RSS Feed

Glyphosate : interdiction et plan de sortie de la dépendance aux pesticides

Écrit le 25 octobre 2017 par Éric Thouzeau

Je suis intervenu sur la question des pesticides lors de la discussion d’un vœu présenté par le groupe EELV lors de la dernière session du conseil régional, un vœu portant sur la préservation de la qualité de l’au et de la santé des pollutions diffuses aux pesticides. Un vœu que le groupe socialiste a voté.

Un vœu lors d’une réunion de l’assemblée régionale, c’est une façon d’aborder une question d’actualité qui peut évidemment déborder des seules compétences régionales. Un des  vœux présentés par le groupe EELV portait sur les arrêtés préfectoraux  relatifs « à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques à proximité des milieux aquatiques ».  J’ai souhaité au nom du groupe socialiste que le Conseil régional se prononce sur le fond de ce vœu.

« Il s’agit de donner suite à une priorité affirmée par tous de reconquête de la qualité de l’eau dans notre Région. Les arrêtés préfectoraux ne dépendent pas de la Région mais vont impacter la qualité des cours d’eau de la Région.

Et, comme chacun le sait, la question des pesticides et plus particulièrement celle du glyphosate est une question d’actualité. Une prise de position du Conseil régional serait utile à un moment où chacun a pu voir que l’expertise scientifique européenne est trop souvent réceptive aux arguments des lobbys industriels (je fais référence aux  copiés-collés des rapports de Monsanto que l’on a pu retrouver dans des rapports officiels européens défavorables à l’interdiction du glyphosate).

Oui, nous demandons au gouvernement de maintenir son vote contre le renouvellement de l’autorisation du glyphosate par l’Union européenne et de préparer un plan de sortie de la dépendance au glyphosate car il s’agit bien de travailler à une modification de certaines pratiques professionnelles ».

La majorité régionale a voté contre ce vœu, avec des arguments que l’on peut entendre dans la bouche du ministre Stéphane Travert du type « nous ne sommes pas des spécialistes, il faudrait réunir des experts » ! Affligeant !

 

 


Pas de commentaire »

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *