RSS Feed
  1. L’heure est à la contre-offensive et à l’unité

    Écrit le 2 juillet 2019 par Éric Thouzeau

    La police française est de plus en plus pointée comme  une des plus violentes d’Europe par la presse internationale (1). C’est qu’en effet Macron, Philippe et Castaner savent que leur politique anti-sociale, particulièrement brutale, ne passe pas sans répression des mouvements sociaux.

    Le ministre de l’écologie trouve normal que des policiers arrosent à hauteur des yeux des manifestants pacifiques, il traite François Ruffin de fasciste….mais ne trouve rien à dire sur les accords de libre-échange (UE-Canada et UE-Mercosur) (2). Preuve que se dire écologiste et siéger dans un gouvernement de droite est bien incompatible !

    Urgence pour les urgences et les hôpitaux

    Le mouvement de grève s’amplifie. Nous voulons un système de santé solidaire et de qualité. Cette grève est la nôtre. Refusons le pillage de la sécu, la non compensation des exonérations de cotisations sociales. Exigeons ensemble l’augmentation des moyens humains pour notre santé, et des salaires décents à l’hôpital, dans les EPHAD… Lire la suite…


  2. A propos des incidents du 22 juin à Nantes

    Écrit le 28 juin 2019 par Éric Thouzeau

    Nous publions ici un communiqué de 9 organisations dont la Gauche démocratique et sociale (GDS44) appelant à la marche organisée samedi 29 juin.

    Une quinzaine de jeunes se jetant dans la Loire à 4 heures du matin, l’un d’entre eux toujours disparu depuis le 22 juin. Tel est le bilan dramatique de l’intervention de la police alors que se terminait la fête de la musique. Tous les témoignages montrent que rien ne justifiait la manière dont l’intervention policière a eu lieu. Elle a mis des jeunes en danger en précipitant quatorze personnes dans la Loire. Il existe désormais une forte présomption qu’un jeune ait été victime d’une noyade. Lire la suite…


  3. Canicule, climat et inégalités sociales

    Écrit le 27 juin 2019 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici l’éditorial de la lettre électronique hebdomadaire de la Gauche démocratique et sociale (GDS) que je viens d’écrire avec mes camarades Jean-Claude (Rouen) et Claude (Toulouse). 

    La canicule sévit sur notre pays. Toutes et tous nous la subissons, mais pour certain.e.s les conséquences sont plus graves : celles et ceux qui, par exemple, habitent dans des maisons mal isolées thermiquement ; les ouvriers du bâtiment et des travaux publics travaillent dans des conditions extrêmement pénibles  ou  pour  les personnes vivant dans la rue pour qui  les étés sont particulièrement meurtriers. Oui, le réchauffement climatique ne fait qu’aggraver les inégalités sociales. Sans oublier qu’il contribue à la perte de biodiversité dramatique pour notre planète. Il ne suffit pas de mettre en œuvre les actions d’accompagnements certes nécessaires notamment auprès des plus fragiles. La responsabilité publique pour l’action contre le dérèglement climatique est directement engagée. Lire la suite…


  4. La Fête de la musique à Nantes a pris une tournure tragique

    Écrit le 25 juin 2019 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici une déclaration de nos deux camarades élus municipaux à la ville de Nantes.

    La Fête de la musique 2019 à Nantes a pris une tournure tragique

    La Fête de la musique 2019 à Nantes a pris une tournure tragique, après que les forces de l’ordre ont tenté de disperser un rassemblement musical, aux alentours de 4 heures du matin. Usage de gaz lacrymogène, de lanceurs LBD, de tasers, de matraques, de chiens. Quatorze personnes repêchées dans la Loire. Une personne toujours disparue. Si la description des faits reste confuse, la violence de l’intervention des forces de l’ordre est manifeste.

    Rien ne peut justifier un tel déploiement de violences à l’égard de jeunes gens venus à cette manifestation festive. Le non-respect de consignes liées aux horaires, le bruit excessif, la consommation d’alcool ou de drogues ne peuvent être des motifs à faire usage d’armes défensives. Pire, auprès d’une foule électrisée et fatiguée, près des quais de Loire, il est irresponsable d’opérer de la sorte. Lire la suite…


  5. Nantes, un laboratoire de la violence « légitime » ?

    Écrit le 24 juin 2019 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici un communiqué de presse des militant.e.s du réseau de la Gauche démocratique et sociale (GDS) suite à l’intervention des « forces de l’ordre » qui a eu lieu quai Wilson à Nantes à l’occasion de la fête de la musique.

    Pour la Gauche démocratique et sociale : L’usage de la force ne peut être la seule réponse au maintien de l’ordre à Nantes.

    Dans la nuit de vendredi à samedi, la police est intervenue pour disperser un concert, qui se tenait Quai Wilson, dans le cadre de la Fête de la musique. L’intervention, pour laquelle les témoins parlent de l’utilisation par les forces de l’ordre de gaz lacrymogène, LBD, matraques et taser, a été violente.

    Dans un contexte de fatigue, d’alcool, d’excitation, cette violence a pris une tournure dramatique car pour échapper à la police, une dizaine de personnes s’est jetée à l’eau. On peut espérer que toutes et tous aient été repêchés par le bateau de sauvetage de la SNA ( Sécurité nautique atlantique) , heureusement présent près des quais de Loire en cette soirée populaire. Lire la suite…