RSS Feed

Inauguration de l’espace «Les Pirogues »

Écrit le 15 octobre 2012 par Éric Thouzeau

Samedi 13 octobre, j’ai représenté le Conseil régional à Sainte-Anne-du-Brivet (44) à l’occasion de l’inauguration de  l’espace « Les Pirogues « . Il s’agit d’un ensemble de bâtiments publics réunissant un accueil péri-scolaire, un restaurant scolaire, des salles associatives et une bibliothèque. Comme beaucoup de communes, Sainte-Anne-du-Brivet (2353 habitants en 2007) connaît un fort développement démographique marqué notamment par l’arrivée  de jeunes ménages. D’où des enjeux importants en matière scolaire et périscolaire. Une inauguration est l’occasion pour les élus de rendre compte aux citoyens de l’utilisation des deniers publics. Cet argent public issu de l’impôt (de l’argent mis dans un pot commun) est investi pour des projets collectifs utiles au plus grand nombre. Dans une Europe en crise du fait de la financiarisation de l’économie qui entraîne tous les pays dans la récession, l’investissement public est essentiel pour la nécessaire relance.

Contrat de territoire et maîtrise de l’énergie

L’accompagnement de la Région s’est fait à deux titres : politique territoriale (Contrat de territoire ) et politique sectorielle (maîtrise de l’énergie dans le secteur public ). Par les contrats de territoire, le Conseil régional confirme l’effort financier  régional vers les territoires (300 M€ sur 3 ans) pour « les aider à porter et à construire les nouveaux équipements qui permettront d’appréhender et de répondre aux évolutions qu’ ils connaîtront ». Il s’agit d’aider des projets portés par les élus locaux qui sont le mieux à même de déterminer les besoins de leurs concitoyens. Ces projets doivent, et bien sûr la Région y veille lors de la signature d’un contrat avec une collectivité, obéir aux normes environnementales les meilleures. Les différents usages prévus à ce pôle de services communal qu’est l’Espace Les Pirogues peuvent à la fois cohabiter mais aussi fonctionner de façon indépendante avec des économies de coûts et une optimisation de l’espace. Différentes installations sont communes comme le chauffage ou le tableau général basse tension (TGBT) qui assure la fonction de gestion et de distribution de l’énergie.  La labellisation Bâtiment Basse Consommation obtenue pour ces bâtiments en est un autre exemple. Une chaufferie comprend trois chaudières gaz à condensation pour un chauffage de l’eau chaude par le sol (basse température). Une grande partie de l’eau chaude pour la vaisselle (cuisine) est assurée par 4 panneaux solaires thermiques qui peuvent assurer de 50 % à 100 % de l’eau chaude nécessaire suivant les périodes de l’année…

Les états régionaux de l’énergie

Le 1er octobre, au Conseil régional, s’est tenu le lancement d’ États régionaux de l’énergie. Ces États régionaux s’inscrivent dans le cadre du débat national sur la transition énergétique initié par le gouvernement. Bientôt, des débats territoriaux ouverts à tous seront organisés dans les cinq départements. En parallèle, cinq ateliers thématiques réuniront des groupes de travail plus spécialisés autour de cinq thèmes : gouvernance, efficacité énergétique des bâtiments, transports, industrie et activités économiques, consommation et comportements individuels. Les États régionaux de l’énergie annoncent de fait des objectifs très concrets qui doivent déboucher sur un plan d’actions concret, avec un planning. La finalisation de cette mobilisation est prévue pour juin prochain. Ces États régionaux de l’énergie doivent être l’occasion d’aller au fond des enjeux – citoyenneté, environnement, social, développement économique… – en redéfinissant des objectifs  régionaux encore plus ambitieux en matière de maîtrise de l’énergie ou de promotion des nouvelles filières industrielles, avec à la clé des créations d’emplois dont nous avons tant besoin dans cette période marquée par une hausse du chômage.

Les pirogues monoxyles du Brivet

La revue archéologique de l’Ouest  rend ainsi compte des découvertes faites dans le Brivet : « En 1994 et 1995, un important curage a affecté la rivière Brivet au nord de Pontchâteau (Loire-Atlantique), près de Saint-Nazaire. À cette occasion, plus de cinq mille objets archéologiques ont été recueillis, dont cinq cents bois gorgés d’eau. Parmi ces derniers, cinquante-deux pirogues ont été répertoriées dans un état allant de l’exemplaire intact au simple fragment de fond. En 1997, ces embarcations ont fait l’objet d’une étude approfondie qui a permis d’établir un catalogue typologique et technologique inédit pour l’ouest de la France, complété par vingt et une datations (radiocarbone et dendrochronologie), aboutissant aujourd’hui à une synthèse globale sur cet ensemble unique en Europe ».

 

 

 

 

 


Pas de commentaire »

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *