RSS Feed

J’attends un sursaut du PS

Écrit le 6 avril 2013 par Éric Thouzeau

ouest-franceJe reproduis ici l’interview que j’ai donnée  à Ouest-France et parue le 6 avril.

Après l’affaire Cahuzac, le représentant de l’aile gauche (1) demande au PS de réagir en s’appuyant sur les militants. Deux questions à Éric Thouzeau, conseiller régional, représentant du courant « Maintenant la gauche ».

De quoi l’affaire Cahuzac est-elle le symptôme ?

Elle amène deux types de questions. Comment le PS sélectionne-t-il ses responsables et dirigeants ? Il y a pour le moins une faille. Ensuite, il faut s’interroger sur les orientations mises en œuvre depuis bientôt un an. Les militants sont révoltés car le même qui fraudait leur demandait aussi de se serrer la ceinture. L’affaire Cahuzac rend intolérable la politique d’orthodoxie budgétaire qui alimente la récession, laquelle empêche la réduction des déficits publics.

La priorité c’est la relance et la lutte contre la fraude fiscale. 50 milliards échappent chaque année aux caisses de l’État.

Que faire ?

Le PS se doit de réagir. Il doit faire en sorte que salariés, syndicalistes, responsables associatifs soient plus nombreux à accéder à des responsabilités. Il y a parfois trop de décalage entre les dirigeants socialistes et la réalité sociale du pays. Dans les semaines qui viennent, il va falloir organiser des réunions, donner la parole aux militants, avancer rapidement sur le cumul des mandats, oser affronter Mme Merkel, poser la question des 20 milliards accordés aux entreprises sans contrepartie ni contrôle. C’est du parti que doit  venir le sursaut. Le PS est riche de milliers de militants sincères, aujourd’hui atterrés, écœurés. Je sens poindre leur révolte, avec cependant une conscience forte que si notre gouvernement échoue, c’est l’ensemble de la gauche qui échouera. Nous avons une obligation collective de réussite.

Recueilli par Marc LE DUC.

(1) Réunion publique « Austérité : stop ou encore ? » mercredi 10 avril à Nantes, avec Emmanuel Maurel, membre du bureau national du PS, 20 h, salle Jules-Vallès de la médiathèque.


5 Comments »

  1. delasalle jean marc dit :

    « parfois trop de décalage entre les dirigeants socialistes et la réalité sociale du pays ». Seulement parfois? Tu es gentil avec eux Éric

  2. bernard FREIMOVITZ dit :

    Bnjour,
    merci pour l’envoi de ce mail.
    Je voudrais réagir, même tardivement à l’article du 6/04. oui je suis d’accord sur le fait que le PS devrait peut-être faire plus attention à qui il donne des responsabilités.
    Non je ne suis pas d’accord pour une alliance avec le front de gauche qui , par la voix de son président fait du PS et du gouvernement sa principale cible et surtout qui développe un discours populiste qui fait le jeu du FN car je suis convaincu que les diatribes de Mr Mélanchon ne lui profitent pas en terme d’audience mais portent des coups à la majorité de gauche en renforçant l’extrème droite.
    Enfin, aujourd’hui, sont publiés les patrimoines des ministres.
    Je suis absolument scandalisé par cet exercice d’auto flagellation aussi désolante qu’inutile.
    Ces ministres mis à nu, exposés sur la place publique me font penser à cette effrayante sculpture de Rodin représentant les bourgeois de Callais. Ils vont nus pieds en chemise, la corde au cou et vont remettre les clef de la ville à l’ennemi.C’est une image de capitulation qui m’épouvante.
    Même pressé par la nécessité de réagir vite on n’a pas le droit de faire n’importe quoi.

    Voilà c’est tout pour aujourd’hui.Merci.

    Bonsoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *