RSS Feed

La Région refuse de demander l’arrêt du projet Hercule

Écrit le 31 mars 2021 par Éric Thouzeau

Lors de la session du Conseil régional des Pays de la Loire du 31 mars 2021, j’ai présenté un voeu contre le projet Hercule de démantèlement d’EDF. Il a été voté par les deux groupes d’opposition de gauche, mais rejeté par la majorité régionale de droite. Je reproduis ci-dessous ce vœu qui n’a donc malheureusement pas été adopté.

Présenté pour la première fois en 2019 puis plus précisément au mois de janvier dernier devant la représentation nationale, le projet « Hercule » envisage la scission d’EDF en trois entreprises distinctes :

EDF Bleu, entreprise qui regrouperait l’ensemble de la filière nucléaire et qui, en raison de son caractère stratégique, demeurerait dans le domaine public ;

EDF Vert, entreprise cotée ouverte aux marchés et capitaux privés qui regrouperait le secteur de la distribution et l’ensemble des activités dédiées aux énergies renouvelables ;

EDF Azur, entreprise publique à statut particulier, est quant à elle destinée à prendre en charge les activités hydrauliques et notamment la gestion des barrages hydroélectriques dont les contrats de concession sont actuellement en cours de renouvellement.

Si le gouvernement et la direction s’en défendent, le projet « Hercule » porte bien en lui le risque d’un démantèlement pur et simple du groupe EDF et donc d’aboutir à la dislocation d’un service public essentiel pour nos concitoyen.ne.s. Le danger est ainsi réel de voir les tarifs de l’électricité augmenter sensiblement. La démarche qui consiste à privatiser les activités rentables pour conserver dans le giron public celles qui ne le sont pas relève en outre d’une logique d’un autre âge. Le parc électrique français a en effet besoin d’investissements publics importants pour moderniser l’outil et conserver sa capacité d’innovation. Cela impose de conserver à cette fin les bénéfices induits par l’activité. Enfin, le développement des énergies renouvelables nécessite un pilotage public et ne peut être abandonné aux seuls intérêts du secteur privé.

En conséquence, le Conseil régional des Pays de la Loire, réuni en séance plénière :

Demande l’arrêt du processus de scission des activités de production et d’exploitation d’EDF baptisé « Hercule » ;

Demande l’ouverture par le gouvernement d’un débat citoyen et d’une large consultation des organisations syndicales, des parlementaires et des collectivités locales autour de l’avenir du groupe EDF.


Pas de commentaire »

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *