RSS Feed

La place de la France est aux côtés du peuple grec et de son gouvernement

Écrit le 29 juin 2015 par Éric Thouzeau

DSCN8024Je reproduis ci-dessous un appel de solidarité avec le peuple grec lancé par une cinquantaine d’élus et de responsables de formations de la gauche du département de la Loire-Atlantique. J’en suis naturellement signataire. Il faut multiplier les initiatives de ce type. Nous ne devons pas laisser le peuple grec seul face aux « institutions » de l’Eurogroupe.

La crise grecque s’exacerbe de façon alarmante. Chaque jour qui passe peut, soit nous rapprocher d’un accord utile à toute l’Europe, soit d’une rupture dont personne ne peut prévoir les conséquences.

L’intransigeance des principaux dirigeants européens comme de l’Eurogroup et la décision de la BCE de couper les liquidités aux banques grecques Mardi 30 Juin peuvent nous conduire au bord de l’abîme. Il est aussi vital que pressant de sortir de ce piège. Le moment est crucial. La responsabilité de chaque acteur concerné est directement engagée.

L’intransigeance des principaux dirigeants européens comme de l’Eurogroup et la décision de la BCE de couper les liquidités aux banques grecques Mardi 30 Juin peuvent nous conduire au bord de l’abîme. Il est aussi vital que pressant de sortir de ce piège. Le moment est crucial. La responsabilité de chaque acteur concerné est directement engagée.

Il serait sordide -et au demeurant parfaitement vain- d’escompter une capitulation du gouvernement grec. La fidélité de celui-ci au mandat que lui a confié son peuple n’est pas un défaut mais un exemple à suivre.

S’il refuse la compromission, il s’est, en revanche, montré prêt au compromis. Une solution à la fois digne et réaliste est donc à portée de la main.

Le moment ultime est venu pour la concrétiser.

C’est dans ce contexte que nous lançons un appel solennel : la France ne peut, dans un tel moment, apparaître inerte sinon suiviste des puissants. Son message ne peut se réduire à un rappel docile des « règles » à respecter quand la maison brûle. D’autant que ces règles sont aujourd’hui massivement récusées par les peuples et reconnues contre-productives par nombre de leurs anciens protagonistes eux-mêmes.

Aujourd’hui, alors que la crise de confiance entre les citoyens et les institutions européennes est à son comble, c’est en se montrant capable d’entendre l’exigence de justice, de dignité et de souveraineté d’un peuple debout qu’un pays comme le nôtre sert la cause européenne bien comprise.

A l’inverse, qui humilie la Grèce obère l’avenir de la construction européenne. Car le refus de l’austérité et l’aspiration démocratique sont aujourd’hui en Europe les attentes les plus partagées.

C’est pourquoi nous attendons que François Hollande prenne une initiative politique de nature à rouvrir les négociations entre l' »Eurogroup » et les autorités grecques pour les débloquer.

L’acte urgent est de refuser de participer au chantage financier et à la stratégie d’isolement de la Grèce.

Les autorités grecques doivent être soutenues, elles s’attaquent à la crise humanitaire en Grèce, et engagent enfin la lutte contre l’évasion fiscale.

Voilà la solidarité qui devrait mobiliser le gouvernement français au contraire de celle qui le lie aux exigences insoutenables de l’Eurogroup, qui a réagit par la rupture unilatéral du dialogue à l’annonce du referendum organisé en Grèce pour convoquer la souveraineté populaire dans une situation de grande tension qui engage l’avenir du pays et de l’Europe.

Cette situation est sans précédent dans l’Union européenne. La France doit prendre la place qui est la sienne dans l’Histoire, celle-ci est aux côtés du peuple grec et de son gouvernement.

Nous appelons les élu(e)s, les hommes et les femmes de gauche, toutes celles et tous ceux qui sont attachés aux valeurs démocratiques à se mobiliser avec les Grecs.

Nous invitons à la participation au rassemblement de Mardi 30 Juin à 19H00 place royale à Nantes à l’appel du collectif Grèce solidarité 44

Premiers signataires :

Catherine BASSANI ( Conseillére municipale Nantes), Marie-Annick BENATRE (PCF / Adjointe au maire de Nantes), Hervé BRAIRE (PS / Conseiller Municipal SaintNazaire), Gilles BONTEMPS ( PCF / Vice Président Conseil Régional Pays de la Loire), Mylène BOUCHENTER (Ensemble), Patrice BOUTIN ( Gauche Unitaire), Jean BRUNACCI (Ensemble), Pierre CHAUVIN (Gauche Unitaire), Bruno CHEVALIER ( MRC / 1er secrétaire départemental), Pascale CHIRON ( EELV / Vice Présidente Nantes Metropole), Aline CHITELMAN (Ensemble), Alain DE SAINT-AMOUR (PG), Sophie DE SAINT-AMOUR (PS / Conseillère Municipale Pornic), Annick DUMOUT (Ensemble), Alain GRALEPOIS (PS / Vice Président Conseil Régional des Pays de la Loire), Michèle GRESSUS (PS / Maire de Bouguenais / Vice Présidente Nantes Métropole), Augustin GROSDOY (PG), Robert HIRSCH (Ensemble), Jean-Paul HUARD (EELV / Adjoint au maire de Nantes), Julie LAERNOES ( Vice Présidente NantesMetropole), Chloé LE BAIL (PS / Vice Présidente Conseil Régional des Pays de la Loire), Catherine LEGALL (PG), Maribel LETANG-MARTIN (PS / Conseillère Municipale de SaintNazaire), Jean-Philippe MAGNEN (EELV / Vice Président Conseil Régional Pays de la Loire), Véronique MAHE (PCF / Conseillère Régionale Pays de la Loire), Hubert MALINGE (Gauche Unitaire), Alain MANARA ( PCF / Vice Président CARENE), Christine MEYER (MRC / Conseillère Régionale Pays de la Loire), Jacques Dominique MICHON (PG), Christine MOISELET (Ensemble), Lionel ORCIL (Adjoint au maire de Couëron), Mireille PERNOT (PCF / Vice Présidente NantesMétropole), Jean-Luc PIROVANO ( MRC ), François PRENEAU (Ensemble), Yvon RENEVOT ( PCF / Adjoint au maire SaintNazaire), Gilles RIALLAND (PG), Catherine ROUGE (PCF / Adjointe au maire de SaintNazaire), Aymeric SEASSAU (PCF / Secrétaire départemental / adjoint au maire Nantes), Jean-François TALLIO (EELV / Adjoint au maire de SaintHerblain), Eric THOUZEAU (PS / Conseiller Régional des Pays de la Loire), Catherine TOUCHEFEU (PS / 1ère Vice Présidente Conseil Départemental de LoireAtlantique), Bertrand VRAIN (Ensemble)

 


Un commentaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *