RSS Feed

Catégorie : Actualité

  1. Poursuivre et développer les comités Nupes

    Écrit le 8 juillet 2022 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici une contribution que j’ai écrite pour le site 2022 Vraiment en commun (2022VEC). Il s’agit de la reprise de l’intervention orale que j’ai faite lors de la dernière réunion nationale des correspondants de 2022VEC.

    Bilan de la campagne nationale

    Il ne faut pas minoriser les résultats électoraux de la Nupes. Certes nationalement la NUPES n’est pas majoritaire mais sans la mise sur pied de cette coalition, il n’y aurait peut-être eu aucun.e député.e de gauche ou alors très peu.

    On a subi 5 ans de division, et seulement deux mois d’unité ! Car oui cette fois l’aspiration unitaire a gagné. Avec un programme de 650 propositions., de rupture avec les politiques néo-libérales. Qui l’aurait imaginé auparavant ? Même nous (à 2022 Vraiment en commun ») qui, pensions réalisable un rassemblement autour d’un contrat de gouvernement pour 5 ans, nous n’osions pas imaginer un accord en si peu de temps sur un programme partagé aussi complet. 

    Et en Loire Atlantique

    En 2017 10 députés LREM. En 2022, 5 Nupes (3 FI, 2 EELV). Sur la circonscription où je milite (la 44-02), une petite centaine de personnes ont fait campagne. Sur cette circonscription, le comité Unité populaire (UP) s’est transformé en comité Nupes avec une forte majorité de camarades de LFI, mais aussi des élu.es et miltant.es EELV, des membres du PS, du POI, de GDS…Dans la plupart des circonscriptions du département on a (plus ou moins) constaté ce « mélange » militant.

    Des comités Nupes partout

    Il faut, à mon avis, poursuivre et développer des comités de la Nupes partout. Autour des député.e.s élu.es bien sûr, mais aussi ailleurs. Conserver une structuration par circonscription est sans doute nécessaire car il est probable qu’une dissolution ait lieu avant 5 ans.

    Soyons lucides : des résistances, des obstacles à l’approfondissement du rassemblement des gauches sociales et écologiques ne manqueront pas de se produire. EELV va préparer un congrès de refondation, le PCF est lui-même traversé de débats sur l’importance ou non de la Nupes, et le PS a un congrès prévu en décembre. Quant à la LFI, quelle structuration de ses partisans Jean-Luc Mélenchon décidera-t-il dorénavant de mettre en œuvre (après le Parti de gauche, la France insoumise, l’Union populaire) ?

    La coordination des comités Nupes au plan départemental sera nécessaire. Dans le 44, nous discutons aussi de la mise sur pied d’un « Parlement départemental » avec des syndicalistes, des militants associatifs, et des représentants des différents partis qui ont soutenu les candidat.es Nupes (Ensemble !, EELV, GDS, Génération.s, LFI, ND, NPA, PCF, POI, PS…). Il s’agit de recréer « une culture commune de gauche ».  

    Approfondir le sentiment unitaire

    Pendant la campagne il fallait « faire vite » et agir de façon très activiste, il n’ y a donc pas toujours eu beaucoup de débats. Il faut maintenant prendre le temps d’approfondir le sentiment unitaire, avec des camarades issu.es de cultures et d’histoires différentes à respecter.


  2. La gauche enfin unie et rassemblée

    Écrit le 16 juin 2022 par Éric Thouzeau

    Karim Benbrahim, candidat NUPES dans la première circonscription de Nantes a invité plusieurs de ses soutiens à prendre la parole lors d’une réunion publique du 14 juin. Je reproduis ici l’intervention que j’y ai faite au nom de la Gauche démocratique et sociale.

    Karim, les militantes et militants de la GDS, la Gauche démocratique et sociale, sont heureux de te réaffirmer tout leur soutien.

    Oui nous sommes heureux de participer tous ensemble à ce moment historique : la gauche est enfin à nouveau unie et rassemblée.

    Unie sur un programme partagé.

    Un programme de rupture avec les politiques néo-libérales de ces dernières décennies, qui ont entraîné tant de reculs sociaux pour les salariés, mais qui ont permis aux plus riches de s’enrichir toujours plus.

    La NUPES c’est un engagement commun pour imposer une autre répartition des richesses.

    Oui nous sommes pour augmenter les salaires, en premier lieu le SMIC à 1500 euros.

    Il n’est plus acceptable que 143 branches démarrent en dessous du SMIC, et que dans la fonction publique 7 échelons de la catégorie C sont au SMIC.

    Voter pour les candidats de la NUPES, voter pour Karim c’est voter contre la retraite à 65 ans. Entre 60 et 65 ans ce sont les plus dures années de la vie au travail ! Alors oui, à la retraite à 60 ans !

    Avec la NUPES, un espoir s’est levé pour toutes celles et tous ceux qui ont trop souffert du quinquennat Macron : les salariés, les retraités, les chômeurs, les habitants des quartiers, mais aussi tous les jeunes victimes de la politique de Macron et de Blanquer.

    Avec la NUPES, c’est aussi l’engagement d’une réelle politique pour le climat, alors que Macron a été condamné pour inaction climatique. La bifurcation écologique, la planification écologique sont indispensables.

    Karim, nous sommes certains que tu porteras tous ces combats à l’assemblée.


  3. L’unité, enfin…pour faire gagner la gauche !

    Écrit le 16 mai 2022 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ci-dessous un communiqué du collectif « 2022Vraiment en commun » de Loire-Atlantique.

     » L’UNITE, ENFIN….POUR FAIRE GAGNER LA GAUCHE » !

    C’est avec enthousiasme et soulagement que nous saluons l’accord entre la quasi-totalité des partis de gauche et écologistes pour la création de la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale ( NUPES). Accord sur des éléments programmatiques essentiels (SMIC à 1400€ nets, retraite à 60 ans et maintien du régime par répartition, abrogation de la Loi El-Khomry, planification écologique, 6ème République…), partage de l’objectif d’une majorité parlementaire pour un gouvernement commun, répartition de la totalité des circonscriptions entre LFI, EELV, PS et PCF: nous saluons les efforts faits par tous pour arriver à cet accord.

    C’est un formidable espoir qui peut se lever pour ces élections législatives et pour remettre au coeur des travaux parlementaires les vraies questions des urgences sociale, écologique et démocratique.Notre collectif « 2022(vraiment) en Commun »  ( 2022VEC) de Loire-Atlantique appelle à soutenir les candidatures de la NUPES sur l’ensemble du département et à s’engager dans les dynamiques de campagne, en mobilisant  notamment tous les réseaux citoyens qui se sont manifestés ces derniers mois. 

    Nous souhaitons que cette campagne législative, sous l’égide de la NUPES, soit réellement unitaire, tant au niveau départemental ( conférence de presse avec l’ensemble des candidat.e.s et meeting départemental commun) que dans les 10 circonscriptions de Loire-Atlantique, où nous souhaitons que se constituent des collectifs de campagne où pourra vivre le pluralisme, et où citoyen-nes, associations, mouvements pourront trouver leur place aux côtés des partis politiques ». 


  4. Rassemblement-veille pour l’Ukraine

    Écrit le 9 mai 2022 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici le tract d’appel au rassemblement-veille pour l’Ukraine organisé par les associations franco-ukrainiennes « L’Avenir franco-ukrainien » et « Tryzub », et par le « collectif pour la Paix et la solidarité avec l’Ukraine » le vendredi 13 mai à 18h30 à Nantes Place Graslin.

    Depuis le 24 février dernier, la Russie est entrée en guerre contre l’Ukraine. Depuis deux mois et demi maintenant, l’Ukraine est chaque jour bombardée et une partie de son territoire national envahi par les troupes russes.

    Derrière ses autojustifications abjectes, « démilitariser et dénazifier l’Ukraine », Poutine veut faire disparaître l’Ukraine comme pays indépendant et rattacher son territoire et ses richesses à la Russie, comme il a commencé à le faire avec l’annexion de la Crimée.

    Mais ce que Poutine n’avait pas prévu c’est que son armée allait s’affronter à la résistance héroïque de l’armée ukrainienne et de tout un peuple..

    Mise en échec dans la conquête de Kiev, l’armée russe s’est recentrée sur l’est du pays avec la volonté de s’emparer du Donbass et de toute la façade côtière attenante à la mer d’Azov et à la mer Noire. La totale destruction de Marioupol, ville de près de 450 000 habitant.e.s, illustre et témoigne de la barbarie extrême de cette guerre menée par l’armée russe, comme précédemment ses exactions – massacres de civils, viols, … – dans les villes du nord autour de Kiev. Et Poutine n’hésite pas à menacer d’utiliser l’arme nucléaire et de bombarder d’autres pays européens coupables de solidarité avec l’Ukraine.

    Aujourd’hui plus de 12 millions d’habitant.e.s ont été contraints de quitter leur domicile, un habitant sur quatre. Plus de 5 millions ont momentanément trouvé accueil dans un autre pays, surtout dans les pays limitrophes Pologne, Hongrie, Slovaquie, Moldavie et Roumanie.

    Pour mettre un terme à cette guerre, pour imposer un cessez-le-feu immédiat et l’ouverture de négociations sous l’égide de l’ONU, il faut sans relâche aider l’Ukraine pour que son armée et ses habitant.e.s puissent continuer de résister et de mettre l’offensive russe en échec. Il faut aussi que dans toute l’Europe la mobilisation citoyenne pour la paix et en solidarité avec l’Ukraine se renforce.

    C’est le sens du rassemblement Veille pour l’Ukraine organisé par les associations franco-ukrainiennes

    L’Avenir franco-ukrainien et Tryzub et par le collectif pour la Paix et la solidarité avec l’Ukraine

    Vendredi prochain  13 mai à 18h30 Place Graslin. Nous vous y invitons.

    L’Ukraine et la Paix ont besoin de vous !


  5. Faire barrage à Marine Le Pen

    Écrit le 14 avril 2022 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ci-dessous un communiqué de la Gauche démocratique et sociale de Loire-Atlantique (GDS44)

    Réaction de la Gauche démocratique et sociale au premier tour de l’élection présidentielle

    Jean-Luc Mélenchon, pour lequel nous avions appelé à voter, a recueilli plus de 22 % des suffrages, rassemblant au-delà des plus convaincus. Ce score ne suffit pas à qualifier la gauche au second tour. Cette absence se fait au profit de l’extrême-droite. La GDS sera toujours présente pour la mettre en échec. Jamais, il ne faut banaliser l’extrême-droite. Toujours, il faut la repousser. En ce sens, nous appelons à la mobilisation électorale pour faire barrage à Marine Le Pen et battre l’extrême-droite. Nous appelons dès l’élection présidentielle finie, à la mobilisation sociale pour mettre en échec les projets antisociaux du président-sortant.

    Commenter les résultats ne suffira pas. L’électorat de gauche nous a envoyé un signe clair. Il fait prévaloir l’aspiration à l’unité. Il vote pour le mieux placé. Il voulait gagner ! Partout, partis de gauche et de l’écologie comme mouvements citoyens, nous devons prendre notre part à la construction d’une alternative solide, pluraliste, respectueuse des histoires et des rapports de force. Sans union, il n’y aura pas de député·e de gauche en Loire-Atlantique. Un seul mot d’ordre : toutes et tous autour d’une même table pour préparer les élections législatives.

    Pour la Gauche démocratique et sociale,

    Marlène Collineau, adjointe à la maire de Nantes