RSS Feed

Catégorie : Actualité

  1. Ni Macron, ni Le Pen !

    Écrit le 22 mai 2019 par Éric Thouzeau

    Ce n’est plus à démontrer, tant les exemples sont nombreux : la politique de Macron est néfaste pour les salariés, qu’ils soient en activité, à la retraite ou privés d’emploi. C’est le cas pour la Sécu. Jusqu’à présent quand l’Etat décidait une baisse de cotisations sociales, il devait (même avec retard)  la compenser. C’en est fini de cette règle : les 2,5 milliards d’exonération sur les heures supplémentaires décidées par Macron seront à la charge de la sécu !

    Une politique néfaste

    Cette politique est également néfaste pour les libertés. Il y a bien sûr la répression des manifs de Gilets Jaunes, mais aussi des aspects moins connus : le gouvernement a lancé une procédure accélérée pour un projet de loi liberticide sur la distribution de la presse. Il s’agit ni plus ni moins que de mettre fin à l’égalité de traitement des titres qui permet à chacun d’eux d’être présents sur tout le territoire. Lire la suite…


  2. Gauche : un sursaut nécessaire

    Écrit le 20 mai 2019 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici une tribune, dont je suis un des signataires, texte que publie le blog des invités de Mediapart. Un collectif de syndicalistes, de militants politiques et d’intellectuels y exhorte à refonder la gauche, déplorant que les «logiques d’affirmation des identités partisanes» aient pris le dessus, «réduisant dramatiquement le poids de la gauche dans la vie politique». Soutenent des listes différentes aux européennes, ils appellent à «construire du commun» notamment par les luttes.

    A la veille des élections européennes, rarement la gauche n’a été en aussi mauvais état. Les logiques d’affirmation des « identités » partisanes qui ont pris le dessus se sont combinées avec l’incapacité à proposer une perspective d’espoir.

    La conséquence est un poids dramatiquement réduit de la gauche dans la vie politique.

    Sortir de la spirale de l’éclatement, refonder une perspective d’espoir pour le XXIème siècle : voilà l’urgence.

    C’est d’autant plus nécessaire que le petit monde qui dirige l’Union européenne sous l’autorité des gouvernements est glaçant : une seule discipline économique, une seule politique de plus en plus autoritaire. Pas de choix démocratique possible contre les traités, a dit le Président de la Commission. Résultats : la tragédie grecque, l’explosion du Brexit, les milliers de morts en Méditerranée, la montée des inégalités, le chômage et la misère, la poussée des nationalismes et de l’extrême droite avec des discours simplistes basés sur le mensonge, la haine et le rejet de l’autre. Lire la suite…


  3. Retrouver les chemins de l’unité à gauche

    Écrit le 16 mai 2019 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici l’éditorial que je viens de rédiger pour l’info lettre de GDS, la lettre électronique hebdomadaire de la Gauche démocratique et sociale.

    Elle avait été repoussée grâce au mouvement des gilets jaunes. La hausse de l’électricité revient sur le devant : +5,9% ! Une des raisons avancées : les opérateurs concurrents d’EDF ont des coûts qui augmentent. Pour que survive la concurrence, on augmente les tarifs ! Absurde, inacceptable ! Gaz, électricité : l’introduction de la concurrence, la privatisation de ces secteurs n’est jamais bénéfique pour les usagers…mais pour les groupes privés. Il en sera de même dans le ferroviaire. Il est temps de les arrêter ! Lire la suite…


  4. Contre la privatisation d’ADP, mobilisation générale !

    Écrit le 10 mai 2019 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici un communiqué de presse de la Gauche démocratique et sociale de Loire-Atlantique (GDS44) concernant le referendum contre la privatisation d’ADP.

    Le Conseil constitutionnel a validé la proposition de référendum sur la privatisation d’Aéroport de Paris (ADP).  Une grande mobilisation populaire pour recueillir les 4,7 millions de signatures de citoyen.ne.s. doit maintenant s’engager. Nous pouvons mettre en échec  le gouvernement Macron-Philippe !

    Macron veut privatiser Aéroport de Paris, la Française des jeux, Engie et  les barrages hydrauliques… Il est possible de l’en empêcher. Il est possible d’organiser une grande campagne dans tout le pays sur la question des biens publics et de leur gestion. La scandaleuse privatisation des autoroutes a été un jackpot pour les groupes privés. Ça suffit ! Lire la suite…


  5. Le pays est en ébullition, le Président s’entête

    Écrit le 25 avril 2019 par Éric Thouzeau

    Ce soir Emmanuel Macron n’a pas répondu à l’exigence de justice sociale qui secoue le pays depuis plus de 5 mois : aucune annonce concernant une nécessaire augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux !

    Pire, il en appelle à travailler davantage, reprenant  ainsi une vieille obsession patronale : augmenter le temps de travail  sans augmenter les salaires !

    Quant à l’injustice fiscale, il n’y répond pas : pas de rétablissement de l’ISF, pas de tranches supplémentaires pour l’impôt sur le revenu des plus riches. La baisse des dépenses publiques et du nombre de fonctionnaires est maintenue. Toujours rien de concret sur la fraude et l’optimisation fiscale.

    L’urgence écologique a été mentionnée, mais rien de précis n’a été annoncé pour y répondre.

    Emmanuel Macron a affirmé ne pas avoir fait fausse route dans les deux premières années de son mandat, celles qui ont permis au 1% des plus riches de gagner 6% de pouvoir d’achat ! Le pays est en ébullition, mais Emmanuel Macron continue relayer les exigences de la classe dirigeante qui lui a permis d’être élu.

    La mobilisation sociale des syndicats et des gilets jaunes ne va pas faiblir tant le fossé est grand entre ce Président et la grande majorité des salariés en activité, privés d’emploi, ou retraités.

    Il serait temps que les formations de gauche reconstruisent une alternative majoritaire à toutes les droites (LREM, LR, RN). Et qu’elles reprennent le chemin de  l’unité en mettant en avant, ensemble, des mesures d’urgence pour répondre aux aspirations populaires.

    Nantes le 25 avril 20h