RSS Feed

La biohistoire des papillons

Écrit le 5 juillet 2012 par Éric Thouzeau

Couverture Biohistoire des papillons

Biohistoire des papillons, Christian Perrein, Dir. PUR, 2012.

En compagnie de Claude Naud, Vice-président du Conseil général de Loire-Atlantique, j’ai participé à la présentation officielle de l’ouvrage « Biohistoire des papillons ». Pour les scientifiques, il s’agit d’un livre sur la « diversité et la conservation des lépidoptères rhopalocères » en Loire-Atlantique et Vendée.

Porteur de l’opération, l’Atlas entomologique régional (Nantes) est une association fondée en 1992 qui a pour buts de cartographier les insectes dans la région de Nantes, principalement en Loire-Atlantique et en Vendée. Cette association promeut l’entomologie (branche de la zoologie consacrée aux insectes) et son histoire régionale.

Cet état des lieux des papillons de jour de Loire-Atlantique et de Vendée vise à suivre l’évolution des populations des espèces, à valoriser les collections publiques et privées et à développer le travail de prospection.

La publication de cet ouvrage est le fruit de vingt années de recherches de Christian Perrein et de l’Atlas entomologique régional. Cet ouvrage passe en revue toutes les espèces actuelles, non revues ou éteintes, avec des monographies illustrées. Il associe l’histoire des papillons à celle du climat, des milieux, des hommes. Or on observe un déclin des papillons dans la plupart de nos régions. Les papillons jouent un rôle important dans les écosystèmes : comme les abeilles ou certaines mouches, ils sont d’efficaces pollinisateurs, et les chenilles sont une source de nourriture indispensable pour les oiseaux par exemple. Parmi les causes de disparition ou de régression, il y a la destruction directe des milieux de vie des papillons (zones humides, prairies naturelles…) sans parler de l’utilisation excessive des engrais et des pesticides. Le « nettoyage » abusif des milieux (tontes régulières, arrachage de mauvaises herbes…) sont difficilement compatibles avec la préservation de la biodiversité.

Le soutien du Conseil régional

En Pays de la Loire comme ailleurs, le maintien de la diversité biologique, sa conservation et son utilisation durable sont tributaires de la qualité, de l’accessibilité et de la préservation à long terme de l’information sur les divers éléments qui la composent.

Or, le travail mené par le Conseil régional et ses partenaires a montré que la connaissance de la biodiversité régionale était loin d’être complète, notamment en ce qui concerne les invertébrés.

Il apparaît donc aujourd’hui nécessaire de soutenir la mise en œuvre de travaux visant à combler, autant que faire se peut, ces lacunes mais également ayant pour but d’apporter des réponses à des problématiques identifiées sur les espaces les plus riches en termes de biodiversité.

C’est à ce titre que la Région des Pays de la Loire lance chaque année un appel à projets en faveur de la biodiversité afin d’apporter l’aide financière nécessaire à la mise en œuvre de projets débouchant non seulement sur une amélioration de la connaissance mais également sur des actions concrètes de préservation et de sensibilisation.

En complément, la Région développe des partenariats privilégiés avec des structures, comme le Groupe d’Etude des Invertébrés Armoricains (GRETIA) pour la faune invertébrée, pour accompagner et valoriser les connaissances et les expériences acquises sur notre territoire.

Ainsi, en 2009, le GRETIA a finalisé un important travail de synthèse intitulé « État des lieux des connaissances sur les Invertébrés continentaux des Pays de la Loire ». À destination des naturalistes et gestionnaires de sites naturels, ce travail constitue une référence utile à l’évaluation patrimoniale de sites particuliers (Réserves naturelles régionales, par exemple).  La région des Pays de la Loire, sous l’influence conjointe de multiples facteurs naturels comme le climat et la géologie, abrite dans les milieux très diversifiés qu’elle présente une richesse en invertébrés assurément importante (environ 1/3 des espèces françaises d’invertébrés seraient présentes dans le Massif armoricain).

En parallèle, le GRETIA travaille à la publication d’un ouvrage de vulgarisation afin d’informer le grand public sur la richesse de la faune invertébrée de la région, et plus généralement de le sensibiliser au monde des invertébrés.


3 Comments »

  1. citeau dit :

    Bonjour,

    Ce soir, à Télé Pays de Loire, le livre fut présenté rapidement. Il me semble très intéressant. Où peux-t-on l’acheter ?
    Cordialement,

    Zabeth

  2. Douay-de Faultrier Claire dit :

    Bonjour,

    L’association Histoire de… est créée depuis le 12 juin dernier.Elle regroupe 3 volets Histoire de…Culture, Histoire d’…art, Histoire de…Nature, environnement, patrimoine. La participation des personnes qui ont des difficultés invalidantes est un des objectifs de l’association ; avec une attention particulière aux personnes qui ont une déficience auditive acoustique car je suis moi-même hyperacousique.
    C’est une des raisons pourlaquelle les papillons ont une place de choix dans les projets et actions de l’association.
    Ainsi, sur le lieu de son siège social, il y a un Jardin inscrit au Jardin de Noé ui attire déjà les papillons.
    Pour leur offrir un lieu d’accueil, un Refuge à Papillon va y être développé.
    Le 23 septembre prochain, l’association s’ouvrira donc avec la plantation d’une prairie à Papillons ; le public sera convié ; un projet d’ateliers sera mis en place avec le partenariat du CPIE de Logne et Boulogne.
    D’autres projets éducatifs autour des papillons.
    Je souhaiterai vous présenter l’association et vous inviter le 23 septembre à notre manifestation.
    Pouvez-vous me contacter ?
    En vous remerciant de votre attention
    Sincères salutations,

  3. guillet dit :

    chez Amazone.fr à l’adresse suivante : http://www.amazon.fr/Biohistoire-papillons-conservation-l%C3%A9pidopt%C3%A8res-Loire-Atlantique/dp/2753519684
    ce livre vous sera envoyé pour un prix de 51 euros et quelques centimes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *