RSS Feed

Pour gagner en 2021, la gauche doit s’unir

Écrit le 28 octobre 2020 par Éric Thouzeau

Je reproduis ici un communiqué de la Gauche démocratique et sociale (GDS44).

Qu’elles aient lieu en mars 2021 ou après, les élections régionales de 2021 seront une répétition générale des élections présidentielles de 2022. 

Pour la Gauche Démocratique et Sociale (GDS 44), il est inconcevable que la vie politique du pays se résume à un affrontement entre le national-populisme de Marine Le Pen et le libéralisme autoritaire d’Emmanuel Macron sur fond d’abstention massive d’un nombre très élevé de nos concitoyens.  La première est faussement sociale et réellement autoritaire et xénophobe. Le second est foncièrement antisocial et sa politique a pour conséquence une augmentation de la pauvreté et des inégalités sociales très fortement accentuée par la Covid 19, un affaiblissement des services publics et une accentuation de la répression policière.  De plus, cette période de pandémie montre à la fois l’incompétence et les incohérences du gouvernement et l’insuffisance criante des moyens pour les hôpitaux.

La gauche, sortie affaiblie et divisée du quinquennat Hollande, doit prendre ses responsabilités et s’unir pour proposer une alternative au pays. Cette unité peut de réaliser sur une plateforme sociale et écologique recouvrant les questions essentielles : droit du travail et salaires, environnement, santé et sécurité sociale, fiscalité, institutions,  dans la  perspective d’une plus juste répartition des richesses et d’un renouveau démocratiques alliant parlementarisme et démocratie citoyenne.

Pour GDS 44, cette unité nécessaire est possible dès les élections régionales de 2021.Le rassemblement est indispensable pour remobiliser l’électorat populaire, il est possible  autour d’un projet affichant l’ambition d’une Région stratège, planifiant une transition écologique dans la justice sociale.

Cela devrait pouvoir  se traduire, dans les pays de la Loire, par la présentation d’une seule liste de la gauche et des écologistes , ouverte à toutes les sensibilités d’autant qu’aujourd’hui aucune force ne peut se prétendre hégémonique.

La GDS 44 appuiera et participera à toute démarche privilégiant et renforçant une dynamique régionale unitaire,  dynamique indispensable  pour affronter dans les meilleures conditions la droite dure et conservatrice à la tête du Conseil régional. C’est une droite qui se cache derrière un soi-disant pragmatisme tout en étant en réalité très attentive aux attentes du Medef et de la FNSEA . Pour la battre, plus que jamais unité à gauche !


Pas de commentaire »

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *