RSS Feed

Vers un Parc naturel régional de l’Estuaire

Écrit le 21 septembre 2013 par Éric Thouzeau

IMG_2561A l’occasion de l’inauguration de la Birdfair, où je représentais le Président Jacques Auxiette, j’ai réaffirmé la proposition de la Région d’un Parc naturel régional pour l’Estuaire, qui serait le 5ème Parc des Pays de la Loire. Je reproduis ci-dessous ma prise de parole.

Je suis heureux d’être ici aujourd’hui avec vous pour l’inauguration de la deuxième édition de la Birdfair, vraie fête de la nature et des oiseaux. C’est un rendez-vous incontournable pour tous ceux qui s’intéressent à la protection de la nature, à la sauvegarde de la biodiversité.

La biodiversité, une priorité régionale

La biodiversité est au cœur de la politique régionale. Le centre Beautour, en Vendée, inauguré en juin dernier, est ainsi appelé à être la vitrine ou la tête de réseau de notre action en matière de biodiversité. Et celle-ci est d’importance. La Région a adopté en 2006 une nouvelle politique à destination des Parcs naturels régionaux et a pris la compétence en matière de création de Réserves naturelles régionales : ainsi, ce sont 18 réserves naturelles régionales qui ont été labellisées depuis 2008 (et qui représente près de 2 500 ha). Ces sites accueillent deux tiers des espèces animales menacées en Pays de la Loire et une part significative de la flore régionale. Elles viennent s’ajouter à nos quatre parcs naturels régionaux, et bientôt le lancement de la démarche pour un cinquième parc, j’y reviendrai.

Je vous invite à consulter la nouvelle brochure de la Région sur la biodiversité (que vous trouverez sur le stand de la Région).Brochure biodiversité PDL

Afin d’apporter sa contribution à la préservation de la biodiversité, la Région a adopté, en janvier 2010, un premier plan régional d’actions en faveur la biodiversité, doté de 30 M€. Ce premier plan régional d’actions était  destiné à consolider les acquis et à enrayer le déclin de la biodiversité régionale. Ce plan a été évalué : son bilan a été jugé globalement positif.

Une nouvelle stratégie régionale, pour la période 2014-2016 est en cours d’élaboration, avec des moyens tout aussi conséquents, au service des acteurs de la biodiversité sur notre territoire. Ce second plan se veut plus transversal, que ce soit avec les mondes de la recherche, de l’agriculture ou encore du tourisme.

Une stratégie basée sur la concertation

Cette nouvelle stratégie régionale pour la biodiversité se construit en concertation avec les acteurs de terrain : collectivités, associations, particuliers, agriculteurs, scientifiques. La Région a ainsi fait le choix de s’appuyer de manière fédérative sur un réseau de structures expertes aussi divers que la Ligue pour la Protection des Oiseaux, la Fédération régionale de Chasseurs, le centre régional de la propriété forestièreJe tiens également à insister sur la capacité d’initiative des territoires. Ce sont eux les moteurs pour faire émerger des projets de territoire tels que des Réserves naturelles régionales, des contrats nature ou des Parcs naturels régionaux.

Un Parc naturel régional pour l’estuaire

Programme estuaireDans le cadre des Assises régionales de la Loire et de son estuaire, en 2011, les acteurs de l’estuaire avaient échangé, lors d’un atelier, qui s’est tenu à Paimboeuf d’ailleurs, sur l’idée de la création d’un parc naturel régional dans l’estuaire. Les opinions exprimées alors étaient favorables à cette idée. La Région a donc inscrit cet objectif de Parc régional dans son programme d’actions pour la Loire et son estuaire. En concertation avec l’Etat, et en accord avec tous les acteurs, la Région va  lancer prochainement une étude d’opportunité et de faisabilité sur la création d’un Parc naturel régional de l’estuaire étendu au bassin hydrographique de Grand Lieu. Une large concertation avec tous les acteurs locaux permettra de partager un état des lieux et les enjeux puis de proposer un périmètre répondant aux critères d’un parc naturel régional.
Cette idée de Parc régional est d’ailleurs reprise dans le document intitulé « Pacte pour l’estuaire » initié par l’Etat. Pour la Région, l’objectif avec ce cinquième Parc naturel régional est de protéger et valoriser le formidable patrimoine et les espaces naturels de l’estuaire, en accompagnant le développement de ce qui est aussi le poumon économique de la Région.

Valoriser la biodiversité 

La biodiversité joue un rôle central pour l’attractivité de notre région notamment par une agriculture et une gestion forestière adaptées. Des paysages aussi variés que les marais salants de Guérande, les marais de Bourgneuf et de Vendée, le marais poitevin, l’estuaire de la Loire et des cours d’eau cours comme la Mayenne, le Loir, la Sarthe, le lac de Grand-Lieu, les basses vallées angevines, les forêts de Sillé, Perseigne, les dunes de Vendée et notre bocage, sont autant d’atouts pour notre offre touristique.

Il ne s’agit pas de céder au mythe illusoire de la restauration de la nature à un état passé idéalisé qui se devrait d’être figé. La richesse de nos paysages et leur biodiversité sont aussi le produit de l’activité humaine. Ils sont vivants et par nature changeants.

Notre région est la troisième région industrielle de France et une des toutes premières en Europe pour l’agriculture et l’agro-alimentaire. Nous devons, et c’est ce que nous faisons tous ici, réfléchir et agir sur les liens entre pratiques industrielles et biodiversité, pratiques agricoles  et biodiversité. Il nous faut combiner développement économique et préservation de l’environnement et de la biodiversité de nos territoires. C’est bien sûr un défi permanent, un défi que tous ensemble nous devons relever. Tous ensemble, nous y réussirons !

IMG_2516


2 Comments »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *