RSS Feed

Les 22 et 29 mars, gardons le 44 à gauche !

Écrit le 19 mars 2015 par Éric Thouzeau

44 à GaucheJ’en ai assez d’entendre dire que le Front national serait le premier parti de France. L’extrême-droite, digne héritière du fascisme à la française, progresse surtout en pourcentage plutôt qu’en nombre de voix. Même si cela n’exclut pas une progression du vote FN dans certains territoires, avec des caractéristiques différentes suivant les régions, l’abstention demeure la façon majoritaire qu’ont certains électeurs de gauche de manifester leur mécontentement et leurs déceptions. Jusqu’au bout, au cours de cette campagne électorale,  nous, militants socialistes, avons multiplié les tractages sur les marchés et surtout les porte-à-porte pour convaincre d’aller voter.

Il s’agit le 22 mars, de voter pour les élus qui gèrent les départements, soit 6 % de la dépense publique, 35 milliards d‘investissement de la politique sociale par an, 12 milliards d’équipement de proximité, collèges, routes, gymnases, et de 12,3 % de financement de secteur associatif soit 1 828 000 emplois. A ce niveau, une gestion de gauche ou de droite, chacun le sait, ce n’est pas la même chose. Nous le savons bien en Loire-Atlantique où la gestion de la droite (avant 2004) était sans aucune ambition, se contentant de saupoudrer des subventions aux uns et aux autres sans projet structurant, avec toujours une obsession : opposer le rural à l’urbain. Il faut éviter un retour en arrière pour les collèges publics, les transports publics, les personnes âgées et handicapées, les associations sociales et culturelles, les prestations sociales pour ceux qui sont le plus en difficulté. Ce sont des enjeux concrets qu’il serait malvenu de sacrifier localement au nom du débat national.

Je connais bien tous les reproches de gauche qui sont faits à la politique du gouvernement actuel et j’en partage beaucoup que ce soit sur les questions économiques, sociales, ou européennes. J’ai dit et écrit mon opposition à la loi Macron par exemple. Nous connaissons donc parfaitement la cause de l’abstention de millions d’électeurs de gauche et socialistes. Mais nous connaissons aussi tous les ravages que la droite produirait aussitôt si elle revenait au pouvoir : ce serait une offensive beaucoup plus brutale, plus directe contre tout ce qui reste de nos droits sociaux. Quand la droite critique Manuel Valls et Emmanuel Macron, c’est parce que ceux-ci, selon eux, ne vont « pas assez loin » dans l’austérité. Déjà la droite départementale prévoit 420 suppressions d’emplois au Conseil général sur la durée du mandat, et comme l’un de ses candidats l’a expliqué, elle prévoit aussi de hausser les impôts départementaux.  Par ailleurs, nous connaissons aussi la porosité qui s’est établie entre un FN et une bonne partie de l’UMP qui subit de plus en plus la pression du premier. C’est évidemment une raison supplémentaire de ne pas hésiter à voter pour mettre la gauche en tête le 22 mars.

Je regrette la division de la gauche alors qu’il y a tant besoin d’unité ! Le total des voix de gauche si elle était rassemblée la mettrait nationalement en tête. Je sais que la politique gouvernementale divise la gauche. Mais cela empêche-t-il de se rassembler au niveau des départements alors que nous gérons ensemble la Région et de nombreuses autres collectivités ?

Parce que je suis socialiste, j’appelle bien évidemment à voter pour les candidats soutenus par le Parti socialiste. Et parce que l’enjeu de cette élection est de garder notre département à gauche, votons et faisons voter pour les candidats de la Loire-Atlantique à gauche qui, il faut le rappeler, ne sont pas tous socialistes mais sont tous attachés à des valeurs de progrès et de solidarité.


3 Comments »

  1. samson dit :

    voter PS dimanche, je ne peux pas, je n’y arriverai pas !!! mon rejet est à la hauteur de ma déception. J’ai toujours voter PS, mais la coupe a largement débordé et même s’il est vrai qu’il ne s’agit pas d’élections nationales, il n’empêche que je vais saisir cette occasion de dire ma désespérance en cette classe politique ! Ils disent déjà qu’ils ne changeront rien, alors à quoi ça sert ??? Ils se moquent du peuple, (regardez ce qu’ils osent dire et faire subir à la Grèce : votez ce que vous voulez, mais faites ce que nous dictons ! ils ont trop peur d’une réussite d’une autre politique) et vous voudriez qu’on leur donne encore nos voix ??? NON MERCI…

  2. GUILLOU dit :

    Dans quelle langue le peuple de gauche doit-il parler aux « responsables » du PS ?

    les langues de bois des « frondes de gauche » , ou la langue « front de gauche » ?

  3. GUILLOU dit :

    Un parti qui trompe le peuple et qui refuse de l’entendre n’a aucune vocation
    à représenter le peuple. Le recul du P$ est insuffisant pour être de nature
    à créer l’indispensable espace pour reconstruire une gauche digne de Jaurès.
    Ils brandissent la peur du FN alors que ce sont leurs politiques qui nourrissent
    le FN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *