RSS Feed

Quelques enseignements de la primaire de la droite

Écrit le 21 novembre 2016 par Éric Thouzeau

img_0015Voici rapidement mis par écrit ce que m’inspirent ce matin les résultats de ce premier tour de la primaire de la droite. Nous connaissons bien Fillon dans les Pays de la Loire. La gauche unie l’avait battu aux élections régionales de 2004, ce qui avait été considéré alors comme un séisme dans notre région jugée conservatrice. Le battre nationalement en 2017 n’est donc pas impossible, si la gauche sait s’unir sur un programme de gauche.

S’il y a un premier enseignement à tirer des primaires de la droite, c’est le nombre de votants. 4 millions, cela signifie que les citoyens de droite ont tenu à s’exprimer. Gageons que le peuple de gauche voudra lui aussi intervenir et peser dans les débats de la gauche. Les électeurs de gauche seront sans doute nombreux à participer à la primaire citoyenne des 22 et 29 janvier.

Deuxième enseignement : la plupart des familles de la droite étaient représentées à cette primaire, c’est aussi ce qui a attiré du monde. Respecter le pluralisme est toujours un atout dans une primaire. En revanche, à l’élection présidentielle elle-même, la dispersion en plusieurs candidatures est aujourd’hui synonyme d’échec assuré. Face à la droite unie et à l’extrême-droite, il faut un candidat unique de la gauche.

Troisième enseignement : la droite a voté « bien à droite ». Fillon propose un programme réactionnaire au sens premier du terme : thatchérien au plan économique et social, et une approche très « manif pour tous » au plan sociétal. Je pense vraiment que Fillon est en total décalage avec la majorité de la société française actuelle.

Si pourtant Fillon a ses chances en 2017, c’est que la politique de François Hollande a profondément déçu. Au-delà des électeurs de gauche convaincus (et qui votent à gauche quoiqu’il arrive), nombre de celles et de ceux qui avaient voté Hollande en 2012 risquent de s’abstenir en 2017.

Pour inverser cette tendance à la démoralisation à gauche, il faut proposer un choix clair à la primaire citoyenne : un projet « bien à gauche » et de rassemblement de la gauche et des écologistes sur la base d’un projet de mandature (c’est tout le travail effectué notamment autour de l’appel des 100 qui réunit des socialistes, des écologistes, des communistes..).


Un commentaire »

  1. TESSIER REMI dit :

    je partage l’analyse d’ ERIC une candidature vraiment ancrée à gauche il faut tout faire pour y réussir. Ensuite, les voies pour y parvenir ne sont pas simple. je ne sais pas si la primaire du PS le permettra. Pour ma part, j’ai voté pour l’option 2 dans le cadre de la consultation des communistes qui est la seule qui permette de préserver cette perspective de rassemblement. Le ralliement au social libéralisme n’est pas envisageable pourquoi pas autour du candidat communiste en fonction du vote de cette fin de semaine? Une gauche vraiment de gauche pour battre une droite vraiment de droite et une extrème droite vraiment facho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *