RSS Feed

Réhabilitation de bâtiments publics et transition énergétique

Écrit le 17 février 2014 par Éric Thouzeau

StPhilbertJPGSamedi matin, j’ai représenté le Conseil régional à l’inauguration de salles de sports réhabilitées au complexe sportif de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (44).

Prés de 1 600 sportifs et 1 500 jeunes en formation évoluent sur le complexe sportif des Chevrets à Saint Philbert-de-Grand-Lieu. Les salles, construites de 1978 à 2008, mises à la disposition des clubs et des établissements scolaires de la ville, contribuent au développement du sport de loisirs et de compétition dans cette commune. Alertée par les problèmes de sécurité et de vétusté des premières salles, la Ville a décidé de lancer un important programme de réhabilitation des salles de sports, ce choix se justifiant par une fréquentation très élevée et étant motivé par la volonté de s’appuyer sur l’existant afin de réduire les coûts.

Rénovation thermique

Des aides régionales sont accordées pour toute réalisation de travaux de maîtrise d’énergie permettant d’améliorer d’au moins 40 % la performance énergétique globale d’un équipement. En effet, la Région s’est fixé comme objectifs d’ici 2020 : 30% de réduction des consommations énergétiques, 30% d’augmentation de la part des énergies renouvelables, 30% de diminution des émissions de gaz à effet de serre (« 3 x 30 % d’ici 2020 »). Dans ce cadre la Région soutient les collectivités territoriales qui souhaitent réaliser des travaux d’amélioration de la performance énergétique globale de leur patrimoine.

 La sobriété et  l’efficacité énergétiques passent par des priorités d’action comme la rénovation thermique des bâtiments (publics et privés). Comme l’a déclaré le Premier Ministre en septembre dernier, lors de la Conférence environnementale, « économiser l’énergie c’est utile pour la planète, c’est moins de gaz à effet de serre, c’est la facture énergétique de la France qui diminue, mais c’est aussi la facture des ménages qui doit diminuer ». C’est également l’objectif de la Région qui propose un dispositif d’Aide Régionale aux Économies d’Énergie pour les Particuliers (AREEP),  avec des aides  modulées en fonction des conditions de ressources des particuliers.

Transition énergétique et question sociale

Dans le Petit Prince, Antoine de Saint Exupéry écrit : « quand on a terminé sa toilette du matin, il faut faire soigneusement la toilette de la planète ». Nous ne pouvons pas ignorer aujourd’hui les dégâts infligés à notre environnement par un certain modèle de développement dominé par la finance. Les dérèglements climatiques en sont l’une des conséquences. La transition énergétique doit, dès à présent et sans plus tarder, être engagée pour limiter les émissions de gaz à effet de serre et réduire la consommation d’énergie fossile. C’est le choix fait par le Conseil régional, et c’est  pour cela que  nous venons d’adopter une Stratégie régionale de transition énergétique ambitieuse en la matière : diviser par deux la quantité d’énergie consommée à l’horizon 2050, et par quatre les émissions de gaz à effet de serre ; stabiliser la consommation électrique, et produire l’équivalent en volume avec des énergies renouvelables – notamment marines – issues du territoire ; réduire fortement la dépendance du secteur des transports à la consommation de pétrole. Telle sera concrètement la transition énergétique en Pays de la Loire à l’horizon 2050.

2050, cela peut paraître loin. Pourtant, lorsque l’on parle de protection de l’environnement et de transition énergétique, c’est demain ! Quand il s’agit, par exemple, d’investir dans l’éolien marin, il faut voir sur le long terme. La Région des Pays de la Loire entend bien devenir la capitale française des Énergies Marines Renouvelables. Grace au savoir-faire historique des salariés de la métallurgie, des chantiers navals et de l’aéronautique, la Région va accueillir l’un des premiers parcs français d’éoliennes en mer, et un appel d’offres pour un second parc est en cours. Ce sont également des emplois à la clé : travailler à la transition énergétique, ce n’est pas seulement un coût, mais c’est aussi une richesse pour notre Région. Question écologique et question sociale ne s’opposent pas, bien au contraire !

StPhilbert2JPG


5 Comments »

  1. redcloud dit :

    Ce matin je pleure de honte et de colère, nos importations de gaz russe sont bien plus importantes qu’une position claire et ferme face à Vladimir Poutine, comment pouvons-nous laisser ce criminel se torcher avec nos valeurs!?Inutile de rappeler son cv les guerres de Tchétchènies ont suffi à elle seule à le repeindre en rouge bien sanglant!Quand on entend Laurent Fabius nous gonfler avec le gaz de schiste polluant et non rentable, alors que d’immenses et d’illimités gisements de Biogaz(méthanisation des ordures, compost,eaux noires) repartent dans l’atmosphère chaque jour, on mesure bien l’abîme qui nous sépare! Assez de discours, vos valeurs ne sont pas en Banque prouvez-le!

  2. GNR dit :

    c’est bien de prévoir les évolution en besoins énergétiques en 2050 dés maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *