RSS Feed

La rénovation thermique des logements : une priorité !

Écrit le 18 octobre 2013 par Éric Thouzeau

renovation_energetiqueDans le cadre de son plan d’urgence pour les filières de la construction durable dans le BTP, la Région a souhaité donner une nouvelle impulsion à l’aide à la rénovation énergétique des logements des particuliers.

En juin 2013, la Région comptabilisait 5 300 bénéficiaires d’une AREEP (Aide Régionale aux Économies d’Énergie des Particuliers), l’objectif étant la rénovation de 30 000 logements par an d’ici 2017.

Le Conseil régional vient de décider d’une dotation complémentaire lors de sa session consacrée à la DM2 (Décision Modificative n°2). Ce sont 4 M€ qui sont nécessaires pour répondre aux demandes déjà parvenues à la Région.

Le secteur de l’habitat représente actuellement 34 % de la consommation énergétique régionale, dont 25 % uniquement pour la consommation de l’habitat individuel. Il s’agit donc d’un secteur important dans lequel les progrès de maîtrise de l’énergie constituent une priorité, je dirais même une nécessité, que nous devons encourager.

En 2011, nous avons décidé d’aider les ménages qui en ont le plus besoin. Le dispositif d’Aide Régionale aux Économies d’Énergie des Particuliers a alors été modifié en AREEP Sociale pour moduler les aides en fonction des conditions de ressources des particuliers.

4 millions de ménages français consacrent plus de 10 % de leurs revenus à la facture énergétique. Certains de nos concitoyens ont de plus en plus de mal à payer leur chauffage. La précarité énergétique est malheureusement une réalité. Entre une maison mal isolée et une maison très performante, la facture de chauffage peut passer de 2 500 euros/an à 250 euros/an, ce qui représente une économie importante pour un ménage !

L’accompagnement du Conseil régional des Pays de la Loire pour la rénovation thermique et énergétique des bâtiments s’inscrit dans cette urgence économique et environnementale. Depuis le lancement de ce dispositif, la Région lui a consacré un budget de 26,7 millions d’euros, ayant permis de réaliser près de 105 millions d’euros de travaux par des artisans locaux, et une économie d’énergie équivalente à une ville d’environ 5 000 habitants.

Aujourd’hui, avec plus de 5 000 bénéficiaires, ce dispositif est une réussite, nous nous en félicitons ! Pour le Premier Ministre, « économiser l’énergie c’est utile pour la planète, c’est moins de gaz à effet de serre, c’est la facture énergétique de la France qui diminue, mais c’est aussi la facture des ménages qui doit diminuer ». Lutter contre la précarité énergétique et réduire les charges qui pèsent sur les ménages, c’est le choix que nous avons fait, en accord avec les engagements de la deuxième Conférence environnementale pour la transition écologique (qui s’est tenue en septembre dernier, au Conseil Économique, Social et Environnemental).

Pour autant, il nous faut être vigilants. Cette aide est victime de son succès et les demandes affluent, chaque jour, plus nombreuses. Afin de perpétuer ce cycle vertueux, nous devons poursuivre nos efforts. Dans un premier temps, il nous faut répondre aux demandes qui nous sont déjà parvenues en débloquant la somme nécessaire à la réalisation des travaux. Dans un second temps, nous faciliterons les démarches des particuliers avec la mise en place d’un système de guichet unique, au cœur des territoires qui seront volontaires : proximité et efficacité sont nos maîtres mots.

« Il s’agit à la fois de lutter contre la précarité énergétique et d’aider au mieux tous les ligériens dans leur maîtrise de l’énergie, et d’accompagner l’économie locale dans cette mutation nécessaire de l’habitat pour mieux préserver et protéger la planète ». Cette phrase du Président Jacques Auxiette illustre parfaitement notre ambition en faveur de la transition énergétique.


2 Comments »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *