RSS Feed

Europe : le sursaut, c’est urgent !

Écrit le 28 mai 2013 par Éric Thouzeau

Pour un traité social européen !

manif_europe_austeriteDans le cadre du débat préparatoire à la Convention Europe, la fédération de Loire-Atlantique du Parti socialiste vient de faire parvenir aux adhérents un mail  présentant le texte du Bureau national, mais aussi un texte que j’ai écrit avec  mes autres camarades du Bureau fédéral membres du courant « Maintenant la gauche, le social au cœur » (motion 3). Je le reproduis ci-dessous.

Parce que nous aimons l’Europe, parce que nous l’avons rêvée, voulue et construite nous n’acceptons pas son orientation actuelle. On nous avait promis l’Europe prospère, elle est austère. On attendait l’Europe démocratique, elle continue à être oligarchique. Quant à l’Europe sociale, elle est sortie des priorités.

Les socialistes doivent s’opposer aux conservateurs qui pensent que l’Europe redeviendra riche une fois que tous les Européens seront devenus pauvres.

Notre Parti tient une convention nationale sur l’Europe le 16 juin et les militants socialistes sont appelés à voter le 6 juin. Une convention dans notre Parti, c’est un mini-congrès. Il était donc prévu la possibilité de présenter plusieurs textes. Malheureusement la majorité du Bureau national a interdit à la gauche du Parti de déposer un texte « alternatif ». Seuls des amendements au texte du Bureau national ont été possibles. La motion 3 (le courant Maintenant la gauche, le social au cœur  animé nationalement par Emmanuel Maurel, Gérard Filoche, Marie-Noëlle Lienemann…) a présenté quatre amendements.

En amendant majoritairement le texte insuffisant du Bureau national, nous dirons qu’en France comme en Europe, nous refusons l’austérité et que la priorité doit être accordée à la question sociale, pas à la finance !

Amendement n°4 : La croissance et l’emploi avant la réduction des déficits
Il est temps que les socialistes tirent le bilan de l’inefficacité et de la dangerosité du Pacte de stabilité. Nous en appelons à sa suspension pour en permettre sa renégociation. Pour en finir avec les « réformes structurelles » et le dogme des 3% qui aggravent la récession, nous proposons un véritable plan de relance européen. L’austérité ne réduit pas la dette et augmente le chômage. Les socialistes doivent refuser  le budget européen prévu en diminution !  Il faudrait au contraire porter ce budget à 5 % du PIB pour rendre possible une politique sociale, économique et industrielle européenne.

Amendement n°8 : Mettre la BCE au service de l’économie réelle.
La BCE a montré ses limites pour enrayer la spéculation sur les dettes souveraines. Nous souhaitons qu’elle devienne un véritable outil d’une politique monétaire européenne, responsable devant les institutions européennes. Nous insistons aussi sur la nécessité d’en finir avec l’euro surévalué qui, pour garantir les rentiers contre sa dépréciation, nuit à la compétitivité des produits européens et donc à l’emploi.

Amendement n°10 : Refuser le traité transatlantique
Cet amendement demande de rompre les négociations engagées en faveur d’un traité transatlantique de libre-échange qui soumettrait les produits européens à la concurrence directe des produits états-uniens dont les entreprises sont privilégiées pour accéder aux marchés publics. La pression serait forte pour aligner les conditions de salaire et de travail vers le bas, sur les conditions mexicaines, polonaises et roumaines.

Amendement n°13 : Des paroles aux actes
Cet amendement a pour rôle de conclure la résolution en rappelant les mesures indispensables pour sauver l’Europe de la catastrophe, de l’éclatement vers lequel la précipite la politique d’étranglement de la demande et de destruction sociale qu’exige le sauvetage des banques qui consacrent près de 80 % de leurs fonds à la spéculation pour le profit de leurs actionnaires.

Hervé Braire, Vincent Grenier, Emilie Mottier, Sophie de Saint-Amour, Eric Thouzeau (membres du Bureau fédéral)

PS : Au total sur les treize amendements déposés au texte, nous voterons contre trois d’entre eux (n°3, n°9 et n°11) car ils tirent en arrière ce texte. En revanche, tous les autres amendements l’améliorent, il serait donc bon qu’ils soient votés majoritairement. Votez le texte aussi car sinon vos votes sur les amendements ne seront pas pris en compte.

imagesCAHSBFL1


Un commentaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *