RSS Feed

Entretien avec Txetx d’Alternatiba

Écrit le 31 août 2015 par Éric Thouzeau

Alternatiba tour webAffBassdefrectoA l’occasion du passage de l’Alternatiba Tour à Nantes, il m’a semblé intéressant de connaître le point de vue d’un des initiateurs et des animateurs de cette initiative, Txetx Etcheverry. Je lui ai posé quelques questions. Je reproduis ici ses réponses que Txetx a pris le temps de relire.

Quelles sont les origines d’Alternatiba ?

Tout est parti d’une association locale contre le changement climatique de Bayonne, intitulée Bixi ! (vivre en basque). Après l’échec du sommet de Copenhague, nous avons cherché à prendre une initiative pour relancer la mobilisation. Nous avons souhaité prendre le problème du changement climatique par les solutions, c’est-à-dire en mettant en avant les alternatives à mettre en place. Après le 5ème rapport du GIEC, en octobre 2013, nous avons organisé un premier « village » en présence de Mme Hessel. En 2014, des villages se sont tenus dans 9 villes. Cette année, il y en aura 104 (dont une cinquantaine en septembre-octobre). Ce sont des processus qui mobilisent de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de personnes pour la préparation. Et ce sont plus de 165 000 personnes qui ont déjà participé à ces initiatives Alternatiba.

Peux-tu résumer les objectifs d’Alternatiba ?

Alternatiba est né pour sensibiliser la population et les élus à l’urgence du changement climatique. Il faut éviter de franchir les seuils d’emballement climatique. S’il n’y a pas une mobilisation importante avant 2020, nous n’échapperons pas à une hausse moyenne des températures de 3°. L’objectif est de sensibiliser à la gravité de cette situation. Des solutions existent. Nous voulons expliquer que les citoyens peuvent avoir prise sur ce problème. Chacun peut participer au développement, au renforcement de solutions (transport, alimentation, finance,…). Les gens ont eux-mêmes intérêt à la mise en œuvre de ces solutions alternatives car elles sont, par exemple, génératrices d’emploi. Elles impliquent un partage du travail et des richesses, une société plus humaine, plus soutenable, plus désirable.Alternatiba CC-ET-ET (2)

Quels sont les premiers enseignements que tu peux tirer de l’Alternatiba Tour ?

L’Alternatiba Tour est un périple de 5637 kms. A mi-parcours (*), je crois pouvoir tirer deux constats et un enseignement. Tout d’abord un constat optimiste : il y a un potentiel énorme de mobilisation. Dans de nombreuses étapes, nous ne connaissions personne au préalable. Or ce sont par exemple dans des communes de 2500 habitants, 200 personnes qui sont là pour nous accueillir avec un repas collectif, un meeting-concert et notre hébergement assuré. Le constat pessimiste, c’est que nous voyons un vrai hiatus entre les discours et les politiques qui sont toujours mises en œuvre. On continue à construire des centrales à gaz, à développer une agriculture industrielle, à artificialiser les sols, à vouloir augmenter les capacités de l’aéroport de Nantes, à ne pas développer suffisamment les pistes cyclables…Or, nous le savons, s’il n’y a pas de reconversion massive de notre économie, nous allons vers des crises, des conditions de vie avec guerres et barbarie. Avec Roosvelt, les USA ont opéré une reconversion de l’économie américaine au début des années 40 en quelques années. Il nous faut faire un effort similaire et changer le sens de notre économie. L’enseignement que je tire de ce tour de France, c’est l’énorme misère et la pauvreté dans certaines régions, les immenses dégâts provoqués par le chômage de masse. Or la transition qui est nécessaire sera créatrice d’emplois. Une société économe en énergie fossile nécessite obligatoirement plus de main d’œuvre. Il s’agit bien d’une réponse au chômage de masse.

Quelles sont les échéances de mobilisation prévues à l’occasion de la COP 21 ?

Alternatiba est membre de la coalition Climat 21 (**). Une grande manifestation est prévue le 29 novembre à Paris. Des millions de personnes manifesteront à la même date dans de nombreuses capitales. Alternatiba participera aussi au sommet citoyen sur le climat prévu à Montreuil les 5 et 6 décembre. Et il est également prévu des mobilisations le 12 décembre à la clôture de la COP 21 pour bien montrer que la mobilisation devra se poursuivre.
Il y aura sans doute un accord à la COP 21. Mais il risque de ne pas être à la hauteur, car les engagements des États ne seront sans doute pas suffisants. L’accord ne sera pas réellement contraignant, et ne sera mis en œuvre qu’à partir de 2020. Pour reprendre la formule de Gramsci, le pessimisme de la raison ne doit pas empêcher l’optimisme de la volonté. Nous avons encore une capacité d’agir. Il y a encore une décennie où cela reste possible !

(*) 50 000 personnes sont attendues à l’arrivée de l’Alternatiba Tour à Paris les 26 et 27 septembre.
(**) Cette Coalition regroupe plus de 130 d’organisations et de mouvements : syndicats, ONGs environnementalistes et de solidarité internationale, mouvements sociaux, féministes, ou de jeunesse. En avril dernier, le Premier ministre a attribué à la Coalition Climat 21 le label « Grande cause nationale 2015 ».

Alternatiba (3)


Un commentaire »

  1. […] A l’occasion du passage de l’Alternatiba Tour à Nantes, il m’a semblé intéressant de connaître le point de vue d’un des initiateurs et des animateurs de cette initiative, Txetx Etcheverry. Je lui ai posé quelques questions. Je reproduis ici ses réponses que Txetx a pris le temps de relire.  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *