RSS Feed

Soutien à la mobilisation des cheminots devant la Région

Écrit le 12 juin 2018 par Éric Thouzeau

Je reproduis ici le communiqué de presse de soutien à la manifestation ds cheminots devant le Conseil régional émanant du groupe dans lequel je siège au sein de ce Conseil régional. Il y a deux groupes de gauche au conseil régional : l’un Ecologiste et citoyen (EC : 6 élus), l’autre Socialiste écologiste radical et républicain (SERR : 17 élus). Je siège dans ce groupe SERR qui comprend une demi-douzaine d’élus non membres du PS, parti que j’ai quitté en janvier dernier pour participer à la création de la Gauche démocratique et sociale (GDS).

« L’intersyndicale régionale CGT / SUD / CFDT & UNSA a organisé ce matin une manifestation devant le Conseil régional afin de protester contre les orientations de la majorité régionale sur le ferroviaire. Eric Thouzeau et Delphine Coat-Prou, Conseillers régionaux du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain sont venus à leur rencontre afin de témoigner notre soutien.

Lors la manifestation, l’intersyndicale a pointé plusieurs motifs de mécontentement vis-à-vis de la politique régionale sur le rail : une convention avec la SNCF peu ambitieuse pour le développement du train, un volontarisme marqué sur l’ouverture à la concurrence, la suppression annoncée de nombreux guichets en Pays de la Loire et le danger pesant sur les « petites lignes ». Olivier Biencourt, Conseiller régional, réagit : « les inquiétudes portées par l’intersyndicale font pleinement écho aux combats que nous portons depuis le début du mandat. La Région semble avoir perdu son ambition pour le rail. Elle ne prévoit aucune augmentation des dessertes au-delà des décisions prises dans le précédent mandat et vend même des trains aux régions voisines. Et je ne parle pas des hausses de prix considérables pour les abonnés qui débuteront le 1er juillet et se poursuivront jusqu’en 2020 !».   

Eric Thouzeau, présent au rassemblement, complète : « le train est un service public essentiel pour les habitants de nombreuses communes périurbaines et rurales de notre région. En ayant acté la suppression d’un nombre record d’heures de vente en guichet, la majorité régionale renonce à assurer l’accès au train au plus grand nombre. Cette approche nous laisse craindre le pire sur les petites lignes jugées non-rentables. La majorité régionale n’envisage aucun report modal de la route vers le rail. Elle doit changer de logiciel et se positionner clairement sur les 10 premières gares concernées par des fermetures et prendre des engagements et des actes forts sur les « petites lignes ». »


Pas de commentaire »

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *