RSS Feed

La lutte pour l’égalité passe aussi par le sport

Écrit le 15 octobre 2015 par Éric Thouzeau

IMG_3667Je suis intervenu à Couëron (44), au nom du Conseil régional, à l’occasion de la remise du Label « École Féminine de Football » au Stade Couëronnais Football Club.

Avec 60 joueuses cette année, le Stade Couëronnais connait en effet une progression de 50 % du nombre de licenciées. Ce Label récompense le travail mené depuis deux ans par l’ensemble des dirigeants, éducateurs et joueuses du club. Avec plus de 4 000 licences féminines, la Ligue Atlantique connait quant à elle une progression de 32 % du nombre de joueuses ! On ne peut que se réjouir de cet essor du football féminin. Le bon parcours de l’équipe de France lors de la dernière Coupe du Monde féminine (1/4 de finale) a probablement suscité des vocations, et c’est une excellente chose ! Plus fondamentalement, c’est le signe que les femmes prennent toute leur place dans tous les aspects de la vie sociale : un phénomène, espérons-le, irréversible.

L’accès au sport pour tous est la priorité de la politique sportive régionale. Le Conseil régional des Pays de la Loire aide bien sûr les clubs et les sportifs de haut niveau, mais pas seulement. Nous soutenons le développement de la pratique sportive pour tous, car nous accordons beaucoup d’importance aux fonctions sociales et éducatives du sport. Nous avons en effet la conviction que le sport est une école de la vie. Le sport est souvent déterminant dans la formation et l’éducation, et il peut contribuer à l’épanouissement de l’individu. Mais le sport anime également les territoires, il favorise la création de lien social, et il peut jouer un rôle primordial dans l’inculcation de valeurs essentielles telles que l’intégration et le respect de chacun.

Bien sûr, le sport n’est pas en dehors de la société. Des pratiques négatives peuvent y exister. Dans un monde dominé par la finance, comment s’étonner de certaines dérives du sport business ? Mais ce n’est pas celui pratiqué par l’immense majorité de sportifs.

On peut ici citer Nelson Mandela, pour qui « le sport a le pouvoir d’inspirer, il a le pouvoir d’unir les peuples d’une façon presque unique. Le sport peut faire naître l’espoir là où régnait le désespoir. […] Il se moque de toute forme de discrimination. ». Le sport peut en effet apporter sa pierre, par exemple, à l’édifice de la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Le sport féminin est encore peu mis en avant, notamment par les médias, mais des clubs comme le Stade Couëronnais montrent que les choses bougent. La remise du label a été l’occasion d’une belle soirée pour remercier tous les bénévoles, femmes (nombreuses) et hommes, qui font vivre ce club !


Un commentaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *