RSS Feed

Mot-clef : écologie

  1. Ecologie et capitalisme : deux logiques irréconciliables

    Écrit le 14 décembre 2020 par Éric Thouzeau

    Sarkozy avait réuni un Grenelle de l’environnement en 2007, au début de son mandat.  Quatre ans après, le même Sarkozy déclarait « l’environnement, ça commence à bien faire ». Macron suit manifestement le même chemin.

    En novembre 2017, il annonce que le glyphosate serait interdit « au plus tard dans trois ans ». Nous y sommes, et le glyphosate est toujours très utilisé en France. Le lobbying de la FNSEA a été payant. « C’est le modèle agricole productiviste qui rend les paysans dépendants de l’herbicide », explique à juste titre  la Confédération paysanne.

    Des engagements non tenus

    Macron avait pris l’engagement de soumettre « sans filtre » les propositions de la Convention citoyenne pour le climat (CCC). D’ailleurs, cette Convention a finalement énoncé des mesures qui, pour l’essentiel, sont celles que toutes les associations défendent depuis de nombreuses années. Dès le départ, Macron en a écarté plusieurs, dont la taxation de 4 % sur les dividendes distribués au-delà de 10 millions d’euros. Il a poursuivi en se moquant de la demande de moratoire sur la 5G en raillant les « amish » et le « retour à la lampe à huile ». Les 150 citoyens de la CCC demandent une taxation des véhicules  de plus de 1 400 kg. Ces voitures représentent 25 % du parc automobile. Macron a décidé de ne taxer que ceux de plus de 1 800 kg (2 % seulement des véhicules). Jusqu’où ira-t-il dans le détricotage des préconisations de la Convention ? Lire la suite…


  2. Social et écologie : Macron, c’est zéro partout

    Écrit le 18 février 2020 par Éric Thouzeau

    Plusieurs mesures pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap ont été adoptées par les députés… malgré l’opposition du gouvernement, et des élus LREM et Modem ! Après le refus d’étendre le congé pour décès d’enfant, les macronistes ont toujours du mal à « faire preuve d’humanité ».

    Il en va de même pour les discussions sur la prise en compte de la pénibilité au travail. Le gouvernement ne veut rien imposer au patronat. Pas étonnant de la part d’un pouvoir qui a supprimé les CHSCT et 4 des 10 critères de pénibilité (les postures pénibles, les manutentions manuelles de charges, les vibrations mécaniques, les agents chimiques dangereux). Le président des riches n’aime pas le mot « pénibilité » appliqué au travail ! Lire la suite…


  3. Pourquoi GDS rejoint la démarche initiée par J. Rolland ?

    Écrit le 2 décembre 2019 par Éric Thouzeau

    Les militant.e.s nantais de la Gauche démocratique et sociale (GDS) viennent de rendre publique leur position pour les municipales à Nantes. Je reproduis ce texte ci-dessous. Ce texte fait suite aux différentes contributions déjà publiées : « Municipales à Nantes : premières réflexions et propositions » , « Rassembler le camp du social et de l’écologie » , « Rassembler à gauche » .

    Pour une action municipale sociale et écologique de proximité

    Pourquoi nous rejoignons la démarche de rassemblement engagée par J.Rolland ?

    La Gauche démocratique et sociale inscrit son choix d’alliance électorale avec Johanna Rolland dans un processus long. Quelques idées fortes ont guidé notre réflexion:

    1. Nous tenons à ce que la ville de Nantes soit gérée par la gauche,

    2. Nous constatons qu’il n’existe pas de divergences de vue trop appuyées entre les forces de gauche à Nantes qu’elles justifieraient une multiplicité de listes,

    3. Nous oeuvrons pour le rassemblement. Lire la suite…


  4. Marches pour le climat : soutien à la jeunesse et aux initiatives locales

    Écrit le 23 mai 2019 par Éric Thouzeau

    Nous reproduisons ici un communiqué de presse de 15 associations, syndicats et partis de Loire-Atlantique, dont la Gauche démocratique et sociale (GDS44),  appelant à soutenir la marche pour le climat du 24 mai à Nantes (marche à partir de 14h, pique-nique à 12h au carré Neptune espace Feydeau).

    L’urgence climatique est là, la réponse politique actuelle n’est pas à la hauteur. Nous soutenons les marcheurs et marcheuses pour le climat, qui se mobilisent de nouveau ce week-end, le vendredi 24 mai avec une grève mondiale de la jeunesse pour le climat, et le samedi 25 mai pour promouvoir les alternatives locales !

    Nous serons présents pour prôner l’impérative transition sociale et écologique que nous devons immédiatement mettre en œuvre, localement, nationalement, et au-delà. Nous apportons notre total soutien à cette génération qui demande un changement radical et ambitieux de politique. Un tournant impérieux est nécessaire, afin de réduire les effets destructeurs sur l’éco-système planétaire du modèle capitaliste. Lire la suite…


  5. Concilier développement et écologie en Pays de la Loire

    Écrit le 1 septembre 2015 par Éric Thouzeau

    Atelier La RochelleLa préparation de la COP 21 a été au centre de l’Université d’Été du Parti Socialiste à La Rochelle. L’atelier des Pays de la Loire a logiquement été consacré à l’engagement régional sur ce sujet. Aux côtés de Christophe Clergeau, de Jean-Pierre Le Scornet et d’Emmanuelle Bouchaud, je suis intervenu plus particulièrement sur la politique régionale en faveur de la biodiversité et de l’environnement. Je reproduis ici mon intervention.

    Lors de la COP 21, nous allons beaucoup entendre parler du rôle des États. C’est logique, car il s’agit pour chaque État de s’engager notamment sur des objectifs de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre. Mais si le rôle des États est important, il ne faut pas négliger celui des collectivités, car de nombreuses initiatives y sont prises. D’autant que les évolutions récentes sur les compétences des différentes collectivités ont, par exemple, confirmé le rôle de chef de file des Régions en matière de biodiversité. Lire la suite…