RSS Feed

Pour répondre aux urgences sociales et écologiques, il faut reconstruire la gauche

Écrit le 27 mai 2019 par Éric Thouzeau

Macron est rejeté ! 80 % du pays ne veut pas de lui. Une participation en hausse, qui déjoue les prévisions, dans une élection d’ordinaire peu mobilisatrice, manifeste qu’il y a eu réveil politique dans le pays.

La gauche, si elle avait été unie, aurait été l’alternative. Elle aurait naturellement été en tête bénéficiant d’une dynamique.

Le vote RN est un vote massif. Trop ! Mais il s’explique. C’est un vote par défaut. Un vote sanction.

La liste du gouvernement LREM Modem subit un échec. Elle ne pouvait constituer un rempart. C’est la politique de Macron et les politiques néo-libérales qui nourrissent le vote pour le Rassemblement National. Faute d’alternative à gauche, le RN cherchera à devenir la force d’alternative avec des alliances avec des secteurs de la droite.

C’est ce qui se profile dans plusieurs pays européens avec la montée annoncée des listes nationalistes et xénophobes. Jamais le Parlement européen n’aura été autant à droite. Jamais une solution de gauche n’aura été si nécessaire et indispensable pour répondre aux urgences sociales, écologiques, démocratiques.

Nous appelons au sursaut à gauche.

Si les partis ou mouvements écologistes et de gauche ne choisissent pas l’unité, ils resteront paralysés et sans efficacité.

Il n’existe pas de gauche irréconciliable. La convergence est possible. À l’Assemblée nationale, les groupes de gauche FI, PCF, PS votent ensemble à 90 %.

Pour une nouvelle alliance sans hégémonie et sous contrôle citoyen

En construisant un mouvement unitaire, démocratique, pluraliste nous pouvons adopter un projet politique qui reprenne l’essentiel des revendications des mouvements sociaux, des gilets jaunes, des manifestations climats, des mouvements démocratiques pour l’égalité.

Pour réussir, il faut proposer un programme de transition écologique et social, autour de l’essentiel : augmentation des salaires avec un Smic à 1800 euros en premier lieu, retraite par répartition à 60 ans, partage du travail à 32 heures sans perte de salaire, plafonnement des hauts salaires à 20 fois le smic, pas de précaires au delà de 5% des effectifs, plan massif de transition écologique avec 50 % d’énergies renouvelables, plan de rénovation de l’habitat, développement des services publics de transports, soutien massif à l’agro-écologie paysanne …

Des comités d’actions unitaires partout, basés sur l’égalité entre tous, membres d’organisations ou pas, permettraient d’additionner les forces, de tirer le meilleur parti de toutes les expériences. Avec le soutien de tous les mouvements et partis de gauche, doit émerger une force nouvelle unitaire, pluraliste, démocratique respectueuse de toutes les sensibilités, assurant le libre débat individuel et collectif.

C’est la seule voie pour battre les politiques de droite ou d’extrême-droite, changer le système pour préserver notre cadre de vie, notre planète


Pas de commentaire »

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *