RSS Feed

Pose d’une première pierre d’un réseau de chaleur

Écrit le 24 mars 2014 par Éric Thouzeau

Reseau-chaleurJe viens de représenter le Conseil régional à la pose de la première pierre du futur réseau de chaleur de Rezé (44).

La Région des Pays de la Loire est partenaire de la Ville de Rezé mais aussi d’ Habitat 44, d’Atlantique Habitations, et de la Nantaise d’Habitation au sein de  l’Association Foncière Urbaine Libre (AFUL). En 2011, l’AFUL a décidé des travaux d’extension et de modernisation du réseau de chaleur sur le quartier du Château de Rezé.

 Le réseau de chaleur du Château de Rezé

Pour répondre aux besoins en chauffage et eau chaude sanitaire, ce réseau de chaleur est  constitué d’une nouvelle chaufferie composée principalement d’une chaudière bois de 5MW et de deux chaudières gaz de 13MW. La chaufferie alimentera le réseau de chaleur de 5,5 km et 35 futures sous-stations (actuellement, 1,1 km et 10 sous-stations). La production annuelle de cette nouvelle chaufferie sera de l’ordre de 20 000 MWH, réalisée à 85% à partir d’énergie biomasse sous forme de plaquettes forestières issues de la région des Pays de la Loire (6 000 tonnes par an).

Le réseau de chaleur bénéficiera à 800 logements au Château, à 300 appartements à la Cité Radieuse, ainsi qu’à divers équipements et installations publics (IFMTS, lycées, collège, écoles, équipements sportifs et culturels…), deux maisons de retraite… On peut estimer que 3 400 tonnes d’émission de CO² seront évitées par an

La participation de la Région concerne naturellement la prise en charge du raccordement des lycées Jean Perrin et Louis-Jacques Goussier mais aussi de l’Institut de Formation Multifilière en Travail Social (IFMTS).Rezéposepremièrepierre2

 Une politique régionale de soutien à la transition énergétique

La « Stratégie régionale de transition énergétique »  a été adoptée par le Conseil régional en janvier 2014. Il s’agit dans notre Région de diviser par deux la quantité d’énergie consommée à l’horizon 2050, et par quatre les émissions de gaz à effet de serre ; de stabiliser la consommation électrique, et produire l’équivalent en volume avec des énergies renouvelables – notamment marines – issues du territoire ; de réduire fortement la dépendance du secteur des transports à la consommation de pétrole. Telles sont les grandes lignes de la transition énergétique en Pays de la Loire à l’horizon 2050.

Cela se décline dès à présent autour de plusieurs axes. Il s’agit tout d’abord de consommer moins et mieux l’énergie, ce qu’on appelle la sobriété et l’efficacité énergétique (rénovation thermique des bâtiments publics et privés, diffusion d’une culture de la sobriété énergétique, …). Comme le dit le Président Jacques Auxiette à propos de cette ambition régionale en faveur de la transition énergétique « Il s’agit à la fois de lutter contre la précarité énergétique et d’aider au mieux tous les habitants de notre région dans leur maîtrise de l’énergie, et d’accompagner l’économie locale dans cette mutation nécessaire de l’habitat pour mieux préserver et protéger la planète ». C’est pourquoi nous voulons faire de la transition énergétique un moteur du développement de la région en accompagnant les filières industrielles et en développant et favorisant les énergies renouvelables (avec un effort particulier en faveur des énergies marines renouvelables).

Rezéposepremièreîerre1

Rezéposepremièreppierre3


Pas de commentaire »

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *