RSS Feed

VLG44 : Pour un nouveau contrat de majorité

Écrit le 10 novembre 2014 par Éric Thouzeau

VLG44Je reproduis ci-dessous un texte diffusé au sein du PS44 annonçant une nouvelle réunion du collectif Vive la Gauche 44.

Une première réunion d’un collectif Vive la gauche s’est tenue le 30 septembre dernier dans les locaux de notre fédération.

L’objectif des militants socialistes qui ont constitué ce collectif  est d’appuyer la démarche initiée par les députés qui entendent pleinement jouer leur rôle de parlementaires et montrer qu’une autre politique est possible que celle menée actuellement.

 Lors du débat budgétaire, ces députés  ont porté des amendements visant à relancer la croissance sans creuser les déficits : ciblage des aides aux entreprises sur celles exposées à la concurrence internationale, réutilisation des 23 milliards ainsi libérés sur 5 milliards d’euros d’investissements locaux, 300 000 emplois d’avenir et contrats d’apprentissage (2 milliards d’euros) et 16 milliards pour le pouvoir d’achat des classes populaires et moyennes via la mise en progressivité de la CSG.

La politique menée aujourd’hui tourne non seulement le dos aux engagements que nous avions pris, mais en plus elle ne produit aucun résultat, notamment en termes de chômage et de pouvoir d’achat. Comme le dit Joseph Stiglitz, prix Nobel de l’économie, « l’idée que la baisse de la fiscalité des entreprises va stimuler l’investissement est une absurdité. C’est l’insuffisance de la demande qui limite l’investissement et non les impôts ».

A l’heure où la réalité du statut de « paradis fiscal » du Luxembourg pour les grands groupes éclate au grand jour, il serait plus efficace de s’en prendre aux mécanismes « d’optimisation fiscale » et à la concurrence au sein de l’Union européenne que de réduire les budgets publics au risque de plonger notre pays et le continent dans la stagnation et la déflation.

  • Pour poursuivre le débat sur la nécessité d’une autre politique économique et sociale,
  • Pour réagir à ce que signifient les propos de Manuel Valls s’entêtant à vouloir abandonner le terme de « socialiste » dans le nom de notre Parti,
  • Pour débattre de la nécessité d’un nouveau contrat de majorité pour permettre à la gauche de retrouver son unité et au pays la voie du progrès social,

Nous proposons une nouvelle réunion du collectif Vive la Gauche le 19 novembre ouverte à tous les militants de notre fédération qui souhaitent échanger sur ces sujets. Ce sera aussi l’occasion de faire le bilan de l’activité du collectif depuis le 30 septembre dernier et de se fixer des perspectives pour les semaines à venir.


Un commentaire »

  1. Alain GUILLOU dit :

    Il est temps d’être présent dans le mouvement social et politique qui refuse l’austérité imposée aux peuples par les oligarques.

    L’abstention disqualifie ceux qui s’absentent de la nécessaire et urgente Résistance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *