RSS Feed

Les oiseaux nicheurs des Pays de la Loire

Écrit le 22 mai 2014 par Éric Thouzeau

atlas_des_oiseaux_nicheurs_des_pdl_copyright_coordination_lpo_pays_de_la_loire__044515400_1148_11042014J’ai assisté à la présentation de l’Atlas des « oiseaux nicheurs en Pays de la Loire » et à l’inauguration de l’exposition sur ce thème au Centre Beautour (85) en présence d’Allain Bougrain-Dubourg (Président de la LPO France), de Jacques Auxiette (Président de la Région Pays de la Loire) et Gildas Toublanc (Président de la LPO Pays de la Loire).

Du 17 au 25 mai, la Région organise pour la 3ème fois une « Semaine de la nature » pour faire découvrir au public les 4 Parcs Naturels Régionaux et  les 19 Réserves Naturelles Régionales de son territoire ainsi que le centre de découverte de la biodiversité Beautour ouvert en 2013 à La Roche-sur-Yon (85). C’est dans ce lieu qu’a eu lieu la présentation de l’atlas des oiseaux nicheurs des pays de la Loire. Cet ouvrage est l’aboutissement l’aboutissement d’un énorme travail collectif animé par la Coordination régionale de la Ligue pour la protection des oiseaux, fédérant un grand nombre d’associations ornithologiques. Il est le fruit de six années de prospection menées par plus de 1 200 ornithologues bénévoles totalisant 30 000 heures de terrain et plus de 370 000 données analysées. Au final, l’ouvrage regroupe plus de 201 monographies rédigées par 92 auteurs qui permettent d’avoir aujourd’hui un état précis et actualisé de notre avifaune nicheuse régionale.

Premier ouvrage du genre dans notre région, il fait suite à un premier travail mené par la LPO en 2008, à la demande du Conseil régional, d’identification des espèces dont la conservation est prioritaire. Sur les 201 espèces nicheuses en Pays de la Loire identifiées au sein de cet ouvrage de référence, près d’un tiers (57 espèces, soit 32 %) est menacé de disparition.

Une politique régional en faveur de la biodiversité

La Région a fait de l’acquisition et de la diffusion de connaissances sur la biodiversité, un axe essentiel de ses partenariats : État, associations, universités, gestionnaires d’espaces naturels, collectivités territoriales… Une multitude d’initiatives en matière d’inventaires de la faune, de la flore et des habitats naturels, sont désormais rassemblées au sein d’une même dynamique. Au même titre que la liste rouge des poissons et écrevisses d’eau douce réalisée par les fédérations de pêches des Pays de la Loire et leurs partenaires paru en fin d’année 2013, l’ouvrage des oiseaux nicheurs des Pays de la Loire constitue une des réalisations régionales récentes qui donne un aperçu de notre patrimoine.

Dans la continuité de ces actions, la Région s’est fixée de nouvelles priorités : mutualiser, gérer et valoriser les données collectées. Dans cette optique, nous travaillons à l’intégration de ces données au sein de Géopal qui rassemble plus de 630 000 données en matière de faune et de flore. Cette plateforme participe à la mise en réseau et la valorisation des savoirs sur notre territoire. Ainsi, le diagnostic des complexes bocagers en Pays de la Loire (soit 160 000 km de haies et 110 000 mares cartographiées), réalisé par la Fédération régionale des chasseurs, est accessible sur ce géoportail.

BeautourEn 2014, l’objectif est de valoriser les savoir-faire en matière de gestion du patrimoine naturel auprès d’un plus large panel d’acteurs par l’édition d’une série de guides techniques. C’est ainsi que le Forum des marais atlantiques, le Conservatoire du littoral et bientôt le Conservatoire des rives de la Loire et ses affluents (CORELA) se mobilisent en 2014 pour engager cette dynamique régionale collective.

La Région a également engagé un partenariat privilégié avec des structures : le Conservatoire botanique national de Brest sur la flore, la Ligue pour la protection des oiseaux sur la faune vertébrée, le Groupe d’étude des invertébrés armoricains pour la faune invertébrée, le Centre régional de la propriété forestière sur les forêts, la Fédération régionale des chasseurs sur les complexes bocagers… Au regard des compétences dont elles disposent en interne et au travers de leurs réseaux locaux, elles sont en charge de l’animation et de la mutualisation des initiatives contribuant à l’amélioration et au partage des savoirs en la matière.

Enfin, la Région met à disposition des territoires des outils régionaux dédiés aux enjeux environnementaux et aux continuités écologiques : Contrats Natures, Contrats régionaux de bassin versant, appels à projets, Fonds régional d’études stratégiques… Ils doivent permettre de promouvoir des modes de gestion durable de l’espace.

Cette ambition régionale renforcée sera formalisée par l’adoption du nouveau plan régional d’actions en faveur de la biodiversité pour la période 2014-2016, à l’occasion du vote du Budget supplémentaire de juin 2014.

 

 


Un commentaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *