RSS Feed
  1. Pour un Printemps des Pays de la Loire

    Écrit le 22 mars 2021 par Éric Thouzeau

    Jeudi 19 mars, des représentants des 10 formations politiques qui se retrouvent dans l’appel « Pour un Printemps des Pays de la Loire » (en vue des régionales) se sont retrouvés devant le musée des Arts de Nantes (malheureusement fermé comme tous les lieux de culture) pour un point presse.

    Nous y avons, les un.e.s et les autres, pris la parole. Pour voir l’ensemble de cette initiative : https://www.facebook.com/events/450479639532051/ (Le Printemps des pays de la Loire regroupe aujourd’hui des militant.e.s issu.e.s de GDS, Génération.s 44, GRS, PCF, Place publique, Nouvelle donne, PRG, PS, LEF, UDB).

     


  2. Culture mobilisée : soutien de GDS 44

    Écrit le 21 mars 2021 par Éric Thouzeau

    Photo Bruno Ignace Barbé

    Photo Bruno Ignace Barbé

    Je reproduis ici un communiqué de Catherine Touchefeu (VP à la Culture du Conseil départemental 44) au nom de la Gauche démocratique et sociale (GDS 44) en soutien aux personnels de la Culture.

    La Gauche démocratique et sociale soutient les revendications  exprimées par le mouvement d’occupation des lieux culturels.

    Défense des droits sociaux

    Confrontés à la fermeture des lieux culturels, privés de la possibilité d’exercer leur métier, les artistes, les techniciens et techniciennes, les professionel-le-s, se mobilisent pour  faire entendre leurs voix. Lire la suite…


  3. Pandémie, urgences et rassemblement de la gauche

    Écrit le 16 mars 2021 par Éric Thouzeau

    Photo Bruno Ignace Barbé

    Photo Bruno Ignace Barbé

    Macron, l’ami des patrons, a fait un choix : laisser les salarié.e.s aller au travail, mais les confiner dans leurs temps libres (couvre-feu le soir et confinement dans certains territoires le week-end).

    La culture sacrifiée

    Seules les économies de la culture et de la restauration sont sacrifiées. La culture est jugée « non essentielle » par ce gouvernement. En réaction, le mouvement d’occupation des lieux culturels s’étend dans  le pays. Des manifestations pour la réouverture des salles de spectacle se multiplient.

    Les revendications des professionnels de la culture portent sur des aspects qui les concernent très directement comme la prolongation de « l’année blanche » (prolongation des droits d’indemnisation pour les intermittents au-delà du 31 août 2021). Ils rejoignent aussi des revendications interprofessionnelles comme l’abandon de la scandaleuse réforme de l’assurance-chômage qui vise à faire des économies sur le dos des salariés privés d’emploi.

    Lire la suite…


  4. Un printemps des libertés pour défendre nos droits

    Écrit le 16 mars 2021 par Éric Thouzeau

    Alors que la proposition de loi «sécurité globale» doit être débattue au Sénat à partir de ce mardi, un collectif d’associations et de syndicats appelle à multiplier les rassemblements et exhortent les parlementaires à voter contre ce projet liberticide. J’ai signé cette tribune parue dans le journal Libération.

    Alors que la crise de la Covid-19, marquée par une gestion erratique et largement répressive, annonce une crise économique durable qui va creuser encore plus les inégalités et les injustices ; alors que des millions de personnes subissent déjà les effets désastreux d’un dérèglement écologique qui affecte leurs droits à l’alimentation, à l’eau, à la santé et à la vie ; alors que des soignant·es et des travailleurs et travailleuses précaires dénoncent encore et toujours leurs conditions de travail ainsi que l’asphyxie des services publics : nos mobilisations sont essentielles. Pour défendre les droits économiques, sociaux, culturels, humains. Pour protéger les plus vulnérables, pour combattre les discriminations, pour exiger une politique climatique à la hauteur de la crise et pour rappeler que nos droits fondamentaux doivent passer avant les profits des entreprises. Lire la suite…


  5. Morosité et colère : quelle issue politique construire ?

    Écrit le 22 février 2021 par Éric Thouzeau

    Au Conseil de Paris, la droite refuse de voter une subvention à l’association « les amies et les amis de la Commune de Paris 1871 » ! 150 ans après l’insurrection parisienne, la droite exprime à nouveau sa haine de la Commune de Paris, que les versaillais ont écrasé au cours de la « semaine sanglante ». La droite reste la droite, il serait temps que la gauche s’affirme de gauche et se rassemble pour en finir avec Macron-Le Pen-Sarkozy et les régressions sociales !

    Vidal démission

    Dans les années 30 du siècle dernier, la droite et l’extrême-droite avaient un ennemi : le judéo-bolchévisme. Dans les années 50,  aux USA, le sénateur Mac Carthy a lancé une chasse aux sorcières contre tous ceux qui étaient soupçonnés de sympathies communistes. Le terme d’islamo-gauchisme utilisé par Darmanin, Blanquer, Vidal et Le Pen  nous renvoie à ces périodes sombres. Lire la suite…