RSS Feed

L’aspiration des militants entendue ?

Écrit le 14 juin 2013 par Rédacteur

pseLa tenue d’une convention sur l’Europe avait été demandée (et obtenue) par la gauche du PS lors du congrès de Toulouse. Nous avons contribué à réveiller le Parti sur ce sujet malgré l’interdiction qui nous a été faite de déposer un texte alternatif, la multiplication des amendements et la complexité de la procédure du vote.

Les 4 amendements que nous avons proposés au vote portent sur différents points d’importance : suspension du pacte de stabilité qui condamne l’Europe à l’austérité, refus du traité transatlantique et du libre échange généralisé qui menace notre industrie, plaidoyer pour une autre politique monétaire au service de la croissance et l’emploi, rédaction d’un traité social. Tous ces amendements sont majoritaires.

Cette aspiration majoritaire des militants à une réorientation profonde de la construction européenne a contraint la direction du Parti à réécrire partiellement son texte, avec l’adjonction d’une résolution contenant « 14 priorités socialistes pour réorienter l’Europe » à l’adresse de nos partenaires du Parti Socialiste Européen. Parmi ces priorités affirmées dans le texte de compromis issu de la commission des résolutions, on peut lire :

  • « augmenter le budget européen par sa renégociation, en exigeant du Conseil Européen un cadre financier pluriannuel plus ambitieux permettant d’accroître les ressources en faveur de la croissance et de l’investissement »
  •  » réviser le pacte de stabilité pour donner la priorité au soutien à la croissance dans chaque pays. L’Europe a besoin de croissance, pas d’austérité. Nous demandons un calendrier étendu, crédible et réaliste de réduction des déficits publics. Nous poursuivrons conjointement le soutien aux dépenses d’avenir indispensables. »
  • « agir en faveur d’une parité plus équilibrée de l’euro, aujourd’hui surévalué par rapport au dollar américain, au yuan chinois et au yen japonais, en confiant la politique de change aux autorités politiques de l’union. Comme le prévoit le traité le conseil Europeen doit utiliser pleinement sa compétence en la matière. Nous demandons son inscription à l’ordre du jour du conseil européen ».
  • « les socialistes français sont extrêmement réservés sur l’opportunité des négociations commerciales USA-UE. En aucune façon, les socialistes ne pourront accepter de ratifier un traité qui mettrait en cause les intérets économiques, stratégiques et le modèle social de la France et de l’Europe ».

 

La convention Europe du Parti socialiste est une étape dans la réorientation de la politique européenne de notre parti. La bataille continue, notamment pour que les statuts de la BCE soient modifiés, pour que le budget européen soit réellement augmenté (vers les 5 % du PIB européen), pour que le projet de traité de libre-échange transatlantique soit rejeté et pour que la France dirigée par un gouvernement de gauche rompe sa « grande coalition » avec Angela Merkel afin de prendre la tête d’une alternative de gauche en Europe.

En votant très majoritairement pour tous les amendements défendus par la Motion 3 (Maintenant la gauche, le social au cœur ), les adhérents de notre parti nous ont donné un formidable encouragement pour continuer à mener cette bataille décisive.


2 Comments »

  1. redcloud dit :

    Parc Gezi NDDL le même vent de révolte!
    François Hollande à hérité d’un tas de fumier à lui de ne pas faire de la merde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *