RSS Feed

Culture Bar-Bars

Écrit le 5 novembre 2015 par Éric Thouzeau

Festival_culture_bar_bars_2015Je viens de représenter le Conseil régional à la conférence de presse de présentation de la quatorzième édition du festival Culture Bar-Bars qui aura lieu les 26, 27 et 28 novembre 2015.

Le Festival Culture Bar-Bars est un temps fort permettant de promouvoir les petits lieux de diffusion de proximité que sont les cafés-cultures. Le principe du festival est l’organisation, pendant trois jours, de manifestations (concerts, théâtre, expositions…) dans les lieux adhérents. Chaque établissement participant organise donc sa propre programmation. L’un des objectifs du festival est de promouvoir la pratique artistique (valorisation des pratique amateurs et émergentes). Il s’agit notamment de proposer une culture éclectique par la programmation d’artistes émergents dans des petits lieux. De plus, des actions de prévention en direction des publics sont menées.

Cette année, plus de 750 concerts ou autres spectacles ont lieu dans des cafés de nombreuses villes dans toute la France. La Région des Pays de la Loire est celle où sont programmés le plus de concerts, dans 17 villes participantes en 2015, en Loire-Atlantique, dans le Maine-et-Loire et en Vendée. En 2014, en Pays de la Loire, 400 spectacles ont eu lieu avec 85 000 festivaliers (158 000 au total en France).

Le Conseil régional veille à favoriser l’ouverture à toutes les cultures (*). C’est donc une fierté d’avoir vu naître ce festival à Nantes et en Pays de la Loire, festival devenu maintenant national et qui permet de mettre en valeur le rôle des petits lieux de diffusion : leur rôle pour les artistes qui s’y produisent, leur rôle économique, leur rôle pour la vie locale et pour le lien social dans les quartiers. Pour la Région, soutenir les musiques actuelles c’est accorder une importance cruciale à ne négliger aucun des maillons de la filière, des grands lieux de diffusion aux plus petits, et c’est veiller à la mise en réseau de tous les acteurs qui y concourent : acteurs économiques, grands et petits lieux de diffusion, artistes, développeurs d’artiste….Bar-Bars

Cet événement fédérateur a permis d’instituer une dynamique forte entre les organisateurs et les organisations syndicales pour aboutir à la création d’une Plateforme Nationale en 2008. Autour de cette dynamique, la Région des Pays de la Loire a mené et financé, de 2012 à 2014, une expérimentation, mise en œuvre par le Pôle régional de coopération des acteurs des musiques actuelles, du dispositif d’aides à l’emploi artistique dans les cafés-cultures. Cette expérimentation a été une réelle réussite, permettant de financer plus de 1 500 journées de travail en 2014.

L’expérimentation a rendu crédible et possible la création d’un fonds national commun à tous les territoires autour d’un Groupement d’intérêt public, le GIP Cafés-Culture (**), présidé par mon collègue Alain Gralepois et réunissant ses membres fondateurs : les organisations syndicales (Collectif culture Bar Bars, la CGT Spectacle, CPIH, UMIH) ; les collectivités territoriales (Région des Pays de la Loire, Villes de Nantes et de Montreuil) ; l’Etat avec le Ministère de la culture et de la communication.

C’est le premier dispositif en France d’aide à l’emploi artistique ! C’est une grande satisfaction de voir aboutir un travail de plusieurs années : c’est la reconnaissance du dialogue social entre organisations patronales et syndicales, de l’esprit de coopération qui est né dans notre région avec Culture Bar Bars, et la collaboration de collectivités engagées pour la culture et de l’État.

Cette année, c’est donc la 1ère édition du festival Culture Bar-Bars qui fonctionne avec le fonds d’aide à l’emploi national. C’est une fierté, et c’est, nous l’espérons aussi, un moyen de contribuer à la promotion de ce groupement d’intérêt public et du dispositif national d’aide à l’emploi artistique auquel il concoure.

(*) Le Conseil régional a  aussi étendu le bénéfice de sa politique culturelle à de nouvelles esthétiques (musiques actuelles, hip-hop….) de nouvelles formes d’expression artistiques (arts de la rue, cirque…) et de nouveaux outils de création ou de diffusion (numérique).

(**) Le GIP s’est élargi rapidement à de nouvelles collectivités : Paris, Tours, Rennes, Saint-Nazaire, la Région Centre, la Région Franche-Comté et la Région Alsace.


Pas de commentaire »

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *