RSS Feed

Mot-clef : ouverture à la concurrence

  1. La Région invite le privé à faire son marché

    Écrit le 21 juin 2018 par Éric Thouzeau

    Photo © Patrice MOREL

    Photo © Patrice MOREL

    Je suis intervenu lors de la dernière session du Conseil régional des Pays de la Loire contre l’ouverture à la concurrence dan le ferroviaire et contre l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) soumis au vote par la majorité régionale. Cet AMI est « destinée aux opérateurs ferroviaires susceptibles de concourir à l’ouverture à la concurrence du réseau régional ».

    Si la Commission européenne prône la libéralisation du transport ferroviaire depuis le début des années 90 du siècle dernier, jamais elle n’a accepté d’en faire un bilan. Car ce bilan est loin d’être probant. Et il laisserait voir qu’il s’agit surtout d’un parti-pris idéologique, avec une volonté évidente de casser des bastions du syndicalisme. Lire la suite…


  2. Soutien à la mobilisation des cheminots devant la Région

    Écrit le 12 juin 2018 par Éric Thouzeau

    Je reproduis ici le communiqué de presse de soutien à la manifestation ds cheminots devant le Conseil régional émanant du groupe dans lequel je siège au sein de ce Conseil régional. Il y a deux groupes de gauche au conseil régional : l’un Ecologiste et citoyen (EC : 6 élus), l’autre Socialiste écologiste radical et républicain (SERR : 17 élus). Je siège dans ce groupe SERR qui comprend une demi-douzaine d’élus non membres du PS, parti que j’ai quitté en janvier dernier pour participer à la création de la Gauche démocratique et sociale (GDS).

    « L’intersyndicale régionale CGT / SUD / CFDT & UNSA a organisé ce matin une manifestation devant le Conseil régional afin de protester contre les orientations de la majorité régionale sur le ferroviaire. Eric Thouzeau et Delphine Coat-Prou, Conseillers régionaux du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain sont venus à leur rencontre afin de témoigner notre soutien. Lire la suite…


  3. Fier d’être cheminot !

    Écrit le 22 mars 2018 par Éric Thouzeau

    Lors de la session du Conseil régional, je suis intervenu pour exprimer la solidarité des membres de notre groupe au Conseil régional avec les manifestations intersyndicales du 22 mars. J’ai aussi à titre plus personnel développé les raisons de mon attachement au service public ferroviaire et mon soutien à tous mes collègues qui manifestaient ce jour-là en défense du service public ferroviaire. Je reproduis ci-dessous la trame de mon intervention.

    Le 15 mars, les retraités se sont massivement mobilisés pour leur pouvoir d’achat. Aujourd’hui 22 mars, la profession cheminote manifeste à Paris en défense du service public ferroviaire. Dans tous les territoires, les agents des fonctions publiques sont également appelés aujourd’hui à l’action par leurs organisations syndicales. Nous tenons à exprimer notre solidarité avec les luttes en cours contre la précarisation des statuts et contre les discours stigmatisant pour des professions qui font vivre le service public dans le quotidien de nos concitoyens.

    Thatcher les mineurs, Macron les cheminots ?

    A titre personnel, je tiens à plus particulièrement saluer mes camarades cheminots. Je devais être à leurs côtés, la session du Conseil régional de ce jour m’en empêche. Pourtant, sachez que le cheminot retraité que je suis n’accepte pas la désinvolture et la précipitation avec laquelle le gouvernement entend traiter une question aussi vitale que l’avenir de l’entreprise publique ferroviaire. La SNCF n’appartient ni au gouvernement, ni aux cheminots. Elle appartient à tous les citoyens de ce pays. Lire la suite…


  4. SNCF : passage en force du gouvernement. Mobilisation !

    Écrit le 26 février 2018 par Éric Thouzeau

    Photo © Patrice MOREL

    Photo © Patrice MOREL

    Le gouvernement vient de décider l’épreuve de force : les ordonnances pour casser la SNCF. Cela ne concerne pas que les seuls cheminots. La SNCF, issue de la nationalisation des compagnies privées en faillite, appartient à tous les citoyens de ce pays.

    Le ferroviaire a de nombreux atouts, et la SNCF reste une entreprise performante. Pourtant, si d’années en années, le service public ferroviaire s’est dégradé, c’est qu’il a été étranglé. Baisse massive des effectifs, réorganisations incessantes des structures de l’entreprise, dirigeants commerciaux plus que techniciens, sous-investissement dans les infrastructures, cloisonnement entre les différentes activités… Lire la suite…


  5. Ferroviaire : non à l’ouverture à la concurrence !

    Écrit le 16 décembre 2016 par Éric Thouzeau

    photo-cgtJe suis intervenu en session du Conseil régional pour présenter le point de vue du groupe Socialiste écologiste, radical et républicain sur deux rapports importants : la feuille de route transition énergétique, et le plan Santé.

    Au cours de mon intervention sur la transition énergétique, j’ai rappelé que « je suis cheminot, socialiste, et syndicaliste. Trois gros défauts sans doute pour certains, mais j’assume ! ». Et comme lors de cette session, la droite a fait voter sa volonté d’ouvrir les TER à  la concurrence, j’ai rappelé que c’était une mauvaise solution notamment parce que le ferroviaire était un transport guidé, donc présentant une certaine rigidité. Lire la suite…