RSS Feed

Marais de Brière, une nouvelle réserve naturelle régionale

Écrit le 7 juillet 2014 par Éric Thouzeau

Brière

Je viens de participer avec plusieurs de mes collègues élus régionaux à l’inauguration par le Président du Conseil régional, Jacques Auxiette, d’une nouvelle réserve naturelle régionale : la RNR « Marais de Brière ». Les Présidents du Parc Naturel Régional, de la Commission syndicale Grande-Brière Mottière et du Syndicat de bassin versant du Brivet y assistaient, ainsi que de nombreux représentants des communes et des associations intervenant sur ce territoire.

La RNR « Marais de Brière » de 835 ha est constituée de trois sites dans la cuvette principale des marais de Brière. La complémentarité de ces sites est d’ordre historique (anciennes réserves de chasse et de pêche), géographique (au nord, liée aux échanges avec la Vilaine et son estuaire, au sud en lien étroit avec l’estuaire de a Loire, à l’Est un pont entre marais indivis et privés) et aussi pédologique, entre sols tourbeux purs et alluvionnaires, causes des diversités botaniques (espèces et groupements) constatés.

L’accès au public est interdit sur deux de ces sites : le site de la Réserve du Charreau de pendille  et le site de la Réserve des grands Charreaux. Les enjeux principaux de ces deux sites sont pour l’un le Gazon amphibie (Natura 2000), pour l’autre l’avifaune (butor, anatidées), et pour les deux les poissons (brochet, anguille). Le troisième site, celui de la réserve Pierre Constant, a vocation à être une vitrine de biodiversité et de pédagogie, il est donc ouvert au public. De futurs aménagements de ce site sont prévus sous l’égide du Parc Naturel Régional (PNR) : observatoire et belvédère en libre accès, exposition permanente « oiseaux de la Brière ». Les deux co-gestionnaires de cette nouvelle RNR sont le PNR de Brière et la Commission syndicale Grande-Brière Mottière. Cette dernière structure représente, depuis 1838, les habitants propriétaires du marais indivis de Grande Brière, à savoir les habitants de 21 communes qui depuis 1461 (*) sont copropriétaires de ce marais. Elle gère l’eau et les usages sur ce marais.

Marais de Brière RNR

La Brière un des quatre Parcs Naturels Régionaux

Le fonctionnement des zones humides briéronnes est le résultat d’évolutions naturelles structurelles, mais également le produit d’aménagements réalisés au fil des siècles (creusement de canaux, mise en place de vannages et d’écluses, etc.). L’étendue, la diversité et la richesse des zones humides (marais dulçaquicoles, marais salés, et secondairement les mares) sont à l’origine du classement de la Brière en Parc Naturel Régional, un des quatre parcs de la Région des Pays de la Loire.

Un réseau régional de RNR

Depuis 2007, la Région des Pays de la Loire a engagé une politique innovante de préservation de la biodiversité. Elle attribue le label RNR à des sites offrant un réel intérêt en matière de faune, de flore, de patrimoine géologique ou paléontologique. Elle est parmi les premières Régions de France à avoir lancé les démarches de labellisation de sites en Réserve Naturelle Régionale en concertation avec les acteurs locaux (collectivités, associations, usagers…). Aujourd’hui, un réseau de 19 RNR est constitué, permettant la gestion de 2500 ha de nature, plaçant la Région au 2ème rang national pour le nombre de sites labellisés. Ce réseau joue un rôle important dans la préservation des espèces menacées puisqu’il abrite les deux tiers des animaux et le quart des plantes identifiés comme rares et menacés sur notre territoire. L’attribution de ce label s’accompagne d’un suivi technique de la Région qui peut financer jusqu’à 50% des actions entrant dans le cadre du plan de gestion du site.

Un plan régional pour la biodiversité

Plan biodiversité

Le conseil Régional des Pays de la Loire a adopté un plan d’actions régional en faveur de la biodiversité 2014-2016 doté de 30 millions d’euros. Ce plan a été largement construit en concertation avec tous les acteurs concernés.

(*) La copropriété du marais trouve sa base juridique dans les lettres patentes de François II, Duc de Bretagne, du 6 août 1461, mais les droits d’usage semblent remonter beaucoup plus loin dans le temps.inauguration 7

Brière balade


2 Comments »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *