RSS Feed

Arcelor-Mittal Basse-Indre : Appel de 50 élu-e-s

Écrit le 6 mai 2013 par Éric Thouzeau

Arcelor-Mittal site de Basse-IndreAux côtés de plusieurs élus dont les maires d’Indre et de La Montagne, j’ai participé à une conférence de presse  rendant public un appel pour défendre le site Arcelor-Mittal de Basse-Indre, fragilisé par la décision de Mittal de transférer certaines activités de Basse-Indre à Florange. Une cinquantaine de maires, conseillers régionaux, conseillers généraux, élu-e-s locaux de gauche du bassin d’emploi d’Indre et de l’agglomération nantaise sont signataires de cet appel .

Appel

Arcelor-Mittal Basse-Indre : Élu-e-s du bassin d’emploi, nous demandons la réouverture du dossier pour construire un projet industriel alternatif.

Le site de Basse-Indre d’Arcelor Mittal compte parmi les plus efficaces et les plus rentables du groupe en France et en Europe. En prévoyant le transfert d’activités importantes de Basse-Indre vers Florange, le projet de Mittal, présent dans l’accord Mittal-gouvernement de novembre dernier, fait peser de lourdes inquiétudes sur l’avenir du site.

Le rapport Faure remis à Arnaud Montebourg en novembre préconisait d’autres solutions. Aujourd’hui, un rapport indépendant du cabinet Secafi Alpha indique les grands risques d’échec du projet de Mittal.

Les organisations syndicales d’Arcelor Mittal sont porteuses de propositions concrètes et sérieuses et en appellent aux élus locaux et régionaux, aux parlementaires nationaux et européens.

Élu-e-s locaux du bassin d’emploi d’Indre et de l’agglomération nantaise, nous nous mobilisons pour défendre le savoir-faire et le poids industriel du site de Basse-Indre, l’ensemble de ses activités et ses emplois :

  • Nous demandons au gouvernement de rouvrir le dossier et à la direction de Mittal de ne pas appliquer le projet envisagé.
  • Nous demandons la tenue de tables rondes à tous les échelons concernés rassemblant élus, organisations syndicales et représentants de l’État avec la direction de Mittal pour poser les bases d’une alternative industrielle solide pour toute la filière.

Les premiers signataires :

LE DRENN Jean-Luc Maire d’Indre, PLANTIVE Liliane Maire de La Montagne,

SANZ Dominique Adjoint au maire de Couëron, BONTEMPS Gilles Conseiller municipal de Saint-Herblain Vice-président de la Région des Pays de la Loire, BENATRE Marie-Annick Adjointe au Maire de Nantes, BOCHER Hervé Vice-président C.G. La Chapelle-sur-Erdre, GRESSUS Michèle Maire de Bouguenais, PRAS Pascal Maire de Saint-Jean-de-Boiseau, SEASSAU Aymeric Conseiller régional, THOUZEAU Éric Conseiller régional, TOUCHEFEU Catherine Conseillère générale Nantes, LANNUZEL Raymond Adjoint au maire de Nantes Vice-président Nantes Métropole

BARDON Charlotte CM Couëron, BERTHELOT Anthony Adjoint au maire Indre, BAZILE Annick CM Indre, BREHERET Michel Adjoint au maire d’Indre, BOUCHER Nicole CM Indre, BOURDOULOUS Sandrine Adjointe au maire Indre, DAVID Serge CS Indre, DENELE Laurent CM Indre, DONCHE René CS Indre, DURIGNEUX Jacqueline Adjointe au maire d’Indre, EVEN Pierre Conseiller Communautaire Nantes, EVIN Patrick CM Couëron, FLEURIMONT Sandrine Adjointe au maire Saint-Herblain, FRANCOIS Michel CM Saint-Herblain, GASC Christophe CM Indre, GICQUEL Marie-Anne CM Couëron, GOURLAOUEN Simone CM Indre, GRUDET François CM Indre, HUCHET Linaïk CS Indre, JADDUS Nadine CS Indre, JUDIC Jean-Jacques Adjoint au maire Indre, LE BRETON DE VONNE Jacques CS Indre, LE FLOCH Janick Adjointe au maire d’Indre, LEGUEN Martine CM Indre, LE QUELLEC Patrick CS Indre, LUCAS Michel CS Couëron conseiller communautaire, N’CHO Myriam Adjointe au maire d’Indre, MARC Marcel CM Couëron, MARKIEWICZ Stéphanie CM Indre, MENARD Jacqueline CS Couëron, MONTAUDON Ghislaine CM Indre, MOREAU Jean-Jacques Nantes Conseiller communautaire, ORCIL Lionel CS Couëron, OYER René Adjoint au maire d’Indre, PELLOQUIN Sylvie CM Couëron, RICA Michel Nantes conseiller communautaire, RICHARD Monique CS Indre

 Le magazine Estuaire de France Trois Pays de la Loire a rendu compte de cette initiative dans son edition du 6 mai :  http://pays-de-la-loire.france3.fr/emissions/jt-local-1920-estuaire

Voici également le reportage de France Bleu Loire Océan : 

 

Et enfin, la vidéo réalisée par Presse-Océan :

photo (3)

photo(1)

 

 


Un commentaire »

  1. redcloud dit :

    Bonjour je me permet de réagir sur cet article à propos d’un autre sujet celui de la biodiversité mais qui le rejoint!Est-ce que vous, nos élus avez encore une volonté politique de changer les choses ou est-ce que vous en avez encore la capacité, surtout sur des problèmes très simples à régler et qui concerne notre santé!Quand l’on parcours la France actuellement, l’on peut admirer quantités, de fossés et jardins oranges jaunes ou noir selon les herbicides employés, tout ces produits extrêmement dangereux pour la santé sont en vente libre ou accessibles par le voisin agriculteur. Le fait est que nous baignons dans ces produits et qu’ils font exploser les maladies chroniques et les comptes de la sécu et que le coût de la dépollution de l’eau explose lui aussi, tout en sachant que l’effet cocktail nous condamne à court terme et que l’eau du robinet présente à des taux « acceptables » ce cocktail mortifère. Enfin sur les analyses récentes de l’eau l’on constate des produits persistants interdits depuis 30 ans à des quantités hallucinantes!Alors ma colère et mon indignation légitime est partagée par nombres de personnes prends corps et se fédère avec des associations, nous qui votons encore pour vous, nous exigeons des actions exemplaires, symboliques, radicales et votre engagement sur ce sujet! Car même si dès demain vous interdisez ces produits à la vente ils resteront des années dans nos nappes phréatiques, alors n’attendez pas que nous soyons tous malades ou en voie de disparition comme les abeilles et les apiculteurs pour réagir, car notre patience est à bout vu le contexte actuel ou les multinationales et le marché décide pour nous et pour vous, nous citoyens sommes au bord de la rupture avec nos institutions et les partis sensés nous représenter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *