RSS Feed

Mot-clef : syndicalisme

  1. Hommage au syndicaliste Georges Prampart

    Écrit le 21 novembre 2013 par Éric Thouzeau

    Georges Prampart en 1964 sur les marches de Talensac

    Georges Prampart en 1964 sur les marches de Talensac

    Je reproduis ci-dessous un court texte du Centre d’Histoire du Travail annonçant le décès de Georges Prampart. Il était, avec son homologue de la CFDT, Gilbert Declercq (1919-2004), l’une des figures du mouvement syndical qui a marqué le jeune militant syndical que j’ai été dans les années 70-80. Tous deux ont animé en Loire-Atlantique  des luttes « exemplaires » (notamment la grève des métallos de 1955). Tous deux, malgré leurs divergences et leur appartenance à des organisations différentes, ont toujours mis en avant la nécessité de l’unité d’action. Ils étaient également tous deux syndicalistes mais aussi militants politiques de gauche.

    J’ai rencontré Georges Prampart pour la première fois au printemps 1973 lors d’une « intersyndicale » au local de la fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE). J’y représentais les comités lycéens contre la loi Debré (CCLD) et Georges l’Union départementale CGT. Nos chemins se sont à nouveau croisés lors de l’appel « Pour l’union dans les luttes » (*) au début des années 80, initié localement notamment par son camarade Roger Rousselot. Ensuite ce fut, par exemple, pour l’animation dans le département de la campagne présidentielle de Pierre Juquin en 1988.

    Georges Prampart était toujours présent dans de nombreuses manifs. Nous conversions alors régulièrement, et aimions aborder tous les sujets de l’actualité sociale et politique. Jojo, nous ne pouvons que te dire merci, et sois sûr que nous sommes nombreux à vouloir continuer tes combats. Lire la suite…


  2. Prud’hommes : Audience solennelle de rentrée

    Écrit le 17 janvier 2012 par Éric Thouzeau

    L’audience solennelle de rentrée du conseil de prud’hommes de Nantes s’est tenue lundi 16 janvier au palais de justice. J’y ai assisté pour représenter le conseil régional, ce qui m’a aussi permis d’y saluer nombre de mes camarades syndicalistes.

    Chaque année, représentants des salariés et des employeurs se succèdent à la présidence du conseil des prud’hommes, qui règle les litiges du travail. Cette année, c’est un salarié (CGT) qui préside le conseil de Nantes.

    Le litige porté devant le conseil de prud’hommes doit concerner un problème individuel régi par le code du travail, par exemple l’application d’une convention collective ou la contestation d’un licenciement. Lire la suite…