RSS Feed

Remettre au centre des débats la question sociale

Écrit le 16 juin 2021 par Éric Thouzeau

La loi « Sécurité globale » n’est certes pas abrogée, mais des dispositions essentielles portant gravement atteinte à la liberté de la presse et à la liberté de manifester sont annulées. La lutte n’est jamais inutile ! Elle doit se poursuivre sur le terrain social.

Toutes celles et tous ceux qui on manifesté à de nombreuses reprises à l’appel des forces associatives, syndicales et politiques de gauche contre la loi « Sécurité globale » ont  gagné une victoire sans appel avec la censure du Schéma du Maintien de l’Ordre par le conseil d’Etat.

Contre les idées d’extrême-droite

Le combat pour les libertés continue face à la montée préoccupante des idées d’extrême-droite ! Le 12 juin, plusieurs centaines de manifestations dans tout le pays ont fait la preuve que la convergence des forces de gauche était non seulement nécessaire mais  possible. C’est la seule voix à suivre tant la reprise par  les différents courants de la droite (LR aussi bien que LREM) des thèmes chers à Marine Le Pen est flagrante. Cette surenchère, malheureusement, ne peut profiter qu’au RN.

Voter à gauche pour les listes les plus unitaires

A quelques jours des élections départementales et régionales on sent venir la catastrophe tant redoutée. Le RN risque d’apparaître comme la force montante de ces élections suivie par la droite. L’abstention massive et la division à gauche vont compléter le tableau. Il nous reste quelques jours pour convaincre d’aller voter, et d’aller voter à gauche pour les listes les plus unitaires.

Pour éviter un désastre en 2022, il nous faut préparer le sursaut indispensable. La pression citoyenne sur les appareils des différents partis des gauches sociales et écologistes et sur les candidats désireux de se présenter doit s’accentuer. Les appels citoyens à l’unité et les collectifs qui commencent à se créer sont un point d’appui essentiel. Dans certaines localités, rendez-vous est pris fin juin-début juillet pour faire le point de la situation politique issue des régionales. Faire converger nationalement tous ces efforts au tout début de l’automne est un objectif à se fixer.

Plus que jamais la question sociale

Pour contrer l’extrême-droite, il faut imposer nos propres thèmes dans le débat. Plus que jamais c’est la question sociale qui peut permettre de regagner des abstentionnistes et les électeurs des milieux populaires égarés dans le vote RN. Le programme de Le Pen est nationaliste et toujours xénophobe (les migrants sont présentés par l’extrême-droite comme la cause des problèmes rencontrés dans le pays). Ce programme est libéral sur le plan économique  (pas question pour les amis de Le Pen d’augmenter le SMIC et les salaires, de taxer les riches…).

La gauche doit a contrario reprendre l’offensive en portant la question des salaires, celle des services publics dont l’hôpital public tout comme la défense de la Sécurité sociale, des retraites du droit à l’eau, aux transports à l’énergie….

Ce socle commun reste à préciser, à construire car l’unité populaire est possible sur un projet social, écologique et démocratique. Et si un bloc se constitue autour d’un tel projet, il peut être majoritaire car il correspond aux attentes du plus grand nombre.


Pas de commentaire »

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *