, contre le système de retraites à points qui ne ferait que des perdants parmi les salariés, qu’ils soient du privé ou du public. Lire la suite…


  5. Privé-Public : tous ensemble ! Retrait du rapport Delevoye !

    Écrit le 3 décembre 2019 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici un texte de la Gauche démocratique et sociale (GDS44) appelant à participer aux manifestations du 5 décembre en Loire-Atlantique.

    La retraite par points de Macron a pour objectif de réduire les pensions et d’individualiser les droits à la retraite (perte des repères collectifs que sont l’âge de la retraite et la durée de cotisation). Aucun actif ne saura avec certitude quelle sera sa pension quand il sera en retraite (la valeur du point fluctuera).

    C’est une véritable remise en cause des principes de solidarité issus du programme du Conseil national de la résistance (CNR). « Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945et de défaire méthodiquement le programme du CNR » avait dit il y a quelques années un dirigeant du Medef. Lire la suite…