RSS Feed

Pointe Saint Gildas : inauguration d’une réserve naturelle

Écrit le 29 septembre 2014 par Éric Thouzeau

Pointe Saint Gildas 1Jeudi 25 septembre, j’ai participé à l’inauguration de la Réserve naturelle régionale (RNR) de la Pointe Saint Gildas à Préfailles (44) avec le Président du Conseil Régional, Jacques Auxiette. Cette nouvelle RNR de 11,5 hectares abrite 7 plantes protégées ou inscrites sur la liste des espèces menacées, 72 espèces d’insectes et 71 espèces d’oiseaux.

Depuis 2002, la  loi autorise les Régions à accorder le label  Réserve naturelle régionale (RNR)  à des espaces naturels remarquables. La RNR de la Pointe Saint Gildas est la 19ème RNR sur la région des Pays de la Loire, la 5ème en Loire-Atlantique. Remarquons que c’est la troisième RNR où il y a une collaboration de la Région et du département de Loire-Atlantique. Avec ou sans réforme territoriale, il est possible de travailler en bonne intelligence ! Ce réseau de RNR en Pays de la Loire est important pour tous les techniciens qui ont en charge le suivi de ces réserves, ils ne sont pas seuls mais peuvent échanger avec leurs collègues et les services de la Région.

La RNR Pointe Saint Gildas a deux particularités, qui la distinguent des autres. Tout d’abord, elle se situe sur le littoral ; il est important d’avoir des réserves représentatives de la mosaïque des paysages de notre région. De plus, c’est un site très fréquenté par les touristes, contrairement aux autres réserves beaucoup plus à l’écart du public. Il est nécessaire d’être en mesure d’organiser l’accueil des touristes tout en préservant la Pointe Saint Gildas. Il ne s’agit pas de mettre la nature sous « cloche », d’autant que le tourisme est une filière économique à part entière qui participe au développement de notre région.Pointe Saint Gildas 2

La Pointe Saint-Gildas fait partie de ce trait de littoral très abîmé par le fioul provenant du naufrage de l’Erika en 1999… et paradoxalement, abîmé aussi par l’urgence des opérations de nettoyage, d’aménagement et de restauration : piétinements, stockage des matériaux sur une flore déjà très fragilisée, mais également nouveaux tracés de sentiers, morcelant parfois des habitats comme la pelouse à Isoète épineux, une plante protégée à l’échelle nationale.

Aujourd’hui, la Pointe Saint-Gildas va donc pouvoir bénéficier de l’union des forces de la commune de Préfailles, de la Communauté de communes de Pornic, du Département de Loire-Atlantique, et bien évidemment de la Région des Pays de la Loire, afin de mettre en œuvre un programme de protection à la hauteur de la diversité et de la rareté de la faune et de la flore qui la composent. La valorisation du site, la gestion des nombreux visiteurs, et l’éducation à l’environnement, sont au cœur de l’aide régionale.

Pointe Saint Gildas 6La biodiversité est un enjeu fort en Pays de la Loire, et le Conseil régional a d’ailleurs établi un plan d’action concret pour agir efficacement pour sa protection, que ce soit pour répertorier ses richesses, les préserver ou les valoriser. Ce plan est articulé autour de 4 axes de connaissance de la biodiversité, de gestion, de partage de l’information, et d’engagements concrets de l’institution régionale : valoriser les atouts naturels d’un territoire, préserver les espèces rares de la faune et de la flore, en faciliter la compréhension et la découverte par les visiteurs.

Pointe Saint Gildas 4

Pointe Saint Gildas 3

Pointe Saint Gildas 5


Un commentaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *