RSS Feed

Le théorème d’Harlem

Écrit le 8 juin 2013 par Éric Thouzeau

Ubu-Jarry30% des militants socialistes de Loire-Atlantique se sont déplacés pour voter le 6 juin à l’occasion de la convention Europe du PS. Comme il est de règle au PS, le vote physique est obligatoire, aucune procuration n’est possible. Que 987 militants viennent voter pour une convention nationale, ce n’est pas si mal. D’autant qu’un seul texte était présenté, puisqu’il avait été interdit à la gauche du PS de déposer un texte jugé « alternatif ». 13 amendements étaient donc soumis au vote, dont 4 par la motion 3. La direction avait édicté une règle étonnante : pour pouvoir s’exprimer sur les amendements, il fallait au préalable voter pour le texte. Pas étonnant donc qu’il ait obtenu 98,58% ! Résultat qui n’a évidemment pas grande signification politique.

Le théorème d’Harlem :

La direction nationale du PS vient de faire une trouvaille : pour qu’un amendement soit adopté, il faudrait qu’il obtienne plus de 50% des exprimés ! Selon le premier secrétaire national du PS, il ne suffit pas qu’un amendement recueille plus de voix « pour » que de voix « contre » pour être adopté. C’est pourtant la règle dans toutes les associations, les syndicats, les partis, les assemblées élues au suffrage universel. Pour la direction du PS, il faudrait prendre en compte les abstentions qu’on additionne aux votes « contre » Si ce total dépasse les 50%, le texte n’est pas adopté même s’il a obtenu plus de voix « pour » que de voix « contre » ! En clair, François Hollande n’aurait jamais été élu président de la République selon le théorème d’Harlem. Et l’ANI n’aurait pas non plus été adopté à l’Assemblée Nationale.

Ce théorème d’Harlem pourrait être énoncé comme suit : « un texte n’est adopté que si et seulement si le nombre de voix « pour » est supérieur au total  de voix « contre » et abstention ». C’est évidemment absurde, car cela signifie que les abstentions sont alors  assimilés à des votes « contre » ! Le nombre d’abstentions était alors vital pour la direction du PS. Aussi a-t-elle décidé qu’un militant qui a voté pour le texte, mais ne s’est pas exprimé sur tel ou tel amendement verrait ce non vote transformé en abstention.

Les amendements de la gauche du PS adoptés en Loire-Atlantique

Pourtant, les faits sont têtus. Si l’on prend le cas de la Loire-Atlantique, voici le résultat des amendements déposé par la motion 3 :

-Amendement n°4 : Pour 359 Contre 185

-Amendement n°8 : Pour 410 Contre 153

-Amendement n°10 : Pour 409 Contre 150

-Amendement n°13 : Pour 357 Contre 186

Ces résultats incontestables montrent bien que les amendements que nous avons déposés ne peuvent qu’être déclarés adoptés. Nous ne mettons pas en cause pas dans notre département la sincérité du scrutin, mais la présentation et l’interprétation faite selon les directives de la direction nationale du Parti. Certaines fédérations n’ont pas tenu compte de ces directives et les amendements ont été déclarés adoptés au niveau fédéral.

Au delà de ces péripéties ubuesques (et bureaucratiques), ces résultats ont un vrai sens politique. Ils témoignent de la volonté des militants socialistes de voir leur gouvernement et la gauche européenne plus à l’offensive sur la question européenne.

Le communiqué départemental de « Maintenant la gauche » 44 :

Je reproduis ici le communiqué que j’ai adressé à la presse au nom du courant « Maintenant la gauche, le social au coeur » (motion 3) de Loire-Atlantique.

Le 6 juin était organisé le vote sur la convention Europe du Parti socialiste. La participation au vote est conforme à celle habituellement rencontrée lors d’une convention nationale.

 La Motion 3 « Maintenant la gauche, le social au coeur » y défend 4 amendements affirmant l’urgence d’un sursaut en Europe : suspension du pacte de compétitivité, la croissance et l’emploi avant la réduction des déficits, une Banque Centrale Européenne au service de l’économie réelle, refus d’un traité transatlantique USA/UE…

Sur la base des votes réellement exprimés (donc sans les abstentions), ces 4 amendements sont majoritaires dans la fédération de Loire-Atlantique : de 65 à 73% de votes en faveur des amendements de la gauche du PS suivant l’amendement et donc de 27% à 35% de contre.

Avec ces votes, les militants socialistes ont rappelé à la fois leur attachement à l’Europe et à une réorientation de la politique européenne qui organise aujourd’hui l’austérité. Ce que veulent ces militants c’est une Europe des peuples pas une Europe contre les peuples, une Europe sociale et non une Europe soumise à la finance.


7 Comments »

  1. Geneviève Wortham dit :

    C’est encore pire que ce que tu écris, Eric. Pour être adoptés, les amendements devraient obtenir plus de 50% des votants à la convention, si j’en crois les résultats tels que publiés sur le site du PS. On prend donc en compte les contre et les abstentions sur le texte, alors que seul un vote pour permettait de voter les amendements! Pourquoi s’arrêter en si bon chemin? La direction devrait prendre en compte les militants qui ne se sont pas déplacés pour voter. Harlem joue petit bras, je trouve. Amitiés

  2. Charles Sedov dit :

    Bonjour,

    Oui c’est bien de la cuisine bureaucratique et un nouveau coup de force !

    C’est un ricochet du « non au TCE » ! il n’est décidément pas digéré!

    Mon pauvre HARLEM tu es bien triste et médiocre ! (ainsi que ceux qui agissent ainsi)

    CH S

  3. Franck dit :

    En matière de démocratie il n y a pas que l’UMP qui doit progresser…

  4. Gérard FRADET dit :

    salut , décidément, on pourrait en rire ? mais c’est tellement triste que j’ai envie de pleurer 8
    merci pour cette belle démonstration,

  5. Franck dit :

    Voici un petit slogan remis au goût du jour:
    Harlem, touche pas à nos votes !

  6. redcloud dit :

    Comment espérer une évolution écologique et sociale dans une telle situation, allons-nous laisser l’extrême droite triompher de notre attentisme et de notre manque de combativité!
    Nous avons tant de défis à relever et si peu de temps, il va vraiment falloir se réveiller et travailler en équipe!
    L’union de toute la gauche n’est pas un mythe pour la réussir il faut mettre les « partis » entre guillemets et travailler avec tous les gens de bonne volonté!
    http://www.politis.fr/Tricherie-en-bande-organisee,22497.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *