RSS Feed

Yellopark : de nombreuses questions sans réponses

Écrit le 28 septembre 2018 par Éric Thouzeau

Je reproduis ici une expression de la Gauche démocratique et sociale au sujet du projet de Yellopark. Cette prise de position a été discutée et adoptée lors de la dernière réunion de GDS44.

Yellopark : le projet d’un homme d’affaires

De nombreuses questions sans réponses

Si l’on peut comprendre la volonté de la collectivité de ne pas mobiliser d’importants fonds publics pour un fonctionnement sportif largement dominé par l’argent, le projet de l’homme d’affaires Waldemar Kita interroge fortement à trois niveaux : le projet sportif, le projet urbain, la méthode.

Pour la Gauche démocratique et sociale (GDS44), l’annonce  d’un report de la décision de cession des terrains au Conseil communautaire de Nantes Métropole de décembre est positive si elle permet de traiter toutes ces questions et d’examiner les différents scénarios possibles.

Le projet de stade lui-même :

  • Quelle cohérence-démolition/construction- avec les enjeux écologiques portés par la collectivité ?
  • Comment garantir un large accès au stade ? (le  foot sport populaire doit pouvoir le rester et les exemples – dominés par l’économie libérale – sur lesquels est calqué le projet actuel ne peuvent  qu’inquiéter)
  • Quelle crédibilité du montage financier à court et à long terme ? (Kita qui s’était engagé à ne pas demander d’argent public, a déjà essayé d’entrouvrir la porte alors même que le projet n’est pas commencé. Qu’en sera-t-il à mi-parcours lorsqu’il sera difficile de revenir en arrière ?)

Le projet urbain

Yellopark s’adosse à un projet urbain de grande envergure.

Les règles de constructions seront bien sûr régies par le Plan local d’urbanisme métropolitain (PLUM). Le projet concerne tout un quartier de vie  et donc doit prendre en compte les interactions indispensables entre quartiers, entre les différents enjeux de la vie quotidienne.

  • Est-il raisonnable de laisser la main à un entrepreneur privé tel que Kita et son équipe ?
  • Quelles garanties dans le temps d’un contrôle public sur tout ce quartier de la ville dont l’aménagement est prévu sur au moins une décennie ?

La méthode

Le projet arrive en cours de mandat. L’annonce d’un nouveau stade a satisfait une partie de la population. Il a également suscité des inquiétudes, voire des refus d’une partie du milieu sportif, de riverains, de citoyens. Une concertation plus approfondie a été demandée. Aujourd’hui il semble indispensable de déterminer en toute transparence, les avantages et les inconvénients  de chaque possibilité.

Pour toutes ces raisons,  mettons à profit les semaines à venir pour faire vivre ce débat citoyen.

Il ne semble pas raisonnable d’engager la collectivité et donc les habitant.e .s de notre ville avant que ces interrogations aient trouvé des  éléments de réponse.


Pas de commentaire »

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *