RSS Feed

Alcatel-Lucent doit respecter ses promesses !

Écrit le 9 octobre 2013 par Éric Thouzeau

Je reproduis le communiqué de presse rédigé par les élu-e-s du Groupe Socialiste du Conseil régional suite aux annonces inacceptables de la direction d’Alcatel.

logo groupe PS

500 salariés sont aujourd’hui menacés par l’application du plan « Shift » et la fermeture programmée en 2015 du site Alcatel-Lucent à Orvault. L’ensemble des élu-e-s du Groupe socialiste, radical et républicain condamnent fermement cette décision qui va à l’encontre de l’engagement fait par l’entreprise Alcatel-Lucent.

Ce matin, Alcatel-Lucent a dévoilé son plan « Shift », un vaste plan de restructuration à l’échelle mondiale. Le groupe prévoit ainsi de supprimer 15 000 postes dans le monde, dont 900 en France, auxquels il faut rajouter 900 postes concernés par des mutations et mobilités, ou encore par des externalisations d’activités. Le site d’Orvault, qui emploie encore 500 personnes, est purement et simplement menacé de fermeture d’ici 2015. Pour les salariés du site, et pour les élus socialistes, radiaux et républicains de la Région des Pays de la Loire qui leur apportent leur total soutien, c’est la consternation.

Nous sommes en effet indignés par cette annonce en décalage total avec le discours tenu par la direction du groupe au cours de ces derniers mois. En janvier dernier, le PDG du groupe s’engageait auprès de l’ensemble des élus locaux à maintenir le site d’Orvault à court et moyen termes : nous réclamons que cet engagement soit tenu !

Alcatel-Lucent, par la voix de son PDG Michel Combes, indique vouloir recentrer ses activités sur les technologies d’avenir. Or, depuis 2007, le site d’Orvault est positionné sur ces activités concernant l’accès à très haut débit dans le mobile (4G) et sur le fixe à travers la fibre optique. Ainsi, plus de 90 % de l’activité du site est déjà consacrée aux métiers sur lesquels le groupe indique vouloir se concentrer ! La fermeture annoncée du site est un non-sens. En tant que site incontournable en matière d’innovation pour la croissance du groupe, le site d’Orvault doit au contraire être conforté.

De nombreux élus socialistes ont d’ores et déjà réagi à cette nouvelle intolérable. Jacques Auxiette, Président du Conseil régional, Philippe Grosvalet, Président du Conseil général de Loire-Atlantique, Gilles Retière, Président de Nantes Métropole, et Patrick Rimbert, Maire de Nantes, exigent de la direction d’Alcatel-Lucent France qu’elle renonce à ce plan et qu’elle préserve l’emploi en France, notamment sur le site d’Orvault. Les élu-e-s du Groupe Socialiste, Radical et Républicain de la Région des Pays de la Loire soutiennent l’action des salariés. Nous serons aux côtés des salariés et de leurs organisations syndicales, pour que ce projet de restructuration soit revu et pour que le site d’Orvault soit maintenu, comme s’y était engagé la direction d’Alcatel-Lucent France en janvier 2013.


Un commentaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *