RSS Feed

Préserver la ressource en eau

Écrit le 20 février 2013 par Éric Thouzeau

Site du Prévard (Saint-Léger-Les-Vignes)

Site du Prévard (Saint-Léger-Les-Vignes)

Un nouveau Contrat régional de bassin-versant (CRBV) vient d’être signé. Il s’agit du contrat « Boivre-Acheneau-Tenu ». C’est l’occasion de revenir sur la politique de l’eau du Conseil régional des Pays de la Loire.

Les enjeux économiques et de santé publique liés à l’eau sont énormes. Delphine Batho, ministre de l’Ecologie,  a indiqué que « l’eau serait l’un des thèmes majeurs de la conférence environnementale » de septembre. La Commission européenne estime, quant à elle, que les efforts de la France en matière de qualité de l’eau sont insuffisants.  Il est vrai que les modifications de certaines pratiques agricoles tout comme celles de certaines entreprises se font attendre.

C’est en constatant la dégradation alarmante de la qualité des eaux et des milieux aquatiques que la Région, qui n’a pas de compétence réglementaire sur l’eau, a choisi de s’engager dès 2005, dans une politique de reconquête de la ressource en eau en travaillant à l’échelle des bassins versants .

CLE, SAGE et CRBV

La Région finance l’élaboration avec les acteurs locaux, réunis au sein de Commissions locales de l’eau (CLE), des schémas d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE). Le territoire régional est couvert dans sa quasi-totalité (plus de 95%) par 21 SAGE, dont 15 sont approuvés et fixent des objectifs de protection de la ressource en eau à l’échelle du bassin versant. Pour ces territoires ayant des SAGE approuvés, la Région a lancé un outil financier pour réaliser des travaux nécessaires à cette préservation de la ressource en eau : les Contrats Régionaux de Bassins Versants (CRBV) d’une durée de trois ans (*). Ce dispositif d’aide couvre désormais près de 60% de la superficie régionale.

Restauration des milieux aquatiques et du maillage bocager

Le contrat « Boivre-Acheneau-Tenu » est le 25ème CRBV (et le 5ème sur le périmètre du SAGE estuaire de la Loire). Le territoire concerné porte sur une superficie de près de 650km2 dont 7000 ha de zones humides comprenant les bassins des cours d’eau du Tenu, de l’Acheneau et du Boivre. Le bassin versant s’étend sur 36 communes. La signature de ce CRBV  a réuni outre les représentants du Conseil régional, ceux du SAGE Estuaire et ceux du Syndicat d’Aménagement Hydraulique Sud Loire (SAH), et plusieurs élus des communes et intercommunalités concernées. Ce nouveau contrat prévoit 23 actions s’articulant principalement autour de la restauration des milieux aquatiques (définir des modalités de gestion des milieux humides, assurer la transparence piscicole des ouvrages hydrauliques, surveiller et réduire les phénomènes d’eutrophisation) mais aussi la restauration du maillage bocager. On y trouve également des actions concernant des inventaires de zones humides, la réalisation de plans de désherbage communaux, l’acquisition de matériel de désherbage alternatif.

Reconquérir les friches agricoles

L’intégration et la pérennité des activités agricoles sur les marais fait partie des enjeux de ce territoire. C’est pourquoi nous sommes allés visiter le site du Prévard, sur la commune de Saint-Léger-Les-Vignes, comme exemple de cette volonté de restauration agricole d’un site aujourd’hui en friche, et de projet de rétablissement du fonctionnement hydraulique d’un marais dont les douves sont aujourd’hui atterrées et complètement envahies. Cela doit permettre la reprise d’une activité agricole extensive sur ce site. A cette occasion, des techniciens de Nantes-Métropole sont revenus sur la politique menée par l’agglomération nantaise pour valoriser les friches agricoles et promouvoir l’agriculture périurbaine. En effet, les friches agricoles y représentent 20% des espaces agricoles actuels soit 3700 hectares. Il s’agit de reconquérir ces friches pour contrer une urbanisation qui grignote la campagne et pour maintenir une agriculture de proximité.

(*) Voir l’article « Le Contrat régional de bassin versant » de Damien Masisnski (chargé de programmes « Eau » au Conseil régional) dans Forum, la lettre des marais atlantiques n°26 de janvier 2013


2 Comments »

  1. daniel chatellier dit :

    Sur les bassins versants de l Erdre et l Isac nous avons engagé un immense chantier de restauration des ruisseaux le CREZH
    L IMPerméabilisation de centaine d,ha sur la ZAd des deux têtes de bassin versant compromet gravement cette restauration des ruisseaux et zones humides financé a hauteur de 5millions d euros par le contribuable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *