RSS Feed

Pour gagner le 6 mai : Unité et rassemblement de la gauche !

Écrit le 23 avril 2012 par Éric Thouzeau

Un score élevé du PS et de toute la gauche

Les électeurs ont mis François Hollande en tête du premier tour : c’est la première fois qu’un président de la République qui se représente n’est pas en tête au soir du premier tour. Le désaveu pour le « candidat-sortant » est cinglant !

François Hollande a tenu une ligne de crête, avec une campagne prudente mais obstinément calée à gauche. Il a pris pour cible la finance et écarté l’austérité ; il a fixé comme objectif des négociations sociales avec les syndicats sur les retraites et les salaires ; il a appelé à une grande réforme fiscale ; il a appelé à une nouvelle branche de la sécurité sociale pour la « dépendance » ; il a défendu un encadrement des loyers ; il a proposé de rompre avec le système Sarkozy qui a affaibli le pays. Il a défendu une réorientation de l’Europe face au lourd passif des politiques néo-libérales.

Plus de 28% pour le candidat des socialistes, c’est un excellent score tout comme le niveau très élevé du score du bloc des gauches : 44% ! Avec, il faut le souligner, une forte participation, qui montre des électeurs très conscients de l’enjeu de ces élections.

Si la PS confirme une fois de plus son poids majoritaire dans la gauche, il y a toujours un nombre important d’électeurs qui, au premier tour, veulent envoyer un message au PS en votant pour un autre candidat de gauche. Tantôt pour EELV (ce fut le cas aux européennes et aux régionales), tantôt pour le FdG comme à ce premier tour des présidentielles.

La signification du vote FN

Je ne cherche pas à minimiser le poids du vote pour la candidate de l’extrême-droite. C’est une donnée des grands rendez-vous électoraux de notre pays depuis plus de 10 ans. Le score de Marine Le Pen  n’est pas une percée inédite mais un retour à la situation de 2002 où le FN avait obtenu 16,86 % des voix et le MNR de Mégret 2,34 %.

Le vote d’extrême-droite est évidemment un vote hétérogène, qu’on retrouve aussi bien dans des petites communes rurales (c’est le cas en Loire-Atlantique) ou dans certaines grandes villes (comme à St Nazaire ou St Herblain par exemple où il dépasse maintenant les 10%). Il est principalement un vote de droite  d’autant que la porosité entre la droite et l’extrême-droite est grande aujourd’hui. Il est surtout le fruit de la politique menée par la droite. En multipliant le chômage de masse, en aggravant les précarités, les inégalités, les frustrations, Sarkozy a attisé les désespoirs, les rancœurs, les colères et il a tout fait pour les orienter contre les Français d’origine étrangère, les Roms, les immigrés, les « assistés » plutôt que vers ses riches amis, banquiers et spéculateurs du Fouquet’s.

Le Pen a aussi obtenu un meilleur score que son père en feignant de « faire du social », de se préoccuper du chômage, de l’emploi, des salaires.

Une droite très à droite et agressive

Faire reculer le FN, ce n’est pas une affaire de discours. Il faut pouvoir effectivement mettre en œuvre une politique concrète qui rompe avec celle de l’UMP et commence à changer la vie réelle des millions de salariés qui souffrent de chômage et de misère. Pour faire reculer Le Pen, il faut affronter la droite et la battre !

L’UMP va mener une campagne très à droite. Sarkozy avec son appel à un « très grand rassemblement du vrai travail » le 1er mai montre même qu’il recherche l’affrontement avec les syndicats sur leur propre terrain. Alors, le 1er mai, tous ensemble dans la rue avec nos syndicats !

Tous ensemble, renforcer la dynamique autour de François Hollande

Si toutes les conditions sont aujourd’hui réunies pour une dynamique gagnante à gauche, rien n’est mécanique, rien n’est automatique. Il faut que le rassemblement de la gauche s’opère réellement sur le terrain. C’est tout l’enjeu de la campagne du 2ème tour (*).

Rien de grand dans ce pays ne s’est fait sans unité de toute la gauche ! Un gouvernement PS-EELV-FdG sera nécessaire. Mais pour qu’il soit possible, il faut d’abord que la gauche gagne le 6 mai. Alors au boulot ! Votons et faisons voter Hollande !

(*) Cet après-midi, un adhérent nantais d’EELV, que  je ne connaissais pas, vient de m’appeler pour mener la campagne de François Hollande. Il vient de repartir de chez moi avec affiches et bandeaux pour coller près de chez lui ! C’est sans doute un signe de la compréhension chez les militants de gauche qu’il n’y a pas un instant à perdre pour mener campagne ensemble pour la victoire de François Hollande.

 

 


4 Comments »

  1. PICOT MICHEL dit :

    Bonsoir Eric je suis d accord avec toi sur ton analyse de ce 1er tour mais tout de meme je m attendais pas avec + de 18% pour le parti Lepenniste c est pour notre pays républicain qu est la FRANCE ; PAR CONTRE je trouve que nos concitoyens ont fait preuve de civisme en votants massivement a +80% EN VENDEE et dans la France + dom-tom ceci est encourageant pour l avenir…..RDV APRES LE 2 eme TOUR AMITIEES SOCIALISTES Michel Picot (section NANTES -sud )

  2. Gérard FRADET dit :

    ok avec ton analyse sur le vote FN , tu en as la confirmation a Trignac avec la mise en concurence(dumping sociale au sein de l’Europe) des salariés polonais tchèques et français

  3. Vince dit :

    Eliminer Sarkozy le 6 mai,c’est une obligation pour tout homme
    ou femme de gauche.
    Mais un gouvernement PS-EELV-FDG pour privatiser à tout va
    comme avec Jospin,non merci.
    Et le vote de 2005 non respecté (traité de Lisbonne)
    Enfin j’ai peu apprécié l’argument principal du PS pour le 1er
    tour:vote utile,Hollande;vote futile,Mélenchon.
    Quand à combattre le FN,seul Mélenchon a fait le travail.

  4. Beunet dit :

    Bonjour, je souhaiterai rester en contact avec une plateforme du parti socialiste, pour vous faire part des retours de votre action et des attentes des Français. Je me suis engagé pour « vous » et pour « nous »!!!
    Le changement que l’on attend est dans la méthode, l’autisme du précédent président à précipité sa chute, « vous » devez vous inscrire en rupture avec ces méthodes anti-démocratiques!!!
    La faible participation de la jeunesse est un avertissement à ne surtout pas sous-estimer tant la lassitude est grande.
    Je réaffirme des attentes profondes sur la transition écologique et sur la gouvernance mondiale de l’environnement, ainsi que sur la régulation financière, c’est notre avenir qui est en jeu et se résume presque à l’Humanité contre les multinationnales et enjeux financiers. La croissance infinie dans un monde fini est un paradoxe que l’on peut surmonter grâce à l’écologie.
    Malheureusement le temps presse et l’heure n’est plus à la réflexion, tout les signes vitaux de la planète sont au rouge : Océans pollués et surexploités, destruction industrielle des écosystèmes, extinction de masse et trafics immondes, menace sur les trésors Arctiques et Tropicaux, pollution à échelle industrielle de tous les écosystèmes, un taux de CO2 qui explose et qui se rapproche de seuils jamais connus depuis un million d’année à une vitesse inégalée et bien évidemment quand l’on traite son environnement « là où nous vivons » comme cela, on piétine aussi l’Humanité.
    Cela ressemble à un mauvais scénario de science-fiction, c’est malheureusement la réalité, on ne peut pas tout attendre de votre gouvernement et nous qui travaillons sur le terrain avec la jeunesse, nous avons besoin de ce qui nous manque le plus, votre écoute votre considération, car notre engagement est sans faille dans le respect de nos valeurs communes pour un monde meilleur.
    Cette jeunesse désespérée ne doit pas être poussée à la révolte par le manque d’écoute de considération et de respect de l’ancien gouvernement, des choix courageux de sociétés seront soutenus à l’inverse nous voulons tourner la page du 20 Siècle de son productivisme aveugle et criminel et de ses choix catastrophiques que nous allons aujourd’hui payer.
    En France nous avons TOUT pour réussir, une Démocratie, une Ecole de la République,la recherche, les ingénieurs et travailleurs qualifiés, une Jeunesse combative, des Idées neuves, une société civile active et dévouée, un grand Espoir, sans chauvinisme aucun nous pouvons montrer la voie et devenir leader plutôt que suiveur de modèles archaïques et dépassés.
    Les Espoirs sont grands, la volonté de changement aussi et le travail est immense!!!
    salutations Humanistes et Écologistes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *