RSS Feed

Mot-clef : manifestation

  1. Nous soutenons la mobilisation du 12 septembre

    Écrit le 11 septembre 2017 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici un appel national  publié dans le journal Politis que j’ai signé avec d’autres élus et responsables politiques. Il est le fruit d’un travail unitaire pour rassembler les opposants de gauche à Macron dans le respect des différentes sensibilités de la gauche.

    Nous l’avions dit ensemble dès le mois de juin : « Nous refuserons une loi Travail bis par ordonnances ».

    Aujourd’hui, nous soutenons la journée de lutte intersyndicale du 12 septembre ainsi que toutes les mobilisations syndicales et politiques à venir contre la politique de casse sociale de Macron. Aujourd’hui, les forces de gauche et écologistes se rassemblent et agissent contre les nouveaux visages de la droite libérale.

    Après la loi El Khomri de 2016, le président Macron annonce un plan de casse sociale en 18 mois pour renverser les principes du Code du travail, réduire les libertés syndicales, diriger lui-même l’assurance-chômage en menaçant les droits des sans-emplois, augmenter la CSG pour fiscaliser la Sécurité sociale, briser les acquis du Conseil national de la résistance. De plus, il veut gouverner par l’austérité, baisser les budgets sociaux (APL, emplois aidés…) et ceux des collectivités territoriales. Il veut montrer son autorité pour imposer les disciplines financières et diriger l’Europe libérale. Lire la suite…


  2. Un contrat social pour l’Europe !

    Écrit le 9 novembre 2012 par Éric Thouzeau

    Le 14 novembre, la Confédération européenne des syndicats (CES) organise une journée d’action contre les politiques d’austérité en Europe, et leurs conséquences dramatiques pour les salariés européens. Des grèves, des manifestations auront lieu dans toute l’Europe. En Grèce, au Portugal, en Espagne, cela prendra la forme d’une grève générale. La CES déclare avec raison s’opposer « fermement aux mesures d’austérité qui font plonger l’Europe dans la stagnation économique, la récession, et le démantèlement du modèle social européen. Ces mesures, loin de rétablir la confiance, ne font qu’aggraver les déséquilibres et créer des injustices ».

    Les organisations syndicales françaises CFDT, CGT, FSU, Solidaires, Unsa ont décidé de s’inscrire dans le cadre de cette journée organisée par la CES. Dans notre département, cela prendra la forme de manifestations à Nantes et à Saint-Nazaire. Lire la suite…


  3. Reprendre la main sur la finance

    Écrit le 24 mai 2012 par Éric Thouzeau

    Manifestation à Saint-Nazaire le 23 mai 2012 pour la Navale (Photo Philippe Grosvalet)

    L’annonce des plans de licenciements (Conforama, Hewlett Packard,…) n’est malheureusement pas une surprise ! Et ce n’est sans doute pas fini car Sarkozy avait demandé au patronat d’attendre les élections pour les rendre publics. Symboles de la crise du capitalisme, de la concurrence féroce que se livrent les grands groupes, de  l’étranglement de leurs sous-traitants, ces licenciements (parfois uniquement justifiés par la volonté de faire toujours plus de profits) sont un défi pour le tout nouveau gouvernement de gauche. La désindustrialisation, la perte de 750 000 emplois industriels en France en 10 ans, nécessitent des mesures rapides et une politique volontariste sur le long terme. Le seul marché a montré son incapacité à répondre aux besoins industriels et sociaux du pays. Le cas des chantiers navals de Saint-Nazaire, dernier chantier naval civil en France, est emblématique. Seule une garantie forte de l’État peut permettre de réunir le financement pour tout nouveau projet de bateaux. Or aujourd’hui, l’État n’est actionnaire qu’à 33 % du chantier naval ! Comment assurer l’avenir sans reprise de contrôle du chantier par l’État ?

    En finir avec la toute-puissance de la finance

    Une banque publique d’investissement, ancrée dans les régions est une nécessité. Il faut aller vite sur ce sujet. Mais il faut aussi remettre, plus fondamentalement,  le travail productif au cœur de l’économie. En finir avec une finance arrogante qui ruine l’économie réelle !  Car il y a urgence, une urgence sociale qui monte dans le pays ! Lire la suite…